AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 szyalek ▬ chap 1. responsabilités.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité


MessageSujet: szyalek ▬ chap 1. responsabilités.   Jeu 19 Fév - 19:24

CHAP. ONE + RESPONSABILITÉS
SZYMON C. & ALEKSEI Z.

« un grand pouvoir implique de grandes responsabilités... Hey mec, t'es pas spiderman, tu t'es pas fait piquer par une araignée, tu lui as fait un gosse ! Tu assumes et tu fermes ta gueule, oké ?» ✻✻✻


Tu es là, devant la vitrine depuis au moins une heure et les vendeuses te regardent comme ci tu étais un sans abris en quête d’un bon burger.  Mais non, ce n’est pas ça du tout et elles le savent également car vu les fringues de marques que tu portes, tu ne peux pas être un de ces hommes dormant la nuit sous les ponts et sur les bancs des parcs municipaux. Mais les minutes passent et tu es toujours là, comme un idiot devant la vitrine. Finalement tu entres dans la boutique et les vendeuses te sautent presque dessus. Peut-être pensent-elles que tu viens dans ces boutiques pour les vendeuses, comme un terrain de chasse, mais non, pas du tout. « Bonsoir, je peux vous renseigner ? » Une vois suave, elle te colle presque mais tu t’en fiche. C’est étrange, avant cela tu aurais sauter sur l’occasion pour la ramener dans ton lit mais là tu as la tête ailleurs et les pensées naviguent entre les différentes choses que tu vois. Finalement, alors que la vendeuse reste là, tu en profite pour avoir un renseignement. « C’est quoi le mieux, celle-ci, ou celle la ? » Tu n’y connais strictement rien en poussette, en landaus, et ces genres de trucs. Elle te fait tout un patacaisse sur les deux modèles mais tu en déduis finalement que le second modéle est le plus récent et le plus adapter. Après un merci simple, tu passes en caisse et la carte bleue chauffe. Non mais c’est cher ce genre de chose quand même ! Heureusement, on dit merci l’héritage de papa et maman pour financer tout cela et ton job de barman qui te sert enfin a quelques choses.

Finalement, après cet achat, tu prends ton téléphone portable pour regarder l’adresse qu’elle a donné. C’est pratique, elle vie chez son meilleur ami qui vit dans l’immeuble en face du tient, c’est quand même bien foutu la vie quand elle veut. Après un passage obligé par la voiture, tu prends la route pour chez toi mais tu te gare un peu à coté, pas forcement en face de ton propre immeuble. Les cartons sortis, tu n’en prend que deux déjà bien grands pour grimper jusqu’à étage indiquer et une fois sur le pallier tu sonnes. Tu espère qu’elle est là, que tu vas pouvoir  lui offrir cela et qu’elle sera contente que tu commences à penser à ce genre de chose. Tu espères avoir bien choisit aussi. Mais finalement c’est un mec qui ouvre la porte et tu prends un sourire un peu con, mal à l’aise. « Heu, salut… Je viens voir Eléanor, elle n’est pas là ? » Raté, t’as encore bien choisit ton jour toi !



✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.


Dernière édition par Aleksei A. Zeïtsev le Mar 24 Fév - 14:18, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
FONDATRICE ᴥ przytul mnie
avatar
FONDATRICE ᴥ przytul mnie

∞ prénom/pseudo : DARBYSHIRE (paula)
∞ papotages : 678

∞ avatar : ♦ dylan o'brien

MessageSujet: Re: szyalek ▬ chap 1. responsabilités.   Sam 21 Fév - 13:46





Aleksei & Szymon
Il y a des moments dans la journée où on réfléchit plus que d'autres. Des moments où l’on n’est pas occupé à faire autre chose. Où on ne sert pas de café, où on ne discute avec personne, où on ne se concentre pas, où on ne lit pas, où on ne cuisine pas. On est juste là, à ne rien faire.

J'attendais que l'eau des pâtes bouille. Et Dieu que c'était long.

Je regardais les petites bulles se former, les grains de sel disparaître lentement. J’avais le bras gauche tendu, la main posé sur le bord du comptoir. De l’autre, je tenais fermement le paquet de farfalles, n’attendant que le moment où je pourrais l’ouvrir, verser son contenu dans ma casserole et devoir essuyer la buée sur mes lunettes. J’ai soupiré, ai regardé l’heure sur le four, à ma gauche, ai soupiré encore une fois. J’ai reporté mon attention sur l’eau, qui ne bouillait toujours pas. Et pendant ce temps-là, mon ventre gargouillait. Kasia est passée dans la cuisine, a pris son sac osé sur le canapé. Elle m’a adressé un signe de main et un sourire, que je lui ai rendu, et elle est sortie. Bonne soirée, petite sœur. Encore dehors, cette gamine. Toujours dehors, en fait. Je me suis mis à me souvenir des soirs, en Pologne, où on s’asseyait sur le sol de sa chambre et jouait aux dominos, au Monopoly, où des trucs du genre. Mais désormais, les soirées où elle restait à l’appartement se faisaient rares – et quand c’était le cas, on était vautrés sur le canapé devant une série ou une émission de téléréalité débile mais étonnamment captivante. Eléanor est aussi entrée dans la pièce, quelques minutes plus tard, après avoir déverrouillé la porte de la salle de bain et en être sortie. On s’est souri, elle m’a demandé si l’eau des pâtes bouillait, et j’ai secoué la tête en soupirant. Elle a ri, est venu planter un bisou sur ma joue et je lui ai souhaité une bonne soirée, à elle aussi. Même si elle allait certainement moins s’amuser que Kasia. Ses horaires de travail étaient immondes.

Les bulles sont enfin devenues plus grosses, et j’ai finalement pu plonger les pâtes dedans. J’étais parti pour jeter le paquet vide à la poubelle, avant que je ne vérifie dessus combien de temps je devais laisser les pâtes dans l’eau avant qu’elles soient cuites. Sept minutes. Encore tout ça attendre ? Je l’ai balancé dans la poubelle et me suis emparé d’une cuiller de bois, avant de retourner à mon poste. Toutes les minutes, je touillais, histoire que les farfalles ne collent pas à la casserole. Sept minutes plus tard, j’ai éteint le feu sous la casserole, me suis dirigé jusqu’à l’évier pour les passer, et je suis resté comme un con devant pendant dix secondes. « Putain, la passoire ! » Demi-tour pour aller la chercher, avant de retourner devant l’évier pour la poser par-dessus et enfin passer mes foutues pâtes. Pourquoi est-ce que le plat le plus simple de l’univers, avec la salade composé, prenaient trois siècles avant d’être prêt ? J’ai mis mes farfalles dans une assiettes, les ai accompagnés d’un tranche de jambon, ai posé mon assiette sur la table, me suis assis devant, ai pris ma fourchette, et je me suis apprêté à piquer dans mon plat quand quelqu’un a frappé à ma porte. Na serio ?

J’ai ouvert la porte sur un type immense. Enfin, il m’avait l’air immense, en tous cas. Et je me suis surpris à me demander si ses épaules passeraient la porte si je le laissais entrer. Mais ce qui m’a fait le plus halluciner, c’était les cartons qu’il avait au bout des bras. Quoi, j’avais un nouveau colocataire et que je n’étais pas au courant ? C’est peut-être le mec à Kasia. Elle se faisait pas chier, la p’tite. Il a paré son visage d’un sourire bancal, et j’ai hoché la tête, la bouche entre-ouverte, les yeux grands comme des soucoupes. Et alors que j’allais lui demander qui il était, il a demandé si Eléanor était là. J’ai plissé les sourcils, ai lorgné vers les cartons. Et sa gueule d’ange.

Aaaaaah. D’accord.

J’ai prié pour que Matéo ne traîne pas dans les couloirs à cet instant précis, histoire qu’il ne lui refasse pas le portrait devant la porte de mon appartement. « Hm, non, elle euh… Elle travaille. » Je ne sais pas pourquoi j’avais hésité. Il allait croire que je lui cachais un truc. Alors que non. J’ai désigné un de ses paquets de l’index. « Tu veux poser ça à l’intérieur, je suppose ? »
BY .SOULMATES

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: szyalek ▬ chap 1. responsabilités.   Sam 21 Fév - 18:07

CHAP. ONE + RESPONSABILITÉS
SZYMON C. & ALEKSEI Z.

« un grand pouvoir implique de grandes responsabilités... Hey mec, t'es pas spiderman, tu t'es pas fait piquer par une araignée, tu lui as fait un gosse ! Tu assumes et tu fermes ta gueule, oké ?» ✻✻✻


La porte s’ouvre, et ce n’est pas Eléanor qui ouvre mais surement son meilleur ami, le mec chez qui elle vit pour le moment. Il écarquille les yeux en te voyant, y’a un problème ? T’as de la salade entre les dents ? Bon, tu es grand, très grand car tu semble faire une tête de plus que lui. Ton corps est musclé et tu ne ressembles pas du tout à une crevette, tu es plutôt mignon en plus mais pas au point que les gens soient jaloux. Tu es pourtant mal à l’aise, debout devant lui avec quelques cartons contenant les éléments pour le landau de ton futur bébé. Bon, tu as acheté ça sur un coup de tête et Eléanor n’est même pas au courant. Tu aurais pu lui envoyer un sms pour la prévenir et ainsi tu aurais su qu’elle n’est pas là, qu’elle est au boulot. Tu soupires, t’a vraiment l’air d’un con finalement mais tant pis, au moins les gens pourront dire que tu fais des efforts pour t’impliquer, que tes propos et tes promesses ne sont pas que du flan. Il te propose d’entrer pour poser tout cela à l’intérieur et tu acquiesces d’un signe de tête. La porte s’ouvre en grand et tu fais entrer les colis à l’intérieur, les lâchant ou tu peux dans l’appartement. Tu as bien l’air idiot quand même. Et finalement tu tends une main vers le jeune homme face à toi, promis tu ne lui brisera pas les os. « Salut, je suis Aleksei. Mais tu peux m’appeler Alek. Je suis désolé d’arriver sans prévenir, j’aurais du lui demander si elle était là ce soir pour lui montrer tout cela. » Tu souris alors, mais pas sur de toi pour un sou. En règle générale, tu es un mec arrogant, fier de lui et super sur de lui mais cette fois c’est tout l’inverse. Dans cette histoire, tu es un peu le méchant, le vilain connard qui met une fille enceinte mais tu n’es pas celui qui fuit et qui se cache pendant que la pauvre demoiselle vit sa grossesse toute seule. Au contraire, toi tu veux être là pour elle, lui montrer qu’elle peut avoir confiance en toi et aussi lui montrer que tu assumeras ton rôle de père jusqu’au bout, quitte à devoir acheter des choses dont tu ne sais même pas t’en servir. Finalement, tu sors de ta poche un stylo et un morceau de papier, inscrivant ton numéro de téléphone que tu tends au jeune homme. « Je te remercie, de prendre soin d’eux. Si jamais y’a besoin de quoi que ce soit, et qu’elle ne voudrait pas m’en parler, dis le moi, s’il te plait. » Tu es sincère, tu te préoccupe vraiment d’elle et du bébé, tu veux vraiment qu’elle soit bien.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.
Revenir en haut Aller en bas
FONDATRICE ᴥ przytul mnie
avatar
FONDATRICE ᴥ przytul mnie

∞ prénom/pseudo : DARBYSHIRE (paula)
∞ papotages : 678

∞ avatar : ♦ dylan o'brien

MessageSujet: Re: szyalek ▬ chap 1. responsabilités.   Mer 11 Mar - 14:12





Aleksei & Szymon
Ce type était vraiment un colosse. Tu m'étonnes qu'Eléanor ait craqué. Mais je ne m'attendais pas à ce qu'il se comporte d'une telle manière. J'imaginais plus un espèce de gosse de riche arrogant, au sourire en coin, bien occupé à me remettre à ma place, à laisser un message à Eléanor comme quoi elle pouvait arrêter de compter sur lui, qu'il avait cru pouvoir accepter ses nouvelles responsabilités, mais que finalement, non, il allait être trop occupé à courir après d'autres filles. Mais non. Il avait débarqué avec ses cartons, sa voix basse et sa gêne. Il lui avait acheter un truc. Qui achetait des cadeaux à une fille qu'on avait accidentellement mise enceinte, que l'on aimait pas, avec qui l'on ne sortait même pas ? Un gentleman, le gars, sincèrement. Ça s'entendait quand il parlait. Je lui ai souri un peu, après l'avoir aidé à déposer les cartons sur le sol, derrière le canapé, et ai saisi la main qu'il me tendait, espérant pouvoir m'en resservir un jour. « Moi c'est Szymon. Y a pas de soucis, elle verra ça en rentrant. Tu peux rester l'attendre, si tu veux. » Il a sorti un stylo de sa poche, ainsi qu'un petit bout de papier - qui se trimbalait avec des stylos dans la poche ? Tout le monde sauf moi, c'est ça ? Il y a inscrit son numéro, que j'ai accepté en hochant la tête. Tout les préjugés que je m'étais imaginés disparurent à l'instant où il m'a demandé de le tenir au courant si quelque chose se passait. Il ne se fichait pas d'Elé pour le moins du monde, et ça, j'appréciais. Ça faisait qu'on était deux. J'ai contourné le canapé, suis allé chercher un crayon à côté de la télé, pour écrire à côté de tous les chiffres le nom qu'il m'avait donné. Alek. Mon pote de Pologne s'appelait Alek. J'ai rangé le papier et mes mains dans mes poches, ai regardé un peu autour de moi, avant de désigner les cartons. « J'peux te demander ce que c'est ? »
BY .SOULMATES

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: szyalek ▬ chap 1. responsabilités.   

Revenir en haut Aller en bas
 

szyalek ▬ chap 1. responsabilités.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Fauve Shiring | «La lâcheté tend à projeter sur les autres la responsabilité qu'on refuse»
» L'amitié est toujours une douce responsabilité, jamais une oportunité.
» Chap. 8 – Hiérarchie interne
» Accident maritime : l’Etat Haïtien doit être responsabilisé
» Volume II Livre 6 Chap 8 - Vendredi 20/08 - 21h30 - Validé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UP IN TREES ♡  ::  :: this is the end :: archives rp-