AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 on s'fait du mal # Thao

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ADMIN ᴥ whoever whenever
avatar
ADMIN ᴥ whoever whenever

∞ papotages : 342

∞ avatar : Alona Tal

MessageSujet: on s'fait du mal # Thao    Dim 19 Avr - 12:49







Matéo & Althea
on s'fait du mal, faudrait qu'on passe à autre chose, on s'fait du mal, avant que nos coeurs explosent.

Théa courait, comme elle ne l’avait jamais fait jusqu’à maintenant, comme si sa vie en dépendait. Elle devait mettre le plus de distance possible entre elle et Matéo. Elle l’avait laissé en plan, au beau milieu de la rue, juste après l’avoir embrassé. Le pauvre ne devait rien y comprendre. Mais la demoiselle aussi est perdue. Elle ne sait pas ce qui l’a prit. Au fond elle devait en avoir envie, ce qui expliquerait bien des choses, même si Aly ne veut pas se le reconnaitre. Il est vrai que depuis ce soir là, celui où elle était rentré toute abimée, quelque chose à changer. En elle, entre eux, et elle n’arrive pas à l’expliquer.

La jeune femme ralentit sa course, essaie de reprendre son souffle, reprendre ses esprits. Qu’est-ce qu’elle a fait ? Pourquoi l’a-t-elle embrassé ? Pourquoi a-t-elle fuit ? Va-t-il se mettre à la chercher, lui courir après, chercher des explications ? Mais qu’est-ce qu’elle pourrait lui dire, elle-même ne sait pas. La blondinette finit par s’arrête complètement et regarde autour d’elle, ne sachant pas vraiment où elle se trouve. Dans sa course effrénée, elle n’a pas prit le temps de regarder où elle allait, et puis elle ne savait pas quoi faire. Rentrer chez elle, ou alors chez sa mère ? C’était une idée mais celle-ci allait lui poser plein de questions au quelle Althea n’avait pas envie de répondre.

Teller sent alors quelque sur son épaule, puis sur sa main. Elle lève le visage au ciel pour sentir une goute lui tomber sur la joue. Il ne manquait plus que cela, qu’il se mette à pleuvoir. Cela n’allait pas l’aider à retrouver le chemin de chez elle, et en plus la demoiselle risquait d’avoir froid. Regardant autour d’elle, elle choisit une direction et commence à marcher par là, sans se rendre compte que c’est le chemin qu’elle vient d’emprunter et qu’il la mène tout droit vers celui qu’elle cherche à fuir.


 


   
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

∞ papotages : 124
∞ avatar : Shiloh Fernandez

MessageSujet: Re: on s'fait du mal # Thao    Dim 19 Avr - 16:41







Matéo & Althea
on s'fait du mal, faudrait qu'on passe à autre chose, on s'fait du mal, avant que nos coeurs explosent.

Elle a disparu, disparu, avant qu'il ne puise faire quoique ce soit, avant qu'il ne puisse lui rendre son baiser, avant qu'il ne puisse lui dire ce qu'il ressentait. Il ne sait pas ce qu'il ressent mais il aurait pu tenter de mettre des mots dessus, pour elle, rien que pour elle. Il l'aime putain, c'est tout ce qu'il y a à dire.

Il marche dans la rue, il l'appelle mais il n'a aucune réponse. Il a peur, peur qu'elle se perde, peur de ne pas la retrouver, de ne pas la revoir. Il se sent pas bien, Téo, il tremble presque et pas de froid. Il marche partout, il ne sait pas quelle ruelle elle a prit, elle court trop vite, peut-être plus vite que lui même et irrémédiablement ça lui rappelle son métier, son putain de métier qui lui fait froid dans le dos. Et s'il lui arrivait quelque chose ? Et s'il ne pouvait jamais la serrer dans ses bras ? Et puis pourquoi est-ce qu'il pleut putain ? Il fait froid, trop froid et la pluie ça mouille et bordel où est-ce qu'elle est ?

Enfin il la voit, s'approcher de lui. Il n'attend pas qu'elle le repère, il se met à courir vers elle et la prend dans ses bras, la serre fort sans lui laisser la possibilité de s'enfuir. Il enserre sa taille d'un bras et glisse une main sur sa joue, lui souriant, tentant d'empêcher la pluie de l'atteindre même si c'est pas possible.

-Théa, t'as plus le droit de fuir.


Il glisse quelques instants son visage dans son cou et y souffle chaudement. Il est entrain de trembler putain, il sait pas quoi faire, il sait pas ce qu'il veut, il veut juste pas qu'elle parte. Enfin il plonge son regard dans le sien et l'embrasse en la serrant tendrement. Il l'aime, ouais, mais il arrive pas à le dire. Et ses lèvres et... c'est si différent. Tout est différent, elle est différente.


 


   
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN ᴥ whoever whenever
avatar
ADMIN ᴥ whoever whenever

∞ papotages : 342

∞ avatar : Alona Tal

MessageSujet: Re: on s'fait du mal # Thao    Dim 19 Avr - 18:38







Matéo & Althea
on s'fait du mal, faudrait qu'on passe à autre chose, on s'fait du mal, avant que nos coeurs explosent.

Perdue, la demoiselle l’était dans les deux sens. Ces pensées fusaient à mille à l’heure, elle n’arrivait pas à se concentrer sur quelque chose en particulier, et puis tellement de questions… S’arrêtant dans sa course effréné pour fuir Matéo, la blondinette repense à ce que vient de se passer, à cette soirée plus que bizarre, les réactions stupides et les mots lancées sans que l’on ne les pense. Foutue soirée ouais. Pourquoi avait-il fallu que Théa perde autant la tête, et surtout pourquoi l’embrasser… Parce qu’elle en crevé d’envie en vérité, depuis des jours c’était cela qui la rongeait de l’intérieur, qui la rendait bizarre. Ce qu’elle ressentait pour son meilleur ami avait changé, ce n’était plus un ami, mais bien plus que cela.

Sentant des goutes de pluie lui atterrir sur le corps, Althea leva alors les yeux au ciel, il ne manquait plus que cela, déjà qu’elle tremblait, la jeune femme allait littéralement mourir de froid au beau milieu de la rue. Il faut qu’elle fasse quelque chose, ne peut pas rester à trainer dans les rues de la ville, avec ce temps, si peu couverte et puis surtout en pleine nuit. Heureusement pour elle, Teller savait se battre mais ce n’était pas une raison, elle ne devait pas rester ici, trouver un endroit où se mettre à l’abri, au moins le temps de pouvoir réfléchir convenablement à ce qui se passerait par la suite.

Rentrant la tête dans les épaules, serrant ses bras contre elle, Théa reprit la route, sans vraiment savoir où elle se dirigeait, attendait de trouver un indice, un repère qui la mettrait sur la bonne voie. Elle baisse la tête et marche droit devant elle, un pas après l’autre pendant plusieurs minutes, ne cessant de se demander ce qu’elle devait faire, par rapport à Matéo. Elle avait fuit tellement vite qu’elle ne lui avait pas laissé le temps de réagir, elle ne savait pas ce qu’il pensait de toute cela, s’il ressentait la même chose qu’elle ou pas…

Avec le bruit de la pluie qui tombe sur le bitume, Althea n’entend pas son meilleur ami courir vers elle, elle ne remarque l’homme qu’elle cherche à fuir qu’au dernier moment alors que celui-ci l’enserre de ces bras. Son cœur se met à battre tellement vite, elle n’y croit pas, qu’il l’ait retrouvé, qu’elle soit aussi soulagée qu’il l’ait fait. La blondinette lève les yeux vers lui, ne sent même plus les goutes de pluie qui lui coule le long du corps, le long des lignes de son visage, elle se fout de tout cela, ne sent que la main du grand brun courir sur sa joue.

Elle étouffe un sanglot à ces paroles, comme si elle n’avait attendu que cela depuis une éternité, Théa ferme les yeux et passe ses bras autour du corps de Téo, elle frisonne, mais pas à cause du froid, ou même de la pluie, mais à cause du souffle chaud qu’elle sent dans son cou…

_ Je ne sais pas ce qui se passe Téo, je suis complètement perdue…

Et ça normalement ça ne lui arrive pas à Althea Teller, même avec les garçons, elle sait toujours ce qu’elle veut, comment se passent les choses. Avec Matéo… mais le pompier n’est pas comme les autres, le jeune homme c’est son meilleur ami, sa moitié, l’homme de sa vie, a croire qu’il en a été décidé ainsi, au moment même où ils se rencontraient. Elle lève les yeux vers les siens alors qu’il recule et ses lèvres qui s’approchent des siennes, pour sceller dans un dernier souffle un baiser…

Althea ne respire plus. Althea n’est plus sur la planète terre mais voyage à travers les étoiles. Althea est comme dans un rêve. Son esprit c’est vidé pour simplement faire place au plaisir, au bonheur. Elle sent les mains de Téo posait sur son corps, collant d’autant plus ses vêtements sur sa peau nu, la douceur de ces lèvres contre les siennes, les délicates goutes de pluie lui tombant sur le visage. Althea se demande pendant un instant si c’est ça le paradis.

 


   
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

∞ papotages : 124
∞ avatar : Shiloh Fernandez

MessageSujet: Re: on s'fait du mal # Thao    Dim 19 Avr - 20:21







Matéo & Althea
on s'fait du mal, faudrait qu'on passe à autre chose, on s'fait du mal, avant que nos coeurs explosent.

La serrer dans ses bras, la serrer contre lui, sentir les frissons parcourir sa peau, il a l'impression que son cœur n'a jamais battu si fort. Il a fait tellement de connerie, la première étant de faire comme s'il ne s'était rien passé le jour où ils s'étaient embrassé, la dernière de partir de cette fête comme une furie en la laissant seule. Il ne voulait plus l'abandonner, il ne voulait plus qu'ils se disputent. Il était perdu mais sans elle c'était pire que tout. Il aurait parcouru toute cette ville, en voiture, à pied, de jour ou de nuit pour la retrouver si elle s'était perdue.

La main du beau brun glissa tendrement le long de sa joue. Il la regarda en souriant, presque niaisement. Elle était là, elle ne partirait plus. Elle était là, il ne la perdrait plus. Il n'avait jamais voulu la faire pleurer, la rendre triste ou malheureuse. Non. Il ne voulait que son bonheur, depuis toujours, depuis qu'il s'était installé à côté d'elle à la rentrée.

Alors qu'il souffle dans le cou de la jolie blonde, il sent ses bras s'enrouler autour de son cou et son sourire s'agrandit. Maintenant tout ira bien. Maintenant ils seraient tous les deux, rien que tous les deux.

-Moi aussi je suis perdu Théa, mais c'est pas grave, ça va aller.


Et comme pour lui montrer, comme pour qu'elle ait une preuve, il l'embrassa. Ses lèvres, sa langue, son souffle. Il se sentait si bien contre elle. Il s'imaginait déjà tellement de choses, il avait envie de tellement de choses. Ses mains glissèrent dans son dos, sur les vêtements mouillés de Théa. S'ils n'avaient pas eu tous les deux cette espèce de monté d'adrénaline, ils seraient entrain de mourir de froid. Enfin, détachant avec douceur ses lèvres des siennes, il appuya son front contre le sien, une main toujours sur sa joue.

-Théa...


Il ne savait toujours pas quoi dire, quoi faire, comment agir. Il finit par glisser un bras sous ses jambes pour la soulever au-dessus du sol, la gardant dans ses bras. Evidemment qu'elle pouvait marcher, mais maintenant que ses pieds ne touchaient plus terre, il était sûr qu'elle ne s'enfuit pas.

-Viens, on va se mettre au chaud.


La pluie continuait de battre mais Matéo n'y faisait pas attention. Il marcha, tout droit, se dirigeant vers la voiture pour pouvoir les ramener mais son regard ne fixait pas le chemin, il fixait les yeux bruns de sa meilleure amie, de... il ne savait même pas ce qu'elle était pour lui maintenant. Elle était si belle, même mouillée, même perdu, même dans tous ses états. Encore une fois, il laissa ses lèvres glisser jusqu'aux siennes.  

 


   
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN ᴥ whoever whenever
avatar
ADMIN ᴥ whoever whenever

∞ papotages : 342

∞ avatar : Alona Tal

MessageSujet: Re: on s'fait du mal # Thao    Dim 19 Avr - 22:02







Matéo & Althea
on s'fait du mal, faudrait qu'on passe à autre chose, on s'fait du mal, avant que nos coeurs explosent.

Blottie contre son meilleur ami, Althea n’avait jamais été aussi bien que dans ces bras qui lui réchauffait le corps mais aussi le cœur. Ce n’était pas la première fois qu’ils se faisaient un câlin, cela arrivait même régulièrement mais là c’était différent. Tout était si différent… Ce qui avait changé pour la blondinette c’était qu’elle avait enfin compris, ou du moins elle le croyait, elle le pensait, elle se rendait compte que ce qu’elle ressentait pour l’espagnol n’était plus seulement de l’amitié. Non il y avait bien plus désormais. Quoi exactement ? Impossible à dire, et le mot amour ne lui venait pas vraiment à l’esprit, elle l’aimait déjà son meilleur ami…

Elle frissonne en sentant la main de Téo courir le long de sa joue, son sourire, qu’elle à déjà vu cent fois mais qui ce soir lui fait battre le cœur un peu plus vite. Là encore la demoiselle est perdue, torturé entre le désir de se serrer davantage contre le beau brun ou de fuir, le fuir le plus possible, au moins le temps de réussir à reprendre le contrôle de ses émotions, de la situation. Mais étrangement, elle sait que désormais qu’elle se trouve là, dans ces bras, il ne la laissera plus partir, plus jamais. Et ça lui plait comme idée, elle aime ça. En même temps ça lui fait peur, il faut l’avouer. Théa ne sait pas, c’est son meilleur ami, ils se connaissent depuis plus de quinze ans, peut-elle vivre une histoire d’amour avec lui ? Et puis merde elle ne sait même pas ce que c’est une histoire d’amour !

Dans ses bras, si proche de lui, ces paroles font qu’elle craque la petite blonde, elle vit trop de choses ce soir, elle en fait part à Matéo, le tenant si fort, comme si elle avait peur de s’envoler si elle se relâchait. ça va aller… Comment peut-il en être aussi sûr ? Puis la demoiselle se rappelle qui vient de dire ces mots, c’est Téo, son meilleur ami, s’il le dit c’est qu’il a raison, que tout va bien se passer, qu’elle peut se laisser aller, tout irait bien. Elle lève les yeux vers lui, ces si beaux yeux et ces lèvres qui se collent aux siennes, s’ouvrent, laisse passer un souffle, sa langue qui effleure la sienne, qui joue avec, qui lui promet tant de choses. Malgré la fraicheur de la soirée, malgré la pluie, Althea n’a pas froid, elle n’a même plus peur… Du moins pour le moment.

Leurs lèvres se quittent, leurs fronts se rejoignent, les yeux de l’un plongés dans le regard de l’autre, ils sont beaux tous les deux au milieu de la rue, sous la pluie. Son surnom prononcé dans un murmure la fait vibrer. Il n’y a jamais eu que lui pour l’appeler ainsi, elle aimait cela, aussi sûrement que ces baisers. Elle se met à sourire, comme une idiote alors que Téo l’attrape, passe ses bras sous ses jambes et la porte comme une enfant, comme il l’avait fait quelques jours plus tôt, alors qu’elle était si faible. Ce soir Althea ne l’était plus.

Se laissant porter, la blondinette ne pouvait quitter l’espagnol des yeux, et lui non plus d’ailleurs. Elle ne savait même pas où il pouvait bien la conduire, si c’était à l’appartement, ou n’importe où ailleurs, elle s’en foutait complètement tant qu’il restait avec elle, tant qu’il était près d’elle. Théa regardait les goutes de pluie qui lui coulaient sur le visage, contournait ses yeux, l’arrête de son nez pour venir à la commissure de ces lèvres avant de glisser jusqu’à son menton. Il approcha une nouvelle fois son visage du sien, ses lèvres des siennes, et elle le laissa faire, y répondant de toutes ces forces. Puis elle posa sa tête contre son épaule, fermant les yeux, se laissant bercer. Althea aurait pu rester ainsi toute sa vie, mais ils arrivèrent à la voiture, et la belle du quitter les bras de son pompier.

 


   
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

∞ papotages : 124
∞ avatar : Shiloh Fernandez

MessageSujet: Re: on s'fait du mal # Thao    Lun 20 Avr - 15:46







Matéo & Althea
on s'fait du mal, faudrait qu'on passe à autre chose, on s'fait du mal, avant que nos coeurs explosent.

Althea, sa meilleure amie, sa Théa. La seule qui compte vraiment. Et il l'embrassait... Mais c'était si différent. Il n'aurait jamais pensé que ça arrive un jour. Qu'il la prenne dans ses bras, comme ça, qu'il glisse ses lèvres sur les siennes et qu'il ne sache pas quoi lui dire. D'ordinaire il savait toujours quoi dire, quoi faire, ou alors il s'en fichait, il se laissait aller. Mais là, il avait presque peur de faire quelque chose de travers, comme la dernière fois et que tout dérape encore. Il avait peur que tout parte en couilles, de tout rater. Mais il l'embrassait, encore et encore, parce que c'était tout ce que réclamait son cœur. Il n'avait pas envie de la mettre dans son lit, de la voir nue et de lui faire tout un tas de choses, enfin si, sûrement, mais ce n'était pas du tout à ça qu'il pensait à ce moment. Parce que Théa c'était pas juste une fille, parce qu'elle ne faisait pas que lui plaire, c'était plus que ça, il ressentait quelque chose de bien plus fort encore et il commençait à avoir de moins en moins de mal à l'admettre.  

Doucement, précautionneusement, il emmena la belle jusqu'à la voiture, la bousculant le moins possible sur le trajet. Il avait peur de casser sa poupée de porcelaine et pourtant, dieu sait à quel point Alhtea Teller n'est pas fragile. Mais lui il tenait encore à la protéger, à faire n'importe quoi pour que tout se passe bien, pour ne plus lui faire de mal. Arrivés à la voiture, il laissa de nouveau les pieds de sa Théa toucher le sol, assez sûr qu'elle ne s'enfuirait plus. Il ouvrit sa portière la laissant se glisser à l'intérieur avec un petit sourire.

-Je vais mettre le chauffage.


Il fit le tour de la voiture et s'installa devant le volant, faisant monter la température pour réchauffer leurs deux corps trempés jusqu'aux os. Il roula lentement, à cause de la pluie, jusqu'à leur appartement et une fois garé, attrapa de nouveau Théa pour la porter jusqu'à chez eux, comme si elle ne savait plus faire usage de ses jambes, mais sans savoir pourquoi il aimait bien la garder contre lui, l'avoir pour lui. Une fois à l'intérieur, il la posa et referma la porte avant de commencer à retirer ses vêtements.

-Vaudrait mieux qu'on se change pour pas attraper la crève.


Sans réfléchir plus, au bout de quelques secondes il était déjà en caleçon au milieu du salon.
 


   
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
[/quote]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN ᴥ whoever whenever
avatar
ADMIN ᴥ whoever whenever

∞ papotages : 342

∞ avatar : Alona Tal

MessageSujet: Re: on s'fait du mal # Thao    Lun 20 Avr - 21:39







Matéo & Althea
on s'fait du mal, faudrait qu'on passe à autre chose, on s'fait du mal, avant que nos coeurs explosent.

Althea Teller est une fille qui aime contrôler les choses, dans sa vie, ce qui se passe autour d’elle, et surtout à son travailler. Sans contrôle, elle peut être en danger et il peut arriver des choses terrifiantes, blessantes, comme la semaine auparavant. La jeune femme n’avait heureusement plus aucunes traces physiques, mais à l’intérieur c’était encore bien le bordel. Et puis ce qui se passait avec Matéo n’arrangeait rien non plus. Vu de l’extérieur, rien n’avait changé, ils étaient toujours les meilleurs amis que l’on connaissait. Et pourtant cela faisait plusieurs nuits qu’ils dormaient ensemble, que le jeune homme prenait soin d’elle mais surtout qu’ils étaient perdus. Totalement à la dérive au milieu de ces conneries, des blessures et des sentiments.

Ce soir enfin, c’était le calme après la tempête. Ce moment si paisible où la seule chose que l’on entend c’est le silence, puis l’on perçoit un bruit, infime et si lointain. Qui se rapproche de plus en plus, ce bruit qui nous fait la promesse que le pire est passé et que le meilleur reste à venir. Ce bruit c’est le battement de cœur de Matéo. La tête collé contre son torse, la blondinette ferme les yeux, se laisse bercer par les mouvements de la marche mais surtout elle écoute son cœur qui bat, qui bat, qui bat…

La pluie Théa ne la sent même plus, le froid n’a pas d’emprise sur elle. Tout ce qu’elle sent, ce qu’elle ressent c’est le corps de son meilleur ami contre elle, qui la tient, si fort. Ses pieds finissent par toucher terre alors qu’ils sont devant la voiture, Matéo lui ouvre la porte et elle se glisse rapidement à l’intérieur, attache sa ceinture, comme un automatisme et regarde son meilleur ami s’installer derrière le volant. Il met le chauffage et l’air chaud commence à lui souffler sur le visage.

_ C’est étrange mais je n’ai même pas froid.

Cette phrase, elle la sortit dans un murmure, pour elle, pour Téo, pour le monde entier et pour personne en même temps. Elle constate seulement. Elle est trempée, sera probablement malade demain matin mais ce n’est pas grave. Le grand brun démarre la voiture et prend le chemin de la maison, il roule lentement, et la blonde ne s’en rend même pas compte. Son regard fixé sur le jeune homme elle le dévore des yeux, ne le quitte même pas une seule seconde, de peur que si elle détourne le regard, il disparaisse à jamais…

La porte de leur appartement s’ouvre, et Téo la laisse entrer. Elle ne sait plus vraiment où elle est la blondinette, ce qu’elle devrait faire ou même penser de la situation. En faite elle avait l’impression d’être dans un rêve, qu’elle allait se réveiller d’une minute à l’autre  pour se rendre compte que rien de tout ça n’était réel. Plantée au milieu du salon, Théa se retourne alors que le grand brun lui dit d’enlever ses vêtements. Il a raison, elle est trempée comme pas possible, mais bizarrement cela ne la dérange pas, comme si elle ne le sentait pas, comme si la chaleur des bras de son meilleur ami réchauffait encore son corps.

Elle se retourne la blondinette et fait face au pompier, déjà en caleçon. On peut dire qu’il ne perd pas de temps. Althea le regarde, comme si c’était la première fois qu’elle le voyait ainsi, pourtant ce n’était pas le cas, bien au contraire, mais là c’était différent, tellement différent. Lentement, elle s’avance, un pas après l’autre, son regard ne pouvant quitter Matéo. Une fois assez proche de lui elle pose sa main sur son torse, dessine le contour de ses muscles avec ses doigts avant de relever le visage vers lui. Ses yeux reflètent ses envies, son incompréhension.

_ Embrasse moi Téo, une nouvelle fois. Montre-moi que je ne rêve pas…

 


   
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

∞ papotages : 124
∞ avatar : Shiloh Fernandez

MessageSujet: Re: on s'fait du mal # Thao    Mar 21 Avr - 20:27







Matéo & Althea
on s'fait du mal, faudrait qu'on passe à autre chose, on s'fait du mal, avant que nos coeurs explosent.

Matéo aurait certainement été capable de porter sa meilleure amie jusqu'à chez eux, après tout ils n'étaient pas si loin. Mais ils n'allaient tout de même pas laisser la voiture là et puis, il pleuvait. Trop aspiré par les yeux, les lèvres d'Althea, il la sentait à peine cette pluie. Mais il savait qu'elle était là et son inconscient tentait désespérément de lui faire trouver la voix de la raison, de l'éviter. Alors ils arrivèrent enfin jusqu'à la voiture et l'espagnol monta le chauffage en s'installant. Il esquissa un petit sourire à la remarque d'Althea, avant de caresser tendrement le haut de sa tête.

-T'as peut-être tout chaud à l'intérieur de toi mais tu vas attraper la crève.

Il ne savait pas pourquoi il était aussi terre à terre, peut-être juste parce qu'il se faisait du souci pour elle, parce qu'il n'avait pas envie de la voir malade, même si jouer à l'infirmier ne le dérangeait pas plus que ça. Elle n'était pas une vilaine malade après tout.

Le beau brun finit par démarrer et les emmener tous les deux à bon port, lentement mais sûrement. Ils finissent par entrer tous les deux sans l'appartement et alors qu'il conseille à Théa de se changer il n'attend même pas de regagner sa chambre pour de déshabiller. Après tout ils se sont déjà vu presque nus tous les deux, il n'y a pas de raisons pour que ce qu'il s'est passé ce soir change quelque chose. Mais la blonde semble ailleurs, très loin même. Elle ne semble même pas l'écouter quand il lui dit de se changer, elle se contente de le regarder alors qu'il est là, en boxer au milieu du salon. A quoi est-ce qu'elle pense ? Qu'est-ce qu'il se passe dans sa tête ? Téo la regarde, un peu interloqué, ne sachant pas trop ce qu'il devait penser de tout cela.

Alors que Théa s'approche, Téo continue de la fixer, sentant une chaleur étrange monter dans son corps au fur et à mesure qu'elle s'approche de lui. Enfin, elle l'effleure et il laisse tomber ses vêtement, frissonnant à son contact. Ce qu'elle est belle sa meilleure amie, même trempée, même perdue. Il n'était même pas sûre d'avoir touché à une fille plus belle qu'elle un jour. Il avait envie de la serrer dans ses bras pour lui répéter encore une fois que ça allait aller.

Puis elle lui demande, lui intime de l'embrasser, pour lui montrer qu'elle ne rêve. Pendant quelques instants il la regarde, décontenancé. Il sent que la situation lui échappe, que tout ça, ça va devenir plus sérieux, plus concret que tout ce qu'il a vécu, que Théa elle attend tellement de lui. Merde, il a soudain l'impression d'avoir une pression monstre sur les épaules. Alors il baisse vers elle son visage avec un petit sourire taquin.

-Je suis tellement sexy que je comprends que tu puisses te poser la question...

Mais de peur qu'elle se mette à bouder, qu'elle s'enfuie encore une fois, qu'elle se détourne de lui, il l'attrape par les hanches et plante un baiser sur ses lèvres, remontant une main le long de son dos, la calant contre sa nuque. Doucement, tendrement, délicatement, il glisse sa langue entre ses lèvres, venant jouer avec la sienne, serrant un peu plus ses doigts contre sa peau. Non, il ne rêve pas Théa, et lui non plus. Ils sont là tous les deux à faire toutes ces choses qu'ils n'auraient jamais imaginés. Enfin il détache sa bouche de la sienne, mais pas son regard brun.

-Je peux te pincer aussi, si tu veux.


Il lui sourit avant de saisir le bas de son haut et de le remonter pour le retirer. Il n'a aucune envie répréhensible par la blonde, aucun but qu'elle n'aurait pas apprécié, il voulait juste qu'elle n'attrape pas froid.
 


   
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN ᴥ whoever whenever
avatar
ADMIN ᴥ whoever whenever

∞ papotages : 342

∞ avatar : Alona Tal

MessageSujet: Re: on s'fait du mal # Thao    Mer 22 Avr - 19:40







Matéo & Althea
on s'fait du mal, faudrait qu'on passe à autre chose, on s'fait du mal, avant que nos coeurs explosent.

Elle était bien la blondinette dans les bras de son meilleur ami, elle ne ressentait ni le froid, ni la pluie qui lui tombait sur le visage, rien de tout cela. Une étrange chaleur lui réchauffait le cœur, ne sachant pas trop si cela venait d’elle ou de Matéo. Quoi qu’il en soit, elle est heureuse Théa, sans qu’elle ne puisse se l’expliquer, sans qu’elle ne se rende compte que désormais plus rien ne serait pareil. Elle ne dit rien, garde la bouche fermé de peur de tout gâcher, de se rendre compte que tout ceci n’est pas réel, que ce n’est qu’un rêve… Le regard fixé sur le pompier, Teller à peur de le voir disparaitre si jamais elle détourne les yeux ne serait-ce qu’un instant, et ça elle ne le veut pas.  

Une fois passé le seuil de l’appartement, Althea se mit à avoir peur de ce qui allait se passer par la suite, ce qu’ils allaient faire, ce qu’ils allaient devenir. Qu’est-ce que Matéo pouvait bien penser de tout cela ? C’était la grande question, celle que Théa ne voulait pas poser. Et si tout cela n’était qu’une passade, si ce n’était que le temps d’une soirée, parce qu’ils voulaient se faire pardonner de s’être disputé, parce qu’il fallait évacuer la tension qui les prenaient depuis plusieurs jours déjà. Si tout cela n’était rien… La demoiselle ne voulait pas y penser. Perdue, complètement perdue, elle n’avait même pas fait attention à ce que venait de lui dire son meilleur ami avant de se tourner vers lui et le voir en boxer.

C’était comme si elle posait son regard pour la première fois sur lui, comme si elle ne l’avait jamais vu ainsi auparavant alors que depuis le temps qu’ils vivent ensemble, qu’ils se connaissent, la jeune femme la déjà vu dans le plus simple appareille et pas qu’une fois. Mais là elle prend le temps de l’observer, chaques détails de son corps. Depuis quand est-il si musclé ? Aussi beau ? Depuis quand est-ce qu’il lui fait autant d’effet. Comme si elle n’était plus maîtresse de son propre corps, Althea avance vers le grand brun, un pas apré l’autre, son regard ne pouvant pas le quitter.

Elle lui fait face, le regarde dans les yeux, puis son torse, qu’elle effleure du bout des ses doigts, suivant les lignes que forment ses muscles. Elle comprend, pourquoi il a autant de succès avec filles, pourquoi il l’est fait toutes tombées… Elle aussi est en train de tomber à la renverse devant ce spectacle. Relevant les yeux vers lui, elle lui demande, lui intime, le supplie de l’embrasser une nouvelle fois, de lui montrer que tout cela n’est pas qu’un simple rêve, qu’il le fait parce qu’il en a envie.

Une étrange lueur passe dans les yeux de Matéo, il ne semble pas comprendre ce qui lui arrive, tout comme Théa. Alors il baisse la tête vers elle, un sourire aux lèvres. Le cœur de la blondinette s’emballe, il bat tellement vite qu’il risque de s’arrêter à un moment ou un autre. Il dit une connerie, pour ne pas changer, et Althea s’apprête à répliquer mais ses mains se posent sur ses hanches, l’attirant à lui, sa bouche vient se plaquer contre la sienne, l’empêchant de parler et il l’embrasse. Comme elle le lui a demandé, comme elle le voulait, le désirait au plus profond d’elle-même. Son corps s’enflamme sous ses caresses, des papillons s’envolent dans son estomac alors que sa langue vient jouer avec la sienne.

Ses propres mains s’agrippent à Matéo, elle défaille sous l’intensité de ce baiser. Jamais elle n’a connu cela… Avec personne d’autre. C’est normal. L’espagnol n’est pas  n’importe qui, c’est son meilleur ami, sa moitié, l’homme de sa vie. Le baiser prend fin, la blondinette ouvre enfin les yeux pour se plonger dans ce regard d’ébène. Elle se met à sourire niaisement à sa réplique et n’arrive qu’à souffler :

_ T’es bête…

Elle sourit, elle est heureuse Althea. Elle se met à frissonner en sentant les doigts de Téo frôler sa peau, il attrape son tee-shirt, le fait lentement remonter le long de son ventre. La demoiselle lève les bras pour qu’il lui enlève complètement, se met à angoisser un peu du regard que peu porter le beau brun sur son corps. Elle voit bien que son regard à changé, mais sera-t-elle à la hauteur de toutes ces autres filles dont il a pu admirer le corps ? Ses cheveux retombent, elle sent leurs caresses dans son dos, ses yeux retrouvent les siens. Le bouton de sa jupe saute, et celle-ci tombe à ses pieds. Ils se retrouvent sur un pied d’égalité. Ses doigts se posent sur les hanches du pompier, remontent lentement, explorent chaque parcelle de peau, remontent jusqu’à son cœur, où elle pose une main, le sentant battre à tout rompre.

_ On devrait aller se coucher…


 


   
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

∞ papotages : 124
∞ avatar : Shiloh Fernandez

MessageSujet: Re: on s'fait du mal # Thao    Mer 22 Avr - 22:44







Matéo & Althea
on s'fait du mal, faudrait qu'on passe à autre chose, on s'fait du mal, avant que nos coeurs explosent.

Ils avaient enfin atteint leur appartement, tous les deux, après leur très court soirée. Il fallait croire qu'il était encore trop tôt pour qu'ils sortent, enfin... C'était bizarre de penser une telle chose. Qu'Althea aille encore mal c'était une chose, après tout, elle avait failli mourir, mais pourquoi est-ce que Téo, lui, avait besoin d'une quelconque préparation psychologique avant de retourner à cette vie qu'il n'avait pourtant jamais quittée ? Est-ce que le problème était la soirée ou bel et bien Théa ? Est-ce que ce serait aller plus loin avec cette fille avant que tout parte en couilles ? Il n'était même pas sûr qu'il serait rentré avec elle, ou chez elle, même si sa meilleure amie n'avait pas été là, surtout si elle n'avait pas été là. Toute cette fête n'avait été qu'une grotesque mascarade pour qu'ils se rendent compte qu'ils devaient mettre les choses au clair, vraiment.

Matéo commence alors à se déshabiller, pour pas attraper la crève, même si c'est sûrement déjà rater. Ils doivent avoir une discussion avec Althea et il appréhende un peu alors il fait comme si tout allait bien, comme s'ils n'avaient besoin de rien et surtout pas de parler, comme si allait se mettre au chaud dans un lit était de loin le plus important. Mais entre eux c'est presque le chaos, chacun de leur geste est devenu inexplicable. Enfin, non, c'est faux. Tout peut parfaitement bien s'expliquer par un mot, un seul, un concept, un sentiment, mais l'espagnol il n'est pas encore prés à mettre un nom là-dessus, il a trop peur de l'admettre mais il arrive au moins à admettre qu'il y a quelque chose, quelque chose qui a changé, quelque chose entre eux de différents, mais quelque chose de bien. Alors il la regarde s'approcher, autant hypnotisée par elle que elle par lui. Il n'a qu'une envie, c'est de la prendre dans ses bras, que son cœur d'exprime, qu'il arrête de lui faire aussi mal dans sa poitrine quand il regarde sa meilleure amie.

Elle le touche et il frissonne avant d'écouter sa demande, de sortir une bêtise et enfin, d'y répondre. Il la serre contre et l'embrasse, putain ce qu'il aime ça. Il n'a jamais autant aimer ça, il n'a jamais encore ressenti ça. Dans son ventre, dans son cœur, y a des centaines de sensations qui se mélange et dans sa tête c'est tellement le bordel qu'elle n'essaie même plus d'y mettre de l'ordre. Oui, il aime l'embrasser, elle, sa meilleure amie, et pire encore il ne voit pas où est le problème. Ça devient presque naturel, normal. Et puis pourquoi pas ? Pourquoi est-ce qu'il n'aurait pas le droit ? Pourquoi est-ce que ça serait bizarre ?

Leurs lèvres se quittent après un temps indéterminé et son regard s'accroche au sien. Ses yeux si profonds. Il n'arrive plus à s'en détacher, elle l'a attrapé, attaché. Ses mains se sont agrippé à lui et elle a tout pris, sa tête, son cœur, son âme. Il sourit quand elle répond enfin à sa réplique stupide et l'embrasse tendrement dans les cheveux.

-Ouais, il paraît.


Il ne va pas la contredire, il n'oserait pas, après tout, il n'y a pas plus stupide que lui quand il s'y met.

Puis Téo décide, non pas de passer aux choses sérieuses, mais de faire en sorte que sa meilleure amie n'attrape pas la crève. Alors il lui retire son haut puis sa jupe suit. Elle est là, en sous-vêtement et il ne peut pas s'empêcher de la regarder différemment. Elle est jolie, tellement jolie, désirable, merde, pourquoi est-ce qu'il pense à ça ? Pourquoi est-ce que ça le rend fou de penser que quelqu'un d'autre que lui aurait pu la voir ainsi ce soir ? Il est perdu, complètement perdu, mais il sent les mains de la blonde parcourir son corps. Il frissonne, tellement fort, et son cœur s'emballe, encore et encore, il est innarrêtable. Bordel il a chaud, tellement chaud alors qu'elle s'approche de lui et le caresse. Est-ce qu'elle a une quelconque idée de l'effet qu'elle est entrain de lui faire. Depuis le moment où elle a posé ses doigts contre sa peau nue, il ne respire plus, il retient son souffle et la regarde. Puis elle ouvre la bouche et soudain il reprend sa respiration, enfin.

-Putain Théa dis pas ça comme ça...


Il ne sait pas si elle imagine une seconde ce que lui est entrain de s'imaginer, tout ce qui lui passe par la tête. Toute cette tension, c'est vraiment pas bon pour lui. Une nouvelle fois, il la saisit par les hanches et l'embrasse avant de la soulever et de passer ses jambes autour de sa taille. Putain, son cœur bat si fort, il a presque peur, ouais, peur de ce qui va arriver. Il marche, lentement, et l’amène jusqu'à sa chambre, jusqu'à son lit, avant de l'y allonger et de venir glisser ses lèvres de sa bouche à son cou. Y en a eu des dizaines, des centaines des filles dans ce lit mais Théa, Théa c'est pas pareil, Théa c'est pas juste ça. Non, il ne veut pas que ce soit juste ça, il ne veut pas qu'elle pense qu'il ne veut que ça. Mais merde, c'est si difficile à dire. Enfin il lève ses yeux vers elle, plongeant son regard dans le sien, presque terrorisé parce qu'il allait dire.

-Théa, je... je veux pas, enfin si, je veux mais... Toi et moi, c'est plus que ça.
 


   
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN ᴥ whoever whenever
avatar
ADMIN ᴥ whoever whenever

∞ papotages : 342

∞ avatar : Alona Tal

MessageSujet: Re: on s'fait du mal # Thao    Jeu 23 Avr - 13:55







Matéo & Althea
on s'fait du mal, faudrait qu'on passe à autre chose, on s'fait du mal, avant que nos coeurs explosent.

Même l’appartement lui semblait différent à la blondinette, pourtant elle était chez elle, enfin, finis la pluie et le froid qu’elle ne sentait même plus. Finis cette putain de soirée qui pourtant avait plutôt bien commencé non ? Quand elle repensait à tous ces petits éléments qui avaient fait que maintenant ils en étaient là. Et si Théa n’avait pas eu cette putain d’envie de ramener quelqu’un cette nuit ? Si cette fille n’avait pas approché de Matéo, si elle ne lui avait pas tenue autant la grappe ? Si Althea n’avait pas fait la conne en provoquant son meilleur ami ? Et si Téo n’avait pas réagit comme un couillon ? Et si… Et si… Mais tout cela c’était passé, tout ce qui était arrivé depuis qu’elle avait quitté l’appartement où se déroulait la fête, où elle avait succombait à ses envies en plaquant ses lèvres contre celles du brun. C’était ça, la solution à leur putain de problème, qui la bouffait de l’intérieur depuis des jours déjà. Elle le voulait tout simplement, lui et tout ce qu’il représentait, lui et chaque parcelle de son corps.

Althea l’avait compris au moment où ils s’étaient embrassés, où elle l’avait embrassé avant de se mettre à fuir le plus loin possible de lui parce que même si elle en crevait d’envie, de l’embrasser encore et encore, elle était effrayé la demoiselle, par tout ce que cela impliquait. D’ailleurs qu’est-ce que ça impliquait ? Ils étaient meilleurs amis, jamais il n’avait été question d’autres choses entre eux et ce dés le début, sur les bancs de l’école. Ils étaient aussi colocataire, ils faisaient partis de la vie de l’un de l’autre d’une manière si profonde, si … Inextricable. Aujourd’hui, qu’est-ce qu’ils étaient ? Qu’est-ce qu’ils allaient bien pouvoir devenir ? Un… Un couple ? Des amoureux ? Bordel que ça sonnait drôlement à ces oreilles. Mais Althea comprenait-elle seulement le sens de ce mot, de cet état d’esprit ?

Ça l’a perdait un peu plus, la blondinette, tout semblait nouveau autour d’elle, même le corps de Matéo, qui se trouvait devant elle, seulement vêtu d’un boxer. Il était si beau… Si parfait… Si attirant. Attirée par quelque chose, Théa s’avança lentement jusqu’à pouvoir poser ses doigts sur son torse nu. Une nouvelle fois, leurs lèvres se joignent, leurs langues se découvrent, jouent ensemble, leurs soufflent se mêlent pour ne faire qu’un. Un baiser qui la transporte, qui la fait frissonner, qui lui fait perdre la tête. Enfin elle respire, son regard plongé dans celui du beau brun, si proche d’elle. Un sourire apparait sur son visage. C’est vrai que parfois l’espagnol fait des choses stupides, mais en aucun cas il ne l’est. Non il est parfait, à ces yeux, pour elle, il est tout ce qui lui faut.

Elle continue de le fixer alors que Téo commence à la déshabiller. Au fond d’elle, étrangement elle sent que ce n’est pas pour lui sauter dessus, pour la voir nue et pouvoir faire ce qu’il veut avec son corps… Non c’est pour prendre soin d’elle, pour que la blondinette ne prenne pas froid, ne tombe pas malade. Pourtant elle ne peut pas empêcher son corps de s’enflammer, de vouloir se mêler au pompier, ne faire qu’un avec lui dans un ultime moment de plaisir… Théa recommence à dérailler, quelques instants, le temps de parcourir le corps de son meilleur ami du bout de ses doigts, comme si elle voulait imprimer cette image dans sa mémoire, pour l’éternité. Elle finit par poser sa main contre son cœur, sentant les battements de ce dernier à travers les muscles, à travers la peau. Alors elle lève les yeux vers lui, et lui dit qu’ils feraient mieux d’aller se coucher, avant que la situation ne devienne plus incompréhensible qu’elle ne pouvait l’être en ce moment.

Les mots de Matéo la font sourire, elle se rend compte, enfin de l’effet qu’elle a sur son meilleur ami, le même que lui peut lui faire. C’est étrange, c’est délicieux. Elle ne voudrait que cela ne se termine jamais, qu’ils restent éternellement ainsi, à observer son magnifique corps, à la parcourir, à le découvrir. Elle se retrouve contre lui, les mains du jeune homme sur ses hanches, sa bouche contre la sienne, enfin elle reprend vie la blondinette, elle se sent bouillir de l’intérieur, de questions, de désirs, de plaisir. Tout se mélange, elle n’arrive plus à penser, plus à respirer elle ne fait que ressentir, sentir sa peau contre la sienne, son souffle contre sa peau… Il la soulève, d’un seul mouvement et Althea passe alors ses jambes autour de lui, calle sa tête dans son cou.

_ Téo…

Elle ne murmure que cela, elle ne peut rien dire d’autre, ne peut mettre de mots sur ce qu’elle ressent, ce qu’elle vit. Enfin elle se retrouve allongée. Son lit, celui de Matéo, elle ne sait même pas, elle s’en fout, ne pense qu’à lui, ses yeux, ses lèvres, ses bras si forts qui l’enserre. Toujours attiré, leurs lèvres se rejoignent une nouvelle fois, le cœur de la blondinette s’emballe, encore, plus fort, plus vite. Elle sent le désir monter au creux de ces reins, se diffuser dans ses veines, ces muscles, mais ça ne peut se faire, pas ce soir, pas comme ça. Son regard accroche le sien, il est perturbé, elle le voit, elle comprend. Ces mots lui tirent un sourire. Parfait. Tellement parfait. Théa passe une main sur son visage.

_ On a le temps… On a le temps.

Le temps de savoir ce qu’il se passe, le temps de savoir ce qu’ils veulent, de discuter, de mettre les choses aux claires, de faire monter le désir, toujours plus. Althea dépose un dernier baiser sur ses lèvres, puis elle se recule, tire la couverture pour s’installer dessous. Elle regarde Matéo, son meilleur ami, l’invite à la rejoindre, à la prendre dans ses bras, à s’endormir ainsi, aussi simplement…


 


   
(c) fiche:WILD BIRD & gifs:gifs hunt c l o s e d
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: on s'fait du mal # Thao    

Revenir en haut Aller en bas
 

on s'fait du mal # Thao

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» QUE FAIT L'ETAT?
» Un peu de solitude ne fait de mal à personnes [ Dag Larson]
» La chanson qui fait kiffer les geeks
» Un fait surprenant ( suite )
» Le roi a fait battre tambour

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UP IN TREES ♡  ::  :: this is the end :: archives rp-