AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 I CAN STILL HEAR THAT SOUND OF EVERY WAVE CRASHIN' DOWN # Lanakin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ADMIN ᴥ whoever whenever
avatar
ADMIN ᴥ whoever whenever

∞ papotages : 366

∞ avatar : Diana Agron, la magnifique.

MessageSujet: I CAN STILL HEAR THAT SOUND OF EVERY WAVE CRASHIN' DOWN # Lanakin    Mer 29 Avr - 12:03



Anakin # I CAN STILL HEAR THAT SOUND OF EVERY WAVE CRASHIN' DOWN # Lana

Cela faisait plusieurs jours que tu n’avais pas de nouvelles d’Anakin. En faite, depuis la soirée au lycée. Et tu te doutais bien de la raison qui le poussait à ne plus venir te voir au café, ou même t’envoyer un sms. Tu t’en voulais un peu toi-même aussi, il fallait l’avouer, ce n’était vraiment pas sympa ce que tu avais fait avec lui. Mais tu en avais tellement envie, de poser tes lèvres sur les siennes, de gouter ces baisers, de le sentir contre toi, pour voir comment ça fait, juste quelques secondes. Et tu avais adoré ça ! Alors pourquoi l’avoir repoussé juste après ? Alors que tu ne voulais qu’une seule chose, que ça recommence. Cela c’était d’ailleurs passé, Anakin t’avais attrapé par le bras, pour te faire te retourner avant de t’embrasser une nouvelle fois….

C’était tellement le bazar dans ta tête que tu avais décidé de profiter de ton jour de congé en allant te promener sur la plage. Après avoir pris un bon petit déjeuner, tu t’étais habillement légérement, parce qu’il faisait déjà chaud aujourd’hui, et casque dans les oreilles, tu avais pris la direction de la plage. Un livre dans la poche arrière de ton jean, au cas où, tu pourrais te caller dans un coin et lire un peu avant de rentrer chez toi si le soleil décidait de te réchauffer un peu de ces rayons.

Après plusieurs minutes de voiture, tu te garais dans un coin et arrivais enfin sur le sable. Enlevant ta paire de ballerine, tu laissais tes pieds glissés dans le sable froid, puis tu marchais, direction l’océan. Venant jusqu’au niveau de l’eau, les vagues venaient lécher le bout de tes orteils. Glaciale. Comme ton cœur en ce moment. Qu’est ce qui ne va pas chez toi ? Pourquoi agir ainsi avec Anakin, lui qui ne voulait qu’avoir une chance de te conquérir. Mais non, il fallait que tu mettes de la distance, tu ne pouvais pas te laisser approcher, surtout pas par lui, alors que tu le connaissais, tu connaissais sa réputation, et tu te refusais d’être simplement une fille de plus passant dans son lit.

Le jour où il t’avait demandé d’aller boire un verre avec lui, tu avais refusé, lui disant même que s’il voulait avoir une chance, il devait lire un livre, un vrai. Tu avais lancé cela sans savoir qu’il le ferait vraiment, qu’il ferait ça tout toi. Et pourtant il était revenu, preuve en main. C’est alors que tu avais commencé à sourire, à te laisser aller, pour finalement tout foutre en l’air.

Les cheveux au vent, tu n’essayais même pas d’en faire quoi que ce soit, la musique hurlant à tes oreilles tu contemplais l’horizon. Un frisson te parcouru le corps, et tu te retournas, pour reprendre la marche. Mais au lieu de ça, tu te figeais, fixant des yeux la silhouette qui se trouvait juste en face de toi. C’était lui… Il était là… Lentement ta main se leva, pour enlever les écouteurs, puis tu repoussas une mèche de cheveux derrière ton oreille.

_ Bonjour Anakin.

Petit sourire, tu étais heureuse de le voir, ton cœur s’emballait alors que tu posais le regard sur lui.

crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN ᴥ red is so much cooler
avatar
ADMIN ᴥ red is so much cooler

∞ prénom/pseudo : jeune padawan
∞ prénom/pseudo : lara
∞ papotages : 981

∞ avatar : colton haynes

MessageSujet: Re: I CAN STILL HEAR THAT SOUND OF EVERY WAVE CRASHIN' DOWN # Lanakin    Mer 29 Avr - 20:13

Lana ∞ Anakin
I CAN STILL HEAR THAT SOUND OF EVERY WAVE CRASHIN' DOWN
Aujourd’hui était mon jour de mon congé. Et n’ayant rien à faire chez moi, je décidais d’aller rendre visite à mes parents, cela faisait un moment que je ne m’y étais pas rendu et je sentais, en entendant la voix de  ma mère au téléphone, qu’elle s’impatientait concernant ma prochaine visite. Alors la veille, quand elle avait appelé, je lui avais promis que je passerai le lendemain. Et c’est ce que je fis. J’avouais que je n’en avais pas spécialement envie, j’avais la tête ailleurs, et ma mère allait le remarquer, puis m poser tout un cas de questions. Et mon père en rentrant, lui dirait de « laisser ce gosse tranquille ». Et c’est exactement ce qu’il se passa. Mais ma mère ne s’arrêtait pas là, et sur le moment je me réjouissais qu’un incendie dans un immeuble ait eu lieu. Alors je lui racontais cette journée, lui racontant quelques bobards pour la rassurer. Et elle semblait me croire. Je n’avais vraiment pas envie de lui parler de Lana, pas maintenant. Pas avec ce qu’il s’était passé.

J’avais passé quelques heures chez mes parents, et évidemment le sujet William était également venu sur le tapis. Sauf que ça non plus je ne voulais pas en parler, mais je ne fis rien paraître devant ma mère. Si je lui disais ce que sa fille avait fait, elle ne s’en remettrait peut-être pas. Déjà qu’elle n’avait toujours pas digéré cette histoire de drogue, si j’ajoutais à ça le fait qu’elle couche avec un homme déjà fiancé (que maman connaissait en plus), ce serait la cerise sur la gâteau. Alors je m’abstenais. En partant, je promis à ma mère que je viendrais la voir un peu plus souvent. Reprenant la route pour Winston Oaks Hills, mon chien sur la banquette arrière, je jugeais bon qu’une promenade sur la plage ne ferait de mal à aucun d’entre nous. Je me garais alors, laissais Esprit d’Obiwan sortir de la voiture et ce dernier commença tout de suite à courir sur la plage. Je prenais sa laisse au cas où, la laissant dépasser de la poche de mon jeans. J’enlevais mes chaussures que je prenais dans ma main et ayant également enlevé mon t-shirt, je le gardais sur mon épaule. Mon chien semblait m’attendre et voyant que je suivais, il reprit sa route marchant près de l’eau.

Ecoutant le bruit des vagues, je ne pouvais que penser à Lana. A la soirée que nous avions passée. Et surtout à ce qu’il s’était passé, entre nous. Elle m’avait embrassé, avant de me dire que ce serait le dernier. Mais finalement, il y en avait eu un deuxième. Et après ça, j’avais eu envie de lui dire ce que je ressentais, mais nan. Je m’étais ravisé. Et que se serait-il passé si je l’avais fait ? Où en serions-nous aujourd’hui ? Si j’avais osé parler…

Et là. Celle qui hantait mes pensées depuis des jours, que je n’étais pas allée voir au café et à qui je n’avais envoyé aucun message depuis notre soirée. Elle était là. Sur la plage. En face de moi. Si je n’avais pas relevé la tête, je lui serais rentré dedans de plein fouet. Elle était toujours aussi belle.

« Lana… »

Je fis un petit sourire la regardant.

« Tu vas bien ? »

code by Silver Lungs


Dernière édition par Anakin W-J. Denton le Mer 29 Avr - 21:22, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN ᴥ whoever whenever
avatar
ADMIN ᴥ whoever whenever

∞ papotages : 366

∞ avatar : Diana Agron, la magnifique.

MessageSujet: Re: I CAN STILL HEAR THAT SOUND OF EVERY WAVE CRASHIN' DOWN # Lanakin    Mer 29 Avr - 20:42



Anakin # I CAN STILL HEAR THAT SOUND OF EVERY WAVE CRASHIN' DOWN # Lana

Les yeux dans le vague, tu repensais à tout ce qui avait pu se passer ces derniers temps, surtout par rapport à Anakin. Tu avais merdé sur ce coup là, tu le savais bien. Tu te demandais encore ce qui t’avais pris, pourquoi tu l’avais embrassé avant de le repousser. Tu n’écoutais pas ton cœur, qui te disait de te disait de te laisser aller, qu’il ne pourrait pas te faire de mal, bien au contraire, qu’avec lui tu pourrais probablement être heureuse. Mais non c’était la raison, associé à la peur qui dictait ta conduite, lui faisant du mal au passage. Le pire c’est que le fait de ne pas avoir de nouvelles du jeune homme te rendait triste. Tu attendais avec impatience le moment où il passerait le pas du café pour commander un chocolat chaud. Mais non. Il ne venait pas.

Tu contemplais l’océan, te disant qu’il serait tout simple de tout effacer, comme une vague balaie les inscriptions faites dans le sable. Oui tu voulais tout effacer et recommencer. Mais ce n’était pas possible, c’était bien trop simple ainsi. Et puis de toute façon qu’est-ce que tu aurais fait de plus ? Tu avais envie de gouter à ces lèvres, de savoir ce que ça faisait d’embrasser Anakin. Le pire c’est que ça t’avais plu. Enormément. Pourtant de ta bouche était sorti des mots disant le contraire, et qui avait blessé le jeune homme, tu l’avais bien vu dans son regard. Alors pourquoi t’avait-il embrassé une nouvelle fois ? L’avait-il fait une dernière fois avant de te dire au revoir ? Etait-ce cela ? Un au revoir a mots couverts ? C’en était à perdre la tête tout ça…

Quittant l’océan des yeux, tu voulais te remettre à marcher, le long de la plage, la musique dans les oreilles, mais tu te figeais. Il était là… Juste devant toi… Torse nu. Ton cœur s’emballa, et ce fut à peine si tu arrivais à prononcer les mots qui sortirent de ta bouche. Il répondit, soufflant seulement ton premier. Avant de se mettre à sourire. Merde ce que ça pouvait te faire de l’effet. Tu secouais la tête, reprenant tes esprits, tu reprends ton souffle avant de répondre.

_ Heu Oui très bien et toi ?

Cela faisait plusieurs jours que tu ne l’avais pas vu, depuis la soirée au lycée… Puis ton regard se porte sur le chien, aux pieds d’Anakin. Tu essaie de ne pas regarder son torse nu, si musclé…

_ Vous faite une balade ?

C’est vraiment tout ce que tu trouve à dire ? Tu constate l’évidence même ! Tu te sens bête tout d’un coup, un peu mal à l’aise même.


crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN ᴥ red is so much cooler
avatar
ADMIN ᴥ red is so much cooler

∞ prénom/pseudo : jeune padawan
∞ prénom/pseudo : lara
∞ papotages : 981

∞ avatar : colton haynes

MessageSujet: Re: I CAN STILL HEAR THAT SOUND OF EVERY WAVE CRASHIN' DOWN # Lanakin    Mer 29 Avr - 21:21

Lana ∞ Anakin
I CAN STILL HEAR THAT SOUND OF EVERY WAVE CRASHIN' DOWN
Ma mère n’était pas dupe à ce point quand même. Elle savait que l’histoire vraie de l’incendie n’était pas ce qui me tracassait réellement. Mais finalement, elle avait décidé d’écouter mon père et de me laisser tranquille. Je n’avais vraiment pas envie de lui en parler, c’était tout nouveau pour moi ce sentiment et j’arrivais à peine à mettre des mots dessus. Et avant de rentrer chez moi, je m’étais dit que respirer l’air du large n’allait pas me faire de mal. Et puis j’étais certains que mon chien allait adorer. Le laissant partir devant, j’avais quand même sa laisse, au cas où. Je marchais quelques mètres derrière, vérifiant de temps en temps s’il n’était pas trop loin. Dans le cas contraire, je n’aurais qu’à siffler ou l’appeler pour qu’il revienne. Les mains dans les poches, tête baissée, j’écoutais le bruit des vagues se jeter sur la plage tout en pensant à Lana. Au baiser. Aux deux baisers. Aux deux premiers et aux deux derniers baisers que nous avions échangés. A une époque, je serais passé à autre chose en moins de temps qu’il ne fallait pour le dire. Mais pas cette fois.

Et elle était là. Je ne savais pas comment, ni pourquoi mais elle était là, sur la même plage que moi au même moment. Elle était là, debout devant moi. Ses écouteurs qu’elle venait de sortir de ses oreilles, ses cheveux au vent. Elle était toujours aussi belle. En fait elle l’était plus chaque jour. J’avais tellement envie de la reprendre dans mes bras et de l’embrasser. Mais ce n’était pas ce qu’elle voulait. Elle me l’avait bien fait comprendre. L’autre soir, après notre premier baiser échangé. Je ne savais même pas pourquoi je l’avais embrassé une seconde fois. Pourquoi je ne l’avais pas simplement suivit pour aller boire un faire. Pourquoi je l’avais attrapé pour l’embrasser, encore. Je n’aurais jamais du la lâcher. Jamais je n’aurais du stopper ma phrase, j’aurais du lui dire ce que j’avais sur le cœur. Au risque de me prendre un vent. Au moins, elle saurait ce que je veux réellement.

Elle me répondit. Elle allait très bien. D’accord. Moi aussi.

« Ça va. »

Je lui fis un petit sourire, et mon chien vint nous rejoindre, s’asseyant à mes pieds. Elle le regarda et demanda si nous faisions une balade.

« Ouais… On revient de chez mes parents et on s’est arrêté ici en rentrant… Et toi ? Tu fais quoi toute seule ici ? »

Du tricot idiot. Ma question était totalement débile, mais je ne savais pas quoi dire. Et je ne voulais pas que notre conversation s'arrête là. En la voyant, je me rendais compte à quel point elle m'avait manqué.

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN ᴥ whoever whenever
avatar
ADMIN ᴥ whoever whenever

∞ papotages : 366

∞ avatar : Diana Agron, la magnifique.

MessageSujet: Re: I CAN STILL HEAR THAT SOUND OF EVERY WAVE CRASHIN' DOWN # Lanakin    Mer 29 Avr - 21:46



Anakin # I CAN STILL HEAR THAT SOUND OF EVERY WAVE CRASHIN' DOWN # Lana

Ton regard n’arrive pas à quitter le sien, c’est comme si le temps c’est arrêté pendant quelques instants. Tu ne sais pas quoi faire, pas quoi dire, tu as peur de faire empirer les choses, peur qu’il ne veuille plus te voir, plus te parler. Ce que tu comprendrais parfaitement. Après ce que tu as fait, tu mériterais qu’il te fasse la tête, qu’il passe à autre chose. Si tu avais été à sa place c’est ce que tu aurais fait, allant même jusqu’à passer devant son travail avec une nouvelle personne à ton bras. Mais ce n’est pas toi et il n’est pas comme ça… Il est si adorable. En quelques secondes tu repense à tous ces gestes qu’il a eu pour toi. Lire ce livre, la rose qu’il ta laissé, la danse qu’il ta offerte. Alors pourquoi tu n’arrives pas à écouter ton cœur et te laisser aller.

Tu le contemple, lui et son torse nu avec qu’une seule envie, te jeter à son cou et l’embrasser, encore et encore, mais la seule chose que tu fais c’est lui répondre, avec un sourire avant de lui poser une nouvelle question tellement débile qu’il faudrait que tu ailles te jeter dans la mer pour effacer tout cela. Il revient de chez ses parents. D’accord. Avait-il besoin de parler ? De toi ? Tu prends un peu peur d’un coup. Toi ? Ce que tu fais là ? Tu te poses encore la question à vrai dire ! Comment lui expliquais que tu essaie d’avoir des réponses, que tu te demandes pourquoi tu es aussi conne avec lui, pourquoi ta tête t’empêche de faire ce que ton cœur désire, pourquoi tu n’y arrives tout simplement pas…

_ Je… Je prends tout simplement l’air. J’avais envie de marcher, et de … de réfléchir un peu.

La situation est vraiment étrange, et tu ne sais pas quoi faire pour vous mettre plus à l’aise. Peut-être que si tu ne l’avais pas embrassé la dernière fois ce ne serait pas si… étrange, entre vous deux. Ou peut-être alors si tu ne lui avais pas dit que cela ne recommencerait pas… Que se serait-il passé alors ? Est-ce que vous vous seriez retrouvé aussi sur cette plage, mais ensemble, mais dans la main ? Tellement de questions pour si peu de réponses, ça mettait encore plus de bazar dans ta tête, et ce n’était pas vraiment ce dont tu avais besoin.

_ Je te n’ai pas vu depuis…

Oui vas y Lana, rappelle lui ce merveilleux souvenir !

_ … la dernière fois.


crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN ᴥ red is so much cooler
avatar
ADMIN ᴥ red is so much cooler

∞ prénom/pseudo : jeune padawan
∞ prénom/pseudo : lara
∞ papotages : 981

∞ avatar : colton haynes

MessageSujet: Re: I CAN STILL HEAR THAT SOUND OF EVERY WAVE CRASHIN' DOWN # Lanakin    Mer 29 Avr - 22:10

Lana ∞ Anakin
I CAN STILL HEAR THAT SOUND OF EVERY WAVE CRASHIN' DOWN
C’était en relevant la tête pour voir jusqu’où était arrivé Esprit d’Obiwan que je l’avais vu. Elle était là. Tellement belle, comme toujours. Elle m’avait manqué en fait. Je passais quasiment tous les jours devant le café où elle travaillait, et d’habitude j’y entrais, je commandais un chocolat chaud, je lisais une BD ou alors je la regardais travailler. En fait j’étais réellement amoureux de cette fille. Je ne l’avais jamais vraiment été avant, pas comme ça en tout cas. J’étais certain que Lana n’était pas comme les autres filles, ce n’était pas juste une fille de plus que je voulais mettre dans mon lit. Avec Lana, je voulais passer plusieurs nuits, plusieurs petits-déjeuners, plusieurs dîners. Lui tenir la main, l’emmener au cinéma, mangé au restaurant. Lire un autre livre si elle le voulait. J’étais prêt à tout. Je voulais sortir avec elle, et le dire à tout le monde. Parler d’elle en disant qu’elle était ma petite amie. La femme que j’aimais et avec qui je voulais passer le reste de ma vie.

Elle allait bien. Et moi aussi. C’est ce que j’avais réussi à assurer à ma mère (enfin à moitié), et j’arriverais à l’assurer à Lana. Mon chien était à mes pieds, il venait de nous rejoindre. Elle me demanda si nous faisions une promenade et je lui disais que oui, expliquant que je revenais de chez mes parents. Je lui retournais la question, et elle me répondit qu’elle avait besoin de prendre l’air, de marcher, de réfléchir. Comme moi en fait. Et l’air frais de la mer aidait beaucoup en réalité. La plage était un lieu idéal pour réfléchir. J’étais dans le même cas qu’elle. Réfléchir, penser, je ne faisais que ça depuis plusieurs jours.

« C’est assez calme ici pour le faire… Bon choix. »

Je lui souriais. J’étais gêné, mais pas comme la première fois. A notre premier rendez-vous je savais à peu près où nous en étions. Là, je ne savais plus rien. J’étais perdu, perdu et amoureux. Amoureux d’une fille qui ne l’était pas de moi, vraisemblablement. Je me souvenais encore parfaitement de l’époque où les rôles étaient inversés : la fille était vraiment amoureuse, mais pas moi. C’était donc ça ce qu’elles ressentaient.

La dernière fois. Comment l’oublier.

« Oui c’est vrai… Je… J’ai pas eu le temps de passer au café, j’avais beaucoup de boulot. »

Menteur. J’avais juste la trouille. La trouille de la voir. De justement, parler de la dernière fois. J’étais terrifié. Et je l’étais encore maintenant, mais je ne pouvais pas m’échapper.

code by Silver Lungs


Dernière édition par Anakin W-J. Denton le Jeu 30 Avr - 23:15, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN ᴥ whoever whenever
avatar
ADMIN ᴥ whoever whenever

∞ papotages : 366

∞ avatar : Diana Agron, la magnifique.

MessageSujet: Re: I CAN STILL HEAR THAT SOUND OF EVERY WAVE CRASHIN' DOWN # Lanakin    Jeu 30 Avr - 20:22



Anakin # I CAN STILL HEAR THAT SOUND OF EVERY WAVE CRASHIN' DOWN # Lana

C’est un peu tendu entre vous, et tu le regrette. Tu n’as jamais voulu que cela se passe ainsi et pourtant tu en es la seule responsable. Debout face à lui, tu essaie de garder ton calme, de calmer ton cœur qui c‘est emballé, qui bat à tout rompre dans ta poitrine, presque trop petite désormais. Tu finis par baisser les yeux, alors qu’il te retourne la question et finis par lui dire que tu avais besoin de réfléchir. Mais réfléchir à quoi hein ? A lui, a toi, à vous ? Mais y’a même pas encore de vous ! Il n’y a que toi lui faisant du mal… Tu te remets à sourire à sa réponse. Oui c’est un bon choix, la solitude, les vastes étendues de sables, sans parler de l’océan, immense, insondable. On se sent ridicule à coté de ça, et parfois les soucis s’envolent. Mais pas cette fois.

_ Calme… Oui c’est le mot.

Il te sourit, et ton cœur s’emballe une nouvelle fois. C’est pas possible, comment peut-il te faire autant d’effet ? Comment peux-tu autant lui résister ? Il suffirait que tu t’approche, que tu pose ta main sur son torse, et tes lèvres sur les siennes pour que tout soit terminé. C’est aussi simple que ça. Dans ta tête… Tu relève alors les yeux, lui signalant que tu ne l’as pas vu depuis un moment, enfaite depuis la soirée au lycée, cette soirée où tu l’as embrassé avant de le repousser, ou vous avez finis par boire un verre dans le silence avant qu’il ne te raccompagne chez toi, toujours dans le silence. Beaucoup de boulot…

_ Oui je comprends. J’ai entendu parler de l’incendie …

Les clients n’avaient pas arrêtez d’en parler, et toi tu n’avais cessé de t’inquiéter. Pour lui. Pour Anakin. Tu avais même pris ton téléphone pou r l’appeler en fin de journée, pour savoir s’il allait bien. Mais finalement tu ne l’avais pas fait, bien trop froussarde pour ça…

_ Ecoute Anakin, je… je voulais m’excuser. Pour la dernière fois. Ce que j’ai fait. Pour comment j’ai agit.

Allait-il croire que tu regrettais de l’avoir embrassé ? Alors que pas du tout, bien au contraire, tu voulais que ça recommence, encore et encore. Mais c’était ce qui c’était passé par la suite que tu regrettais. Lui avoir dit que cela ne recommencerait plus. Pourquoi avais-tu si peur ?
crackle bones


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN ᴥ red is so much cooler
avatar
ADMIN ᴥ red is so much cooler

∞ prénom/pseudo : jeune padawan
∞ prénom/pseudo : lara
∞ papotages : 981

∞ avatar : colton haynes

MessageSujet: Re: I CAN STILL HEAR THAT SOUND OF EVERY WAVE CRASHIN' DOWN # Lanakin    Jeu 30 Avr - 23:15

Lana ∞ Anakin
I CAN STILL HEAR THAT SOUND OF EVERY WAVE CRASHIN' DOWN
L’incendie. J’y pensais mais pas autant qu’à Lana. Après tout c’était une journée difficile à oublier. D’ailleurs, en rentrant je pensais à appeler Lana. Juste pour entendre sa voix, me rassurer même sans dire quelque chose de spécial. Juste entendre le son de sa voix au bout du fil. Et au final, tout ce que j’avais fait c’était de fixer mon téléphone, sur la table basse du salon. Assis sur le canapé comme un con. Espérant au fond qu’il sonne et que son nom s’affiche. J’avais tendu la main quelque fois pour l’appeler mais je m’étais ravisé à chaque fois. Trouillard.

Elle avait entendu parler de l’incendie. Après tout on ne parlait que de ça dans les journaux et les clients du café devaient aussi en parler, tout le temps. Winston Oaks Hills n’était pas une si grande ville que ça, alors un immeuble qui était la victime d’un incendie ne passait inaperçu pour personne. Je relevais les yeux vers elle et fit un petit sourire pour lui répondre. Puis laissant passer quelques secondes, j’écoutais le bruit des vagues. C’est vrai que c’était bien ici le meilleur endroit pour réfléchir. Ici face à la mer. A l’horizon. Personne face à nous, pas avant des milliers de kilomètres. Nous étions seul, seul avec le bruit des vagues qui rythmait nos pensées.

Puis elle s’excusait. De la façon dont elle avait agit la dernière fois. Et du coup, j’étais d’autant plus perdu. Qu’est-ce qu’elle voulait au final ? Est-ce que j’avais au moins la moindre petite chance avec elle, aussi infime soit-elle ? Mais ce n’était pas ce que je voulais. Je ne voulais pas une petite chance, j’en voulais une grande. Me réveiller chaque matin à ses côté, la regarder dormir, passer des soirées avec elle, lui apporter des fleurs, lui dire que je l’aimais…

Voilà ce que je devais faire. Lui dire.

« A vrai dire je suis un peu perdu depuis cette soirée… Je… »

Je baissais la tête vers mon chien. Celui-ci me regardait l’air de dire : ‘’vas-y dit lui idiot’’. Et il avait certainement raison. Je devais lui dire pour que tout soit plus clair. Pour elle certainement, mais pour moi aussi. Je relevais la tête vers elle.

« J’ai jamais ressentit ça pour une fille Lana. Avant pour moi elles étaient comme des objets et je passais de l’une à l’autre comme je changeais de chaussettes mais je veux plus de ça. Pas avec toi. Je ne veux pas te faire du mal, jamais. Je sais pas comment mais tu m’as fait quelque chose et… Et j’suis littéralement tombé amoureux de toi. »

J’allais certainement me prendre le plus gros des vents de l’histoire, mais au moins j’avais réussi à le dire. Au moins elle saurait. Au mieux, nous nous embrassions à nouveau et tout pouvait commencer. Au pire je repartais seul avec Esprit d’Obiwan, comme un idiot.


code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN ᴥ whoever whenever
avatar
ADMIN ᴥ whoever whenever

∞ papotages : 366

∞ avatar : Diana Agron, la magnifique.

MessageSujet: Re: I CAN STILL HEAR THAT SOUND OF EVERY WAVE CRASHIN' DOWN # Lanakin    Jeu 30 Avr - 23:58



Anakin # I CAN STILL HEAR THAT SOUND OF EVERY WAVE CRASHIN' DOWN # Lana

Tu venais de t’excuser, pour tout ce que tu avais pu faire comme bêtises à la soirée au lycée. Tu t’en voulais réellement de lui faire du mal comme ça mais tu ne pouvais pas contrôler. Même en toi c’était un champ de bataille émotionnel. Le cœur contre la raison. Et ce dernier avait plutôt tendance à l’emporter, car il avait à ces cotés un puissant allié : la peur.  Ton regard se posa sur Anakin alors qu’il reprenait la parole, avant de s’arrêter. Et là ton cœur s’emballe, tes mains se mettent à trembler. Tu sais ce qui va se passer et tu ne le veux pas. Non, il ne le faut pas.

Tu secouais la tête, comme si cela allait le dissuader de continuer, mais il ne te voyait pas, ayant baissé la tête. Tu réfléchissais à toute vitesse, il te fallait empêcher cela sinon… Sinon tu allais lui faire encore plus de mal et ça tu ne le voulais pas, non mais pas du tout. Il releva la tête, et tu fus prisonnière de ton regard, les mots te percutèrent, comme les vagues contre les rochers. Ces mots tu ne les entends pas vraiment, les devine plus qu’autre chose, mais la dernière phrase… Ces deniers mots… Ils restent gravés dans ta mémoire. A jamais.

_ Ani… non…

Tu baissais le regard, les larmes aux yeux. Vraiment tu n’avais pas besoin de ça maintenant, mais vraiment pas. Ton cœur te criait de courir vers lui, de te blottir contre son torse nu et de poser tes lèvres sur les siennes. Alors que ta tête, ta raison, ta peur, t’intimais de fuir, le plus loin possible, à toute vitesse. Tu reprends ton souffle, ferme les yeux quelques secondes avant de les ouvrir, déterminé. Ton regard planté dans le sien, ta bouche prononce des mots que tu ne contrôle même pas.

_ Anakin. Je suis désolée… Je ne peux…

Finalement, une larme coule le long de ta joue. Tout se mélange dans ta tête, le bruit des vagues, le son du vent, les paroles d’Anakin… Il faut que tu fasses quelque chose, que tu bouges, que tu t’en ailles, mais tu n’arrive pas à le quitter des yeux, tu n’arrives pas à effacer l’expression de son visage de ton esprit. Pourquoi est-ce que ça te fait si mal ? Pourquoi tu ne peux tout simplement pas te laisser aller ? Le laisser t’approcher ? Sans même que tu ne t’en rendes compte tu prononces une dernière chose avant de t’enfuir en courant.

_ Pardonne moi…
crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN ᴥ red is so much cooler
avatar
ADMIN ᴥ red is so much cooler

∞ prénom/pseudo : jeune padawan
∞ prénom/pseudo : lara
∞ papotages : 981

∞ avatar : colton haynes

MessageSujet: Re: I CAN STILL HEAR THAT SOUND OF EVERY WAVE CRASHIN' DOWN # Lanakin    Ven 1 Mai - 13:45

Lana ∞ Anakin
I CAN STILL HEAR THAT SOUND OF EVERY WAVE CRASHIN' DOWN
Voilà c’était dit. J’avais tout dit. J’avais dit à Lana tout ce que je ressentais à propos d’elle. J’étais amoureux d’elle. Vraiment amoureux. C’était ça alors être amoureux ? Etre prêt à tout pour la personne aimée, ne plus pouvoir se passer d’elle… Avoir envie de la voir tous les jours, ne penser qu’à elle. Lana hantait mes pensées et ce encore plus depuis notre premier baisé échangé. Et je venais de prendre mon courage à deux mains, et je lui avais tout dit. C’était la première fois que je faisais une déclaration pareille à une fille. Maintenant que c’était dit, j’étais totalement paniqué à l’idée de découvrir sa réaction. Je n’arrivais pas à la lâcher des yeux, essayant de cerner sa réaction dans son regard. Elle prononça mon nom avant de baisser les yeux. C’était clair maintenant, elle ne ressentait pas la même chose que moi.

Elle… Elle ne m’aimait pas.

Elle ferma les yeux, alors que je sentais mon cœur se serré. Je devais retenir les larmes qui montaient. C’était ça ce qu’on appelait avoir le cœur brisé ? Je regrettais déjà de lui avoir dit, quelque part. Si je m’étais tus, ni elle, ni moi ne serions dans cette situation.

Une larme coula sur sa joue, alors qu’elle s’excusa à nouveau. Je ne comprenais pas. Pourquoi pleurait-elle ? Qu’est-ce qu’elle ne pouvait pas ? « Pardonne moi… » Je n’arrivais toujours pas à la lâcher du regard, alors qu’elle s’enfuyait en courant. Je ne savais pas quoi faire, resté planter la à la regarder s’enfuir, à regarder la femme que j’aimais s’éloigner de moi, ou alors lui courir après et la rattraper. La retenir. Et sans que je ne m’en rende réellement compte, je m’étais mis à courir sur cette plage, lâchant les chaussures que j’avais à la main, perdant même le t-shirt que j’avais sur l’épaule.

« LANA ATTEND ! »

Mais elle n’attendait pas. Finalement j’arrivais à la rattraper et je me postais devant elle. Je l’attrapais doucement par le poignet et la regardais dans les yeux.

« Qu’est-ce que tu ne peux pas Lana hein ? Dis moi… S'il te plait... »

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN ᴥ whoever whenever
avatar
ADMIN ᴥ whoever whenever

∞ papotages : 366

∞ avatar : Diana Agron, la magnifique.

MessageSujet: Re: I CAN STILL HEAR THAT SOUND OF EVERY WAVE CRASHIN' DOWN # Lanakin    Ven 1 Mai - 16:53



Anakin # I CAN STILL HEAR THAT SOUND OF EVERY WAVE CRASHIN' DOWN # Lana

Tu courrais, sans vraiment savoir où aller, quoi faire une fois arrivée à la destination que tu n’avais même pas encore choisis. Tout ce que tu savais c’était qu’il fallait t’éloigner d’Anakin et des mots qu’il venait de prononcer. Ça ne se pouvait pas…. Non, ce n’était pas possible. Quelque chose ne devait pas tourner rond chez toi, n’importe quelle fille aurait été heureuse d’entendre une déclaration d’amour, surtout venant d’un garçon comme lui. Mais toi… Toi tu le fuis, tu lui fais du mal, tu t’en fais à toi aussi et en plus tu ne peux rien contrôler. Ton cœur te dit de faire quelque chose mais c’est ta raison qui l’importe et tu fais tout le contraire…

Et si … Et si tu t’arrêtais, que tu te retournais et lui faisait face, à lui et sa gueule d’amour, qu’est-ce qui se passerait ? Que pourrait-il arriver de grave ? Que tu te perdes dans son regard, que ton cœur s’emballe, que tes mains se mettent à trembler ? C’est déjà le cas ! Mais tu pourrais aussi… Tu pourrais t’approcher de lui, sentir sa peau nu sous tes doigts, son bras qui t’entoure la taille alors que tu approche lentement ton visage du sien pour déposer un baiser sur ses lèvres. En quoi ce serait si terrible ?

Pourtant tu fuis, tu le fuis, lui et tout ce qu’il pourrait t’apporter, comme le fait qu’il pourrait te rendre heureuse… Tu ralentis un peu ta course alors que tu l’attends, il cri ton nom avec tellement de force. Ça te transperce le cœur mais tu ne t’arrêtes qu’une fois qu’il te fait face, que tu n’as pas d’autres choix que de le regarder. Anakin te prends le poignet, si douce étreinte que tu regarde sans réussir à te dégager de là. Tu te fais du mal, et à lui aussi, ça tu ne te le pardonne pas, alors tu préfère t’en aller plutôt que de le voir souffrir à cause de toi.

Ton regard croise le sien, tu n’as pas vraiment d’explications à lui donner, tu ne sais pas toi-même ce qui te retiens de te jeter dans ses bras, parce que tu en a envie, irrémédiablement envie.

_ Ani s’il te plait non… Je…

Tu n’y arrives pas,  qu’est-ce que tu pourrais lui dire qui l’empêcherait de souffrir, d’avoir mal.

_ Je ne peux pas, et je n’ai pas de raisons à te donner… Je suis tellement désolée Anakin…

Les larmes coulaient le long de tes joues sans que tu ne puisses y faire quelque chose. Tu les essuies d’un revers de main avant de plonger ton regard dans celui du pompier. Il faut tout simplement oublier, qu’il t’oublie, trouve quelqu’un de mieux. Alors tu lève ta main de livre, la passe sur sa joue, grave à jamais dans ta mémoire les traits de son visage, puis tu t’approche et l’embrasse. Tendrement, rapidement.

_ Oublie moi Anakin. Je t’en prie…

Tu pars une nouvelle fois, sans courir, parce que tu sais qu’il ne te suivra pas. Plus maintenant…

crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN ᴥ red is so much cooler
avatar
ADMIN ᴥ red is so much cooler

∞ prénom/pseudo : jeune padawan
∞ prénom/pseudo : lara
∞ papotages : 981

∞ avatar : colton haynes

MessageSujet: Re: I CAN STILL HEAR THAT SOUND OF EVERY WAVE CRASHIN' DOWN # Lanakin    Ven 1 Mai - 19:07

Lana ∞ Anakin
I CAN STILL HEAR THAT SOUND OF EVERY WAVE CRASHIN' DOWN
J’avais réussi à la rattraper. J’avais besoin de savoir pourquoi. Pourquoi m’avait-elle dit qu’elle ne pouvait pas ? Et qu’est-ce qu’elle ne pouvait pas ? On pourrait croire qu’elle avait peur, mais peur de quoi. J’avais pourtant fait tout ce que je pouvais pour lui montrer que j’avais changé. Qu’avec elle, je ne voulais pas être le même type que j’avais été avec les autres. Et puis je lui avais dit que je l’aimais. Dans le placard, je lui avais même promis que je ne plaquerai plus de fille par texte. Et évidemment que je parlais d’elle. Je ne voulais pas lui faire de mal. Je l’aimais, vraiment. J’étais totalement et éperdument amoureux de cette fille.

La tenant doucement par le poignet, elle aurait pu s’enfuir à tout moment. Je lui demandais ce qu’elle ne pouvait pas, la suppliant du regard. Je ne la lâchais pas des yeux, j’avais tellement peur. Peur qu’elle parte à nouveau, qu’elle me laisse seul ici. J’avais envie de la prendre dans mes bras, elle avait les larmes aux yeux et je ne savais pas pourquoi. Pourquoi est-ce qu’elle pleurait ? Qu’est-ce qu’elle n’osait pas me dire ? J’avais envie de lui dire que je pouvais tout encaisser, mais au fond je savais parfaitement que ce n’était pas vrai. Je pensais pouvoir tout encaisser, mais pas quand il s’agissait d’elle.

Ces mots me frappèrent comme les vagues frappaient les rochers. Elle ne pouvait pas, et n’avait pas de raison à me donner. Et elle pleurait. J’aurais tellement voulu pouvoir la prendre dans mes bras, essuyer ses larmes. Mais je n’y arrivais pas. Je restais bloqué, à la regarder, alors qu’elle essuyait ses larmes toute seule, du revers de la main. Je la regardais toujours, totalement perdu. Je me retenais toujours de pleurer, je ne voulais pas qu’elle me voit. Mon cœur était serré, je n’avais jamais ressentit ça.

« Lana… »

Elle posa sa main sur ma joue et la caressa. Je ne la lâchais pas du regard. Au fond je savais ce qui allait se passer, elle allait s’enfuir encore une fois. Elle approcha son visage du mien, et m’embrassa. Je fermais les yeux à ce contact, tendre et rapide. Trop rapide. Ses mots résonnèrent dans ma tête. Je devais l’oublier, mais je ne pouvais pas. Je ne voulais pas. Et elle partit encore une fois, je fus forcer de la lâcher. Je la regardais s’en aller, je savais que ce n’était pas la peine que je la rattrape à nouveau. Finalement, je sentais une larme coulé sur ma joue en la voyant s’éloigner. Cette histoire s’arrêtait donc là, alors qu’elle n’avait jamais réellement commencé. Elle avait disparue et je fixais le dernier endroit où je l’avais vu, lorsque je sentis quelque chose tomber à mes pieds. Je baissais les yeux et vis qu’Esprit d’Obiwan m’avait apporté mes affaires que j’avais semées en cours de route. Pauvre chien quand même, pourquoi je l’avais appelé comme ça ? Je m’accroupissais et ramassais mes affaires d’une main, caressant mon chien avec l’autre. Ce dernier se blottit contre moi, comme pour me faire un câlin, ce qui me décrocha un très  léger sourire. Je me relevais avec mes affaires.

« Aller vient… »

Avançant doucement, mon chien juste à mes côté, je marchais encore un peu sur la plage, pensant encore et toujours à Lana et à ce qu’il venait de se passer. Finalement, je retournais à la voiture avec mon chien, et reprenais le chemin de Winston Oaks Hills.

code by Silver Lungs
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: I CAN STILL HEAR THAT SOUND OF EVERY WAVE CRASHIN' DOWN # Lanakin    

Revenir en haut Aller en bas
 

I CAN STILL HEAR THAT SOUND OF EVERY WAVE CRASHIN' DOWN # Lanakin

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Can you hear this sound ? [Privé Luna & Elisan]
» If you can hear me now I'm reaching out to let you know that you're not alone PV
» Hello hello, can you hear me? I can be your china doll if you want to see me fall. ₪ 31 jan, 20h15
» yi june || i can still hear you making that sound, just like animals.
» Souf & Sound / jument sauvage

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UP IN TREES ♡  ::  :: this is the end :: archives rp-