AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 A.L.E.S ▼

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
FONDATRICE ᴥ przytul mnie
avatar
FONDATRICE ᴥ przytul mnie

∞ prénom/pseudo : DARBYSHIRE (paula)
∞ papotages : 678

∞ avatar : ♦ dylan o'brien

MessageSujet: A.L.E.S ▼    Jeu 30 Juil - 23:22





ani & lana & léa & szy
looks like we need some sweet greek air
« Ani, tu sais lire ou pas ? Tu vois, sur ton billet, c'est marqué "31B". Pourquoi tu t'asseois au 31F, trésor ? » Je commençais déjà à me payer sa tête alors que nous n'avions quitté notre immeuble que sept heures auparavant. Trois heures passées sur la route, le reste à l'aéroport en attendant de pouvoir mettre les pieds dans l'appareil. Appareil apparemment trop grand pour mon cher petit voisin du dessus. Je n'ai pas attendu qu'il me réponde quoique ce soit pour me tourner et m'emparer du bagage à main d'Eléanor, lui adressant un timide sourire au passage, avant de le glisser dans la soute au-dessus de nos sièges. Elle allait mieux, Léa, beaucoup mieux. Mais elle manquait cruellement de repos. Sa nouvelle vie de jeune maman n'avait rien d'aisé, ça, on l'avait deviné avant. Mais le temps l'avait rattrapée. Nous avait rattrapés. Parce que je mordais bien la poussière aussi, dans cette histoire. Il y a eu ce matin où on est tous les trois sortis de l'appartement alors qu'Anakin descendait les escaliers, et il a littéralement eu un mouvement de recul en voyant nos deux têtes. C'est comme ça qu'on a commencé à parler de prendre le temps, sortir plus, nous éloigner de nos routines respectives, de prendre des vacances. En rigolant, au tout début. Sauf que Anakin et moi, quand on rigole, ça finit souvent par devenir sérieux. Comme ce fameux test, là, à la gare. On s'est retrouvé à une heure du mat en train de réserver des billets et un hôtel pour quatre. Dans le plus grand secret. Jusqu'à ce qu'on gaffe comme des merdeux et que la surprise soit gâchée. Mais ça n'a pas foutu le projet à l'eau, puisque nous étions bien là, en ce début de mois d'août, dans un avion pour la Grèce. Quinze jours à Mykynos, loin de tout. Lien de Lukas, en ce qui concernait l'espagnole et moi-même, mais il était entre de bonnes mains, Matéo et Théa ayant gentiment accepté de jouer les baby-sitters. Et les jumelles, celles des chien de notre petit couple municipal. Parfait. Tout cela promettait d'être parfait. Deux semaines sans n'avoir rien à faire d'autre que de se demander si on risque d'avoir des coups de soleil si on reste dehors encore un peu plus. Ou si on reprenez un peu plus de pain grillé au petit-déjeuner. Oh oui. Vive la simplicité.

Je me suis finalement assis sur mon siège, entre l'espagnole et mon meilleur ami. J'étais de ces gens qui appréciaient les petites choses de la vie et qui n'avait pas besoin d'énormément pour se sentir heureux. Et être sur le point de partir en vacances avec ses deux là et Lana avait le don de me sourire comme une idiot, et ce depuis que j'avais fermé la porte de la voiture en arrivant sur le parking de l'aéroport. Tout le bordel qui nous était tombé dessus à la naissance de Lukas me semblait loin, très loin. Comme si finalement, on n'aurait pas du paniquer autant. Alors que si. Mon Dieu, on avait eu de quoi flipper. Mais on s'en était remis. Et bien que Léa ait du mal à redevenir la Léa d'avant - celle qui riait sans arrêt, celle qui disait n'importe quoi, celle qui avait du temps, aussi - elle récupérait, lentement. C'était surtout pour ça qu'on avait eu l'idée de partir, avec Ani. Pour elle. Elle irait très probablement beaucoup mieux en revenant. L'air de là-bas ne pouvait que lui faire du bien. J'ai tourné la tête vers l'anglais à ma droite, me suis penché en avant pour jeter un œil à Lana. Je lui ai souri. C'était cool qu'elle vienne, elle aussi. Ça me permettrait d'en savoir un peu plus sur son cas que ce que Ani me disait. Tout le temps. « Lana, j'espère pour toi que les hôtesses sont pas canons. »
BY .SOULMATES

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN ᴥ whoever whenever
avatar
ADMIN ᴥ whoever whenever

∞ papotages : 366

∞ avatar : Diana Agron, la magnifique.

MessageSujet: Re: A.L.E.S ▼    Ven 31 Juil - 20:10



Leamon # Départ pour la Grèce  # Lanakin

Tu n’en revenais toujours pas d’être ici, dans cet avion en partance pour la Grèce. Cela faisait déjà quelques semaines qu’Anakin t’avait annoncé la bonne nouvelle, qu’il t’avait offert pour ton anniversaire les billets d’avion. Mais tu n’avais pas  pleinement réalisé jusqu’à la veille au soir, alors que ta valise trônait au milieu du jardin, que tu avais du déposer ton chien et celui de ton amoureux chez ta meilleure amie pour qu’elle s’en occupe pour les deux prochaines semaines. Jusqu’à ce que ton réveil se mette à sonner, beaucoup trop tôt pour toi et que tu fasses trois heures de route pour arriver à l’aéroport. Et là encore tu n’étais pas certaines de vraiment t’en rendre compte. Deux semaines de vacances. Des vacances. C’était déjà quelque chose que tu n’avais pas eu depuis longtemps. Mais là en plus tu partais dans un pays étranger, la Grèce, endroit que tu avais toujours voulu visiter et c’était enfin le cas. Et le meilleur pour la fin : tu étais avec Anakin. Tu te disais même qu’il aurait pu te mener n’importe où, tu aurais été heureuse, parce que tu étais avec lui et que tu l’aimais plus que tout.

Après avoir passé un moment à attendre l’enregistrement de vos bagages, puis l’embarquement, tu te trouvais enfin dans l’appareil, suivant de près la petite espagnole avec qui tu avais bien discuté durant l’attente. Tu étais heureuse qu’elle aille bien, après tout ce qui lui était arrivée lors de son accouchement. Tu n’en revenais toujours pas que ce soit ton chéri, ainsi que son collègue Matéo qui avait réussit à faire cela. Te demandant comment elle pouvait bien tenir durant le temps du voyage sans voir son fils, tu la suivais dans le couloir jusqu’à vos places. La voix du polonais arriva jusqu’à toi et tu te mis à sourire. Il fallait toujours qu’ils se taquinent ces deux là. Ton sourire s’agrandit d’autant plus en entendant la réponse de ton petit ami.

Enfin tu arrives à t’asseoir, un livre en main, pour le temps du trajet, tu ne sais pas encore si tu vas dormir, ou si vous allez passer votre temps à discuter mais au moins tu as quelque chose à faire. Tu regardes autour de toi avant de t’avancer un peu et de tourner la tête vers Szymon. Tu rigoles doucement avant de jeter un coup d’œil aux fameuses hôtesses. Tu n’as aucun doute sur le fait que si tu n’avais pas été là, Anakin ne se serait pas gêner, mais là c’est différent et tu lui fait confiance. Il te là suffisamment prouver comme ça.

_ Oh je ne me fais pas de soucis pour ça. Et puis si je sens qu’il s’attarde un peu trop, je le rappellerais  à l’ordre !


Souriant de toutes tes dents tu tires la langue à ton amoureux avant de lui prendre la main.

crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN ᴥ red is so much cooler
avatar
ADMIN ᴥ red is so much cooler

∞ prénom/pseudo : jeune padawan
∞ prénom/pseudo : lara
∞ papotages : 981

∞ avatar : colton haynes

MessageSujet: Re: A.L.E.S ▼    Ven 31 Juil - 21:37

LEAMON & LANAKIN
looks like we need some sweet greek air
Ce matin là, le réveil avait sonné beaucoup trop tôt pour un début de vacances. Les vacances. Ce mot avait été banni de mon vocabulaire pendant un moment, et j’en avais bien besoin. Quand on y pensait, cette idée était partit d’une connerie comme les autres avec Szymon, et au final elle s’était transformée en véritable idée bien concrète. Je ne voyais encore réserver les billets et l’hôtel pour la Grèce à une heure du matin. A la base, cela devait être une surprise, puis j’avais finalement offert les billets à Lana pour son anniversaire il y a quelques semaines. Et nous avions également fini par gaffer devant Eléanor, évidemment. La veille du départ, Lana et moi avions ramené nos deux amis à quatre pattes chez Charlie pour qu’elle les garde les quinze prochains jours. En rentrant, j’avais terminé ma valise, et Lana m’avait bien fait rire à me demander toutes les cinq minutes si j’avais bien tout ce qu’il fallait. Et enfin, le départ. Le réveil, puis les trois heures de route jusqu’à l’aéroport. Puis l’enregistrement des bagages et enfin l’embarquement. Szymon était un peu plus loin derrière moi, et lorsqu’il arriva j’étais déjà assis pour laisser les gens passer, jusqu’au moment où le Polonais arriva. Evidemment, non sans une remarque à mon égard. L’avion n’avait même pas encore décollé, que l’on commençait déjà à s’emmerder l’un l’autre. Un sourire se dessina sur mes lèvres, loin de moi l’idée de me laisser faire.

« Mais je te réchauffais la place, chéri ! »

Voyant Lana arriver je me relevais pour lui mettre son bagage à main dans soute au dessus de nos têtes avant de me rassoir entre elle et mon meilleur ami. A peine installé, je voyais déjà le Polonais pencher la tête en avant, un sourire dessiné sur les lèvres. Et le connaissant, ça ne présageait rien de bon. Mais alors, vraiment pas. D’autant plus qu’il allait visiblement s’adresser à Lana, dans une position pareille. Et sa réplique ne se fit pas attendre. Je tournais la tête et le regardait. S’il pouvait lire dans mes pensées –et là je pensais tellement fort qu’il le pourrait- il y lirait  ta gueule Szy. Après la réponse de ma petite amie, je tournais la tête vers elle en souriant.

« Je veux savoir comment tu comptes me rappeler à l’ordre. »

Souriant encore plus lorsqu’elle m’attrapa la main et entremêlais mes doigts avec les siens. Mais si Szymon pensait que j’allais en rester là, il se mettait le doigt dans l’œil. A mon tour de me payer sa tête. Je me penchais en avant moi aussi, et regardais Eleanor, assise à côté de Szymon.

« Léa, j’espère que les stewards sont canons, parce que voir la tête de Szy tous les jours ça doit pas être évident ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN ᴥ whoever whenever
avatar
ADMIN ᴥ whoever whenever

∞ papotages : 343

∞ avatar : Kaya Scodelario

MessageSujet: Re: A.L.E.S ▼    Sam 1 Aoû - 14:06





A.L.E.S
C'est partit pour des vacances bien mérités !

 La petite brune n’avait pas dormi de la nuit. Cela arrivait souvent, surtout depuis qu’elle avait ramené Lukas à la maison. Enfin chez Szymon… Il ne fallait pas qu’elle oublie qu’elle n’était pas là chez elle, mais que son meilleur ami avait la gentillesse et la patience de l’héberger et de l’aider le temps qu’elle se trouve un appartement. En attendant, elle passait ses nuits dans la chambre de la petite sœur du polonais, qui avait été transformé en chambre pour enfant le temps que Kasia revienne. Pour ne pas déranger le jeune homme plus qu’elle ne l’avait fait mais aussi pour veiller sur son fils, Eléanor finissait souvent par s’endormir sur le fauteuil prés du berceau.

Et puis il fallait avouer que c’était de plus en plus difficile pour la demoiselle de passer ses nuits si près de la personne qu’elle aimait et de ne rien pouvoir faire. De ne pas pouvoir le toucher, de ne pas pouvoir l’embrasser et encore moins lui avouer ses sentiments… Cela serait pourtant si facile de le lui dire, mais elle avait peur. Peur qu’il la rejette et ne veuille plus être son ami alors qu’elle autant besoin de lui. Pas seulement pour tout ce qu’il faisait pour elle, mais pour ce qu’il représentait. C’était son meilleur ami, le parrain de son fils, elle avait besoin de Szymon dans sa vie, pour ne pas perdre le nord, pour ne pas finir folle.

Le regard posé sur le petit garçon emmitouflé dans sa couverture, Léa s’endormait par intermittence, jamais plus de quelques minutes car elle voulait profiter de son enfant, avant de devoir le laisser. Pendant deux semaines. Ce qui était horriblement long. Malgré le fait qu’elle savait que cela lui ferait du bien de prendre des vacances, de ne penser à rien d’autres qu’à elle le temps de quelques jours. Et puis elle confiait son fils à son grand frère et Althea. Elle savait qu’il était entre de bonnes mains, pourtant ça lui faisait tellement de mal de se dire qu’elle allait devoir le laisser…

Durant tout le trajet, Eléanor s’était retenue de ne pas s’effondrer, de ne pas éclater en sanglot alors que toutes ces pensées étaient resté en ville, auprès de Lukas. Elle avait fait semblant de dormir, pour qu’on ne lui pose pas de questions, pour qu’on ne lui parle pas, pour qu’elle ne craque pas. Et puis arrivée à l’aéroport, l’espagnole avait commencé à se détendre et apprécier le moment. Elle partait en vacances. Avec son meilleur ami. En Grèce. C’était là-dessus qu’il fallait qu’elle se concentre. Alors en attendant d’embarquer elle avait discuté avec Lana, appréciant de plus en plus la jeune femme.

Enfin était arrivé le moment de monter dans l’avion et elle avait suivit Szymon, ne sachant pas très bien où elle devait aller, ce qu’elle devait faire. Elle lui adressa un sourire alors qu’il attrapait son bagage à main pour le déposer dans la soute. Puis elle prit place, à côté du polonais, regardant autour d’elle, attendant de savoir ce qu’il allait se passer. C’était la première fois qu’elle prenait l’avion. Du moins première fois où elle en avait conscience et qu’elle allait s’en souvenir. Des voix la rappelèrent à l’ordre. Anakin et Szymon étaient encore en train de se taquiner. C’est à ce moment là que la brune se dit que les vacances ne seraient peut-être pas de tout repos avec ces deux là. Un sourire apparut sur son visage, Lana devait vraiment avoir confiance en Anakin… D’ailleurs ce dernier s’adressa à la brunette.

_ C’est mieux que d’voir la tienne en tout cas. J’sais pas comment fait Lana…

Lui tirant la langue, Léa ne pouvait décemment pas enfoncer son meilleur ami, son petit polonais.

_ Mais j’dois avouer que le peu qu’j’ai vu n’est pas pour me déplaire…

Elle essayait l’enfant, de redevenir celle qu’elle avait été, mais elle avait beau y mettre toute l’énergie qu’elle possédait, ça ne marchait pas et dans le fond elle ne le voulait pas non plus.

code by Chocolate cookie



Dernière édition par N. Eléanor Artega le Dim 2 Aoû - 22:23, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FONDATRICE ᴥ przytul mnie
avatar
FONDATRICE ᴥ przytul mnie

∞ prénom/pseudo : DARBYSHIRE (paula)
∞ papotages : 678

∞ avatar : ♦ dylan o'brien

MessageSujet: Re: A.L.E.S ▼    Dim 2 Aoû - 21:42





ani & lana & léa & szy
looks like we need some sweet greek air
« Parle pas si fort, elles vont nous démasquer. » C'était comme ça, moi et Ani. Même si on n'étaient pas les grands amis que nous étions devenus depuis longtemps, on avait vite compris que nous n'avions été mis au monde seulement pour faire chier l'autre un maximum. Comme si en créant Anakin, Dieu s'était dit que non, il fallait absolument quelqu'un pour se payer sa tête, sinon sa vie n'aurait rien de drôle pour ce brave Seigneur. En réalité, les deux demoiselles qui nous accompagnaient jusqu'en Grèce trouveraient très certainement les quinze prochains jours vraiment, vraiment longs. Entre nos séances de sarcasme et nos conneries perpétuelles, elles risquaient d'en avoir rapidement plein le dos, de nous. Mais bon, elles avaient accepté de venir. Et on leur avait payé leurs billets et tout et tout. Elles n'avait rien à dire.

Le regard qu'il m'adressa, après que j'ai implicitement averti sa petite amie au sujet de ses yeux potentiellement baladeurs avait suffit pour que mon sourire s'allonge encore plus. Il allait sûrement me faire exploser la cervelle avant la fin des vacances, à ce rythme. J'ai, je ne sais pas trop comment, élargit mon sourire alors que Lana affirma qu'elle ne se faisait pas de soucis, avant de tirer la langue à l'anglais et d'attraper sa main. Non, si, ils étaient adorables. J'ai reporté mon attention vers mon sac à dos, à mes pieds, à la recherche de mon livre, me demandant lequel est-ce que j'allais commencer en premier. Mais à l'instant précis où Anakin s'est à son tour penché en avant, j'ai su que notre petite guerre des tranchées, comme on les aimait tant, n'allait pas s'arrêter de sitôt. J'ai froncé les sourcils avant qu'il commence à parler, un petit anxieux, il fallait bien l'avouer. J'étais doué pour commencer, il l'était pour riposter. Le nom de ma voisine a franchi ses lèvres et j'ai senti mon coeur faire un bon, comme à chaque fois depuis plus d'un mois. Je n'ai tourné la tête vers Eléanor sous aucun prétexte, le regard figé sur le visage de mon meilleur ami, les yeux ouverts grands comme des soucoupes. Mais c'était sans compter sur la petite espagnole qui a répondu avec une rapidité exemplaire, et j'ai pincé les lèvres pour réprimer l'éclat de rire qui se pressait dans ma gorge. Du tac au tac, comme d'habitude. J'ai finalement laissé un petit rire s'échapper alors qu'elle continuait, sans me préoccuper de la petit torsion d'estomac dont j'étais victime du fait de sa dernière phrase et de l'image qui venait de surgir dans mon esprit. « Dis pas n'importe quoi. De toute façon, ils seront pas canons, ces stewards. C'est la British Airlines, ici. Tout le monde sait que les british ont des sales gueules. » L'un de nous allait rentrer en Angleterre entre quatre planches, ça ne faisait plus aucun doute. J'ai enfin fait pivoter ma tête pour faire face à ma colocataire, lui tendant ma paume pour qu'elle frappe dedans en signe de victoire. J'avais une alliée, dans toute cette histoire, à ma plus grande joie. J'ai continué de chercher de la lecture dans mon sac, tiraillé entre deux livres. Au bout de dix minutes de débat intérieur, j'ai tourné la tête vers Léa. « Tu veux qu'on regarde les films qu'ils ont ? »
BY .SOULMATES

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN ᴥ whoever whenever
avatar
ADMIN ᴥ whoever whenever

∞ papotages : 366

∞ avatar : Diana Agron, la magnifique.

MessageSujet: Re: A.L.E.S ▼    Dim 2 Aoû - 22:31



Leamon # Départ pour la Grèce  # Lanakin

Cela faisait à peine quelques heures que vous aviez quittés vos appartements respectifs et ton petit ami et son voisin n’arrêtaient déjà pas de se chamailler. Heureusement que tu savais combien ils pouvaient s’approcher. Et en réalité tu doutais qu’ils puissent se passer de la présence de l’autre. Ils étaient mignons en faite, tous les deux, un peu comme un vieux couple mariés. Du moins quand ils n’étaient pas lourds. Tu avais de la chance d’avoir la présence d’Eléanor près de toi, une fille avec qui tu pourrais passer du temps et discuter, bien que tu la connaisses pas plus que ça pour le moment. C’était justement le moment d’apprendre. Levant les yeux au ciel, tu ne dis rien sur leurs bêtises, te contentant de prendre place à côté de ton amoureux.

Te penchant un peu alors que le polonais te parle, tu te mets à sourire avant de lui répondre, tirant au passage la langue à ton chéri avant de lui prendre la main. Tu avais confiance en lui et puis s’il voulait regarder quelqu’un d’autre que toi c’était à ses risques et périls. Bien qu’au fond de toi tu n’avais aucun doute sur le fait qu’il l’aurait fait si tu n’avais pas été là, s’il n’avait pas été amoureux de toi. Lui souriant, tu te penches  à son oreille pour répondre à sa question.

_ Oh crois moi tu ne veux pas savoir.

Devant son expression, tu ne peux t’empêcher de laisser échapper un petit rire et serre d’autant plus sa main. Tu tends alors l’oreille alors qu’il s’adresse à la petite espagnole, te demandant ce qu’il va bien pouvoir sortir. Ah sa remarque tu as un léger pincement au cœur. Tu as bien vu que les deux voisins d’Anakin ne sont pas au mieux, et tu crois en connaître la raison. Tu en as d’ailleurs un peu parlé avec ton amoureux. Mais ce sentiment passe aussi vite qu’il est arrivé en entendant la réponse de Léa. On peut dire que c’est bien dit ! Te penchant à ton tour, tu répliques, prenant la défense de l’amour de ta vie :

_ Ca c’est parce que tu n’as pas vu le reste !

Un sourire entendu sur le visage, tu le perds peu à peu te demander si c’est vraiment le cas. Mais non, il n’aurait pas osé… Tu ris une nouvelle fois en entendant Szymon. Décidément, ils ne sont pas près de s’arrêter et tu te demandes s’ils vont tous les deux arrivés vivant en Grèce. Alors que la conversation se fait silencieuse, tu attrapes ton livre, bien décidé à faire passer le temps qui vous sépare encore des vacances.



crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN ᴥ red is so much cooler
avatar
ADMIN ᴥ red is so much cooler

∞ prénom/pseudo : jeune padawan
∞ prénom/pseudo : lara
∞ papotages : 981

∞ avatar : colton haynes

MessageSujet: Re: A.L.E.S ▼    Lun 3 Aoû - 12:51

LEAMON & LANAKIN
looks like we need some sweet greek air
Je riais légèrement à la remarque du Polonais. Nous démasquer. Les filles avaient déjà parfaitement comprit que ces quinze jours n’allaient pas être de tout repos. C’était come si elles avaient emmené deux enfants avec elle. Nous chamailler, nous lancer des pics en tout genre était certainement notre activité favorite. Les vacances allaient peut-être paraitre longues pour les deux filles… Mais elles avaient acceptés de venir, à leurs risques et périls. Assis entre ma petite amie et Szymon, je m’attendais au pire lorsque mon meilleur ami se pencha pour parler à Lana. Et sa réplique ne se fit pas attendre, et encore moins son sourire. Qui s’élargit à la vue du regard assassin que je lui lançais. Et la réponse de ma petite amie me fit sourire. Je la regardais me demandant ce qu’elle pourrait me faire pour détourner mon attention. S’approchant de mon oreille, elle me répondit que je ne voudrais pas savoir ce qu’elle me réservait. Haussant les sourcils je la regardais, encore plus curieux en fait. Et mon expression la fit apparemment rire. Je lui souriais, alors qu’elle serrait ma main. Je devais avouer que si elle n’avait pas été là, que si je n’avais pas été amoureux d’elle, je ne me serais pas gêné pour mater les hôtesses de l’air mais pourquoi regarder ailleurs alors que j’avais la plus belle fille assise à côté de moi ?

Mais je ne comptais pas en rester là avec le Polonais. Oh non, c’était loin d’être fini. Me penchant alors à mon tour, je regardais la jeune Espagnole assise à côté de Szymon. Lui lançant le même genre de phrase que Szymon avait dite à Lana quelques secondes auparavant, y ajoutant une petite touche personnel. Et la réponse de Léa ne se fit pas attendre non plus. Et je devais avouer qu’elle avait une excellente répartie, ce qui me décrocha un sourire.

« Tu perds rien pour attendre toi ! »

Tournant la tête vers Lana, je la regardais toujours en souriant. Au moins j’avais quelqu’un de mon côté et je n’étais pas seul contre Eléanor et Szymon. Mais voyant le sourire de ma petite amie s’effacer peu à peu, j’arrivais à deviner la question qu’elle se posait. Je m’approchais de son oreille pour lui chuchoter.

« Non. »

Puis je l’embrassais sur la joue et lui souriais pour la rassurer. J’avais bien entendu la dernière réplique du Polonais, mais je préférais ne rien dire. Juste un regard lui assurant que ce n’était pas terminé. Puis je me penchais et attrapais une BD dans mon sac à dos et commençais à la lire. Alors que le Polonais lui, semblait hésiter dans son choix. Finalement, au bout d’environ dix minutes, je l’entendais demander à sa voisine si elle voulait voir les films qui se trouvaient dans cet avion. Sans lâcher ma page des yeux, je souriais.

« Je savais qu’en fait tu ne savais pas vraiment lire… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN ᴥ whoever whenever
avatar
ADMIN ᴥ whoever whenever

∞ papotages : 343

∞ avatar : Kaya Scodelario

MessageSujet: Re: A.L.E.S ▼    Mar 4 Aoû - 15:29





A.L.E.S
C'est partit pour des vacances bien mérités !

Alors que la petite troupe s’apprêtait à monter dans l’avion les menant en Grèce, Eléanor commençait tout juste à se détendre et à profiter du moment qu’ils étaient en train de vivre. Parce que maintenant elle n’avait plus le choix, elle allait monter dans cet avion, faire plusieurs heures de vols et enfin avoir des vacances. Quoi que… Si elle s’esquivait discrètement, elle pourrait toujours retourner chez son frère pour être avec son fils. Mais non ! Il ne fallait pas. La demoiselle avait besoin de tout cela, et puis Szymon et Anakin s’étaient donné du mal pour tout organiser, elle ne pouvait pas tout bousiller sur un coup tête, même si ces derniers temps c’était un peu sa spécialité.

N’écoutant pas son envie de rentrer chez elle, même si techniquement ce lieu n’existait pas, Léa se contenta de suivre son meilleur ami pour l’embarquement. Se sentant un peu perdu, elle ne cessait de regarder autour d’elle. Qu’une seule fois elle avait prit l’avion et elle était bien trop jeune pour s’en souvenir. Alors aujourd’hui elle enregistrait tout en priant pour qu’elle n’ait pas peur une fois installé. Sinon elle risquait de passer un très mauvais moment qui allait durer bien trop longtemps. Elle sourit au polonais qui lui prenait son bagage des mains avant de s’installer. Durant quelques secondes Eléanor eut envie de prendre la main de son voisin, juste pour le sentir près d’elle, sentir qu’il était bien là. Mais elle se retint, parce que ce n’était pas possible, elle ne pouvait tout simplement pas faire cela.

Entendant les autres se mettre à parler, Eléanor tendit alors l’oreille, s’attendant à n’entendre que des bêtises. Et c’était le cas. Mais ce n’était pas étonnant en la présence des deux voisins. Alors que le pompier s’adressait à elle, la petite brune répondit du tac au tac, prenant la défense de son meilleur ami. Il n’existait pas de monde où cela en aurait été autrement. Et bien que leur petite guère soit de nature gentille, il ne fallait pas rire avec certaines choses. Un sourire s’élargit sur son visage alors qu’Anakin la menaçait.

_ T’me fais pas peur ! Et d’t’façon si tu m’embêtes, je retire ton prénom de celui de mon fils !

Ça on pouvait dire que c’était de la menace ! Mais au grand jamais l’espagnole n’aurait fait cela. Tout d’abord parce que ce n’était plus possible, mais surtout parce que l’Anglais le méritait pour l’avoir aidé dans le, même les, pires moments de sa vie. A la réflexion de Lana, Léa leva les mains, se mettant à rire.

_ Oh ça j’veux pas savoir.

Tournant la tête vers Szymon, la demoiselle se mit à sourire d’autant plus. Elle ne pouvait pas totalement approuver ce qu’il disait puisque de ce qu’elle avait vu, l’un des stewards n’était pas si mal que ça, mais ça ne valait pas la peine de le dire. Surtout qu’elle n’y avait jeté qu’un seul petit coup d’œil avant d’indéniablement revenir vers son meilleur ami. Serait-ce ainsi toute sa vie ? Ou alors jusqu’à ce qu’elle rencontre quelqu’un qui lui fasse oublier l’amour qu’elle portait à son polonais ? Le sourire toujours aux lèvres, Léa leva la main pour aller taper dans celle de son voisin, qui n’était pas peu fière de sa réplique. Qui fut la dernière pour une bonne dizaine minutes. Alors que tout le monde semblait chercher une occupation, la brune se contentait de fixer le siège devant elle, ses pensées la ramenant chez elle, là où se trouvait Lukas. Ce qu’il pouvait déjà lui manquer ! La voix de Szymon la rappela à l’ordre et elle fixa ses prunelles aux siennes durant quelques secondes. Puis elle hocha la tête. Avant de porter son regard sur Anakin.

_ Parc’que tu crois qu’avec ton livre pour enfant t’es mieux ?

Décidemment, il fallait qu’elle arrête de rebiquer.
code by Chocolate cookie


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FONDATRICE ᴥ przytul mnie
avatar
FONDATRICE ᴥ przytul mnie

∞ prénom/pseudo : DARBYSHIRE (paula)
∞ papotages : 678

∞ avatar : ♦ dylan o'brien

MessageSujet: Re: A.L.E.S ▼    Mar 4 Aoû - 17:49





ani & lana & léa & szy
looks like we need some sweet greek air
Plus le temps passait, plus je me rendais compte à quel point ma vie devait être monotone, avant de rencontrer ces trois là. En arrivant en Angleterre, je n'avais que ma sœur, étant incapable de me montrer devant ma correspondante. Trop apeuré, trop lâche, trop peu confiant... Peu importait, désormais. J'avais passé des mois seul dans mon appartement, ou avec Kasia, ou alors au boulot à discuter avec mes collègues pendant mes pauses. C'était tout. Et maintenant, j'avais Ani. J'avais Lana, d'une certaine façon. Et j'avais Eléanor. Léa. C'était fou à quel point on pouvait s'attacher à quelqu'un aussi facilement. Et c'était fou à quel point cette même personne pouvait vous grignoter le cœur, petit à petit, l'air de rien, sans se douter de quoique ce soit.

Comme on pouvait s'y attendre, les raillerie et piques commencèrent vite à fuser. C'était comme ça, chez nous. On ne trouvait pas de prétexte pour ne pas faire chier les autres. Toutes les situations étaient aptes à accueillir nos guéguerres habituelles. Même dans un avion rempli de British, oui oui. Je faisais valser mon regard entre mes deux meilleurs amis, comme les gens faisaient quand ils regardaient un match de tennis de table. Ani, Léa, Ani, Léa. Bordel, on avait une mauvaise influence sur elle. Même si, en fin de compte, je ne me rappelais pas les avoir connues autrement que comme ça, elle et sa répartie. Un dernier regard noir à ma dernière réplique qui marquait une trêve, j'ai souri à mon voisin, ai attendu que l'espagnole tape dans ma paume ouverte en signe de victoire, avant de partir à la recherche de quelque chose à lire. Perdant finalement la motivation. De toute façon, la présence de Léa à côté de moi m'empêcherait royalement de me concentrer, à tous les coups. Alors je lui ai proposé de voir s'ils avaient de bons films à regarder et, alors qu'elle a tourné la tête vers moi, j'ai soudainement eu l'impression que ces sièges étaient beaucoup, beaucoup trop rapprochés. Qu'est-ce que ça me coûterait, de me pencher, un tout petit peu ? Trop, certainement. J'ai souri alors qu'elle hocha la tête, avant de tourner la tête d'un geste vif. Les festivités reprenaient. Mais je n'ai pas eu le temps de riposter puisque Eléanor a répondu la première. Wow. Alors là. J'aurais pas fait mieux. J'ai explosé de rire avant de lever les mains en l'air. « C'pas moi qui l'ai dit, buddy. Oh, et puis. » J'ai de nouveau plongé les mains dans mon sac avant d'en sortir un bouquin, que j'ai tendu comme un trophée à mon meilleur ami. J'ai vu ses yeux s'arrêter sur le titre, polonais, de l'ouvrage, et mon sourire s'est élargit. « Voilà, lis et laisse moi tranquille. » J'ai finalement fait face à l'écran, sur mon siège, que j'ai allumé en appuyant sur le bouton, près à passer en revue le répertoire filmographique de la British Airways.
BY .SOULMATES

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN ᴥ whoever whenever
avatar
ADMIN ᴥ whoever whenever

∞ papotages : 366

∞ avatar : Diana Agron, la magnifique.

MessageSujet: Re: A.L.E.S ▼    Mar 4 Aoû - 18:27



Leamon # Départ pour la Grèce  # Lanakin

Voilà, vous y étiez, en route pour la Grèce pour pas moins de deux semaines de vacances ! Tu étais heureuse, et d’autant plus parce que Szymon et Eléanor vous accompagnez. Certes tu avais déjà beaucoup entendu parler de ces deux là, et tu les avais même rencontrés une fois, créant par la même occasion un malaise, mais jusqu’à présent, tu n’avais pas vraiment eu de moments où tu t’étais retrouvé avec l’un ou l’autre pour discuter plus sérieusement. Ce petit voyage serait parfait pour cela ! Enfin si tout le monde reste en vie, parce qu’à l’allure où volent les remarques et répliques en tout genre, tu n’en es pas certaines.

Pour ta part, tu restes en retrait. Riant après la réflexion de la petite espagnole. Si seulement elle savait elle ne dirait pas cela. Mais tu préfères cela. Est-ce une pointe de jalousie que tu ressens là ? Probable. Parce qu’Anakin Denton est à toi et personne d’autres. D’ailleurs tu as le regard plongé dans celui de ton petit ami alors qu’il répond à une question silencieuse. Il a du comprendre l’expression sur ton visage, ton inquiétude. Tu es un peu rassurée, mais tout de même, il y a tout un tas de filles dans les rues de la ville qui sont passé par le lit du pompier…

_ Avec toi, on ne sait jamais.

Un regard de chien battue pour ne pas qu’il le prenne mal et tu resserres d’autant plus ton emprise sur sa main avant de venir déposer un baiser sur sa joue. Puis comme la conversation se fait rare, tu attrapes le livre que tu as prévue pour le voyage et te plonges dedans. Durant quelques minutes, personne ne dit un mot. Mais c’est sans compter sur Anakin. Tu lèves les yeux de ton bouquin alors qu’il se remet à charrier son voisin. Puis tu éclates de rire en entendant la réplique de la petite espagnole. Il la bien cherché celle là !

_ Ani laisse les un peu tranquille !



crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN ᴥ red is so much cooler
avatar
ADMIN ᴥ red is so much cooler

∞ prénom/pseudo : jeune padawan
∞ prénom/pseudo : lara
∞ papotages : 981

∞ avatar : colton haynes

MessageSujet: Re: A.L.E.S ▼    Mar 4 Aoû - 21:10

LEAMON & LANAKIN
looks like we need some sweet greek air
Nous étions à peine partit que les hostilités commençaient déjà. Enfin hostilité était un bien grand mot, car tout cela était quasiment normal entre le Polonais et moi. Et quelque part, cela ne m’étonnait pas que la jeune Espagnole s’y mette aussi. Et elle était plutôt douée à ce jeu là. Et si elle pensait s’en sortir indemne, c’était loin d’être le cas. Même si mon activité favorite restait celle où je pouvais emmerder Szymon. Après avoir prévenu Léa qu’elle ne perdait rien pour attendre, je prenais un air offusqué à sa pseudo menace. Je savais qu’elle n’en ferait rien (de toute façon c’était trop tard), mais tant qu’on y était, autant entrer dans son jeu.

« T’oserais pas ! »

Me tournant alors vers ma petite amie qui prenait ma défense, je répondais à sa question silencieuse. J’avais bien vu dans ses yeux ce qu’elle se demandait. Je souriais face à son air de chien battu et serrais moi aussi sa main. Je ne lui en voulais pas d’avoir dit ça. Après tout elle avait raison, avec toutes les aventures que j’avais eu on ne savait jamais avec moi. Mais elle n’avait pas de soucis à se faire. Aujourd’hui il n’y avait qu’elle, et il n’y aurait plus qu’elle. Pour toujours. C’était avec elle que je voulais passer le restant de mes jours et aucune autre. Juste elle. Il pouvait y avoir toutes les autres filles de la planète autour de nous, je ne voyais qu’elle. J’étais éperdument amoureux de Lana et ce n’était pas prêt de changer. Alors que la conversation semblait se terminer, j’embrassais sa main qui était dans la mienne avant d’attraper une bande dessinée dans mon sac à dos. Je commençais à la lire, alors que mon meilleur ami lui, décida d’abandonner ses bouquins. Et la pique que je lui lançais était beaucoup trop simple et tentante pour que je la garde pour moi. Et encore une fois, c’était Eléanor qui avait répliqué. Je me penchais en avant et je la regardais.

« Je te promets que je te ferais tester la température de l’eau ! »

Et alors que je me replaçais correctement dans mon siège, Lana me rappela à l’ordre. Je la regardais avec des yeux de chien battu à mon tour.

« Oui maman… »

Je reprenais sa main et lui souriais. Szymon me tendait alors son livre, en polonais bien sûr. Je regardais le titre, essayant de déchiffrer quelque chose avant de relever les yeux vers mon ami.

« Ecoute Szymon. Je sais déjà dire ton nom de famille. Allons-y doucement dans notre relation, chéri. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN ᴥ whoever whenever
avatar
ADMIN ᴥ whoever whenever

∞ papotages : 343

∞ avatar : Kaya Scodelario

MessageSujet: Re: A.L.E.S ▼    Mer 12 Aoû - 18:19





A.L.E.S
C'est partit pour des vacances bien mérités !

Le voyage risquait d’être long. Très long avec les deux d’à côtés qui n’arrêtaient pas de se chamailler. Et Eléanor, ne pouvant pas s’en empêcher, prends la défense de son meilleur ami. Qu’aurait-elle pu faire d’autre ? L’enfoncer un peu plus ? Ce n’était pas très gentil, et pour sur que ça lui aurait fait mal, à son petit cœur à elle. Et ça elle ne le voulait pas l’espagnole, il était déjà assez meurtrit comme ça, il était inutile d’en rajouter plus qu’il ne pouvait en supporter. Alors après avoir fêté sa victoire avec son meilleur ami, Léa tourne la tête et plonge son regard sur le dossier du fauteuil qui lui fait face, et revient chez elle, le temps de quelques minutes et seulement par la pensée, mais elle se trouve chez elle, avec son fils.

Puis elle revient à la réalité. Elle suit une voix qu’elle connait par cœur, qui hante ses rêves et ses pensées. Son polonais, Szymon. Eleanor met quelque secondes à capter ce qu’il se passe, qu’il lui demande simplement de regarder un film. Après tout pourquoi pas, cela l’empêchera de trop penser aux choses qui lui font du mal. Au moins le temps d’une heure ou deux. Incapable de parler alors que son regard est accroché au sien, la brune se contente de hocher la tête. Avant de la tourner pour faire face à Anakin qui reprend la parole. Mais Léa à toujours quelque chose à dire et elle ne se prive pas pour faire sortir les mots de sa bouche, avant que quelqu’un ne l’en empêche.

_ Alors tu plongeras avec moi !

La demoiselle savait bien qu’elle l’avait mérité, mais ce n’est pas pour autant qu’elle compter se laisser faire aussi facilement. Elle se défendrait, de toutes ses forces, juste parce qu’elle était comme ça. Du moins la plupart du temps… Car dernièrement, l’espagnole avait la vilaine tendance de tout abandonner, la peur ayant trop d’emprise sur elle. Un sourire apparut sur ses lèvres alors que le pompier se faisait même réprimander par sa petite amie. Léa se retint de dire quelque chose face à sa soumission et préféra l’ignorer, s’ils voulaient passer un moment tranquille, il valait mieux arrêter les hostilités. Alors elle n’écouta que d’une oreille ce qui se passait à côté d’elle.

Elle se remit à sourire lorsque Szymon revint vers elle et se mit à chercher un film à voir. Le choix importait peu à la brune, elle n’était d’ailleurs même pas certaine de le suivre jusqu’au bout, mais au moins, cela lui permettait de passer un moment avec son meilleur ami. De penser à autre chose que l’amour à sens unique qu’elle éprouvait pour lui, au fait qu’elle avait laissé son fils derrière elle pour deux longues semaines, qu’elle ne savait pas comment elle allait pouvoir survivre plus longtemps à cette situation sans que son cœur n’explose dans sa poitrine. Elle approuva d’un signe de tête le film, sans y prêter une réelle attention et entreprit de bien s’installer dans son fauteuil. Enlevant ses chaussures, elle remonta ses jambes contre elle, et posa sa tête contre le bord du siège, si proche de Szymon et pourtant si loin…
code by Chocolate cookie


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FONDATRICE ᴥ przytul mnie
avatar
FONDATRICE ᴥ przytul mnie

∞ prénom/pseudo : DARBYSHIRE (paula)
∞ papotages : 678

∞ avatar : ♦ dylan o'brien

MessageSujet: Re: A.L.E.S ▼    Jeu 13 Aoû - 18:56





ani & lana & léa & szy
looks like we need some sweet greek air
Il arrivera forcément un jour où Anakin Denton me tuerait. Sans le vouloir. Juste en faisant rire tellement fort que je ne pourrais pas reprendre mon souffle. C'était pls que probable. Il était con, j'étais bon public, c'était l'alliance fatale. Sérieusement, j'avais eu peur à ma vie plus d'une fois. Alors que ses yeux quittait le titre du livre que je lui avais tendu, et qu'il commence sa phrase le plus sérieusement du monde, j'ai peur. Peur que 1) il soit réellement sérieux ou 2) il s'apprête à me sortir la plus grosse conneries de tous les temps. Ni l'un ni l'autre, mais je n'arrive pas à me retenir d'exploser de rire. Là, au milieu de l'avion. Pourquoi pas, après tout. Il n'y avait que moi que ça ne dérangeait pas, mais peu importait. Ça faisait longtemps.  Ça faisait du bien. « C'est quand même pas compliqué. Tu fais aucun effort, trésor. Imagine un instant que je parle pas ta langue, hein ? L'amour ça va dans les deux sens. J'pense qu'on a un gros problème. » Alors que l'anglais et l'espagnole recommençait, à leur tour, à se balancer piques sur piques, je souriais à Lana qui ramenait son petit ami à l'ordre. « La voix de la raison, à n'en point douter. » Voilà qui leur avait cloué le bec à tous les deux, permettant à ma voisine et moi de se concentrer sur nos écrans respectifs, farfouillant dans les listes interminables de films à disposition. Le point positif, avec Léa, c'était qu'elle n'était pas difficile, quand on en venait à choisir quoi regarder. On s'est mis d'accord assez rapidement. On a attendu que l'avion décolle pour pouvoir commencer, après avoir branché nos écouteurs et ajuster le son. Il ne m'a as fallu plus de quelques minutes pour me rendre compte que mon film avait démarré quelques secondes avant le sien, et je ne pouvais m'empêcher de regarder en face d'elle pour vérifier à quel endroit elle en était. Ca m'a vite énervé, maniaque comme j'étais. J'ai retiré un écouteur, ai tapoté doucement sur son épaule, ai attendu qu'elle tourne la tête. C'était définitif : ces foutus sièges étaient beaucoup trop proches les uns des autres pour que mon coeur puisse battre à un rythme normal. « J'peux regarder sur ton écran, piękna ? »

BY .SOULMATES

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN ᴥ whoever whenever
avatar
ADMIN ᴥ whoever whenever

∞ papotages : 366

∞ avatar : Diana Agron, la magnifique.

MessageSujet: Re: A.L.E.S ▼    Ven 14 Aoû - 11:52



Leamon # Départ pour la Grèce  # Lanakin

Bien installée dans le fauteuil, tu attendais impatiemment le décollage de l'avion alors que t'es voisins ne cessaient de se taquiner. Tu en avais l'habitude désormais et tu trouvais même cela amusant. Du moins tant qu'ils n'en faisaient pas trop. Tu te doutais que passer deux semaines avec ces deux là n'allait pas vraiment être des vacances. Mais bon au pire, tu pouvais toujours y échapper en allant faire un tour avec Eleanor. Du moins une fois que vous serez arrive à bon port. Parce que pour le moment aucuns moyens de t'échapper.

Alors que les garçons semblaient faire une pause, tu attrapais le livre que tu avais pris pour le voyage et t'y plonger. Apparemment tu n'avais pas été la seule à avoir eu cette idée, même si Anakin avait plutôt opté pour une bande dessiné. Mais alors que le polonais ne semblait pas décidé quant à ce qu’il allait lire, ton petit ami revint à la charge avant d'être rembarrer par Eleanor. Cela te fit rire et tu le grondais un peu. Il était mignon mais parfois il se comportait comme un enfant. Ce qui avait le don de te faire craquer encore plus. Tu adressais un signe de tête à Szymon, pour le remercier en souriant avant de te tourner vers Anakin.

_ Si j'avais été ta mère je t'aurais probablement mis une fesse.

Sachant qu'il allait trouve quelque chose à répondre, tu le regardais en souriant. Ce que tu pouvais l'aimer celui là ! Puis les choses se calmèrent de nouveau et les deux meilleurs amis s’installèrent pour regarder un film. Tu ferais probablement la même chose lorsque tu en aurais marre de lire. En attendant tu te mettais à lire, pages après pages. Le temps passa et tu finis par refermer ton livre et le poser sur la tablette devant toi. Regardant quelques instants les alentours, tu finis par reporter ton attention sur ton petit ami.

_ Encore merci pour ce cadeau mon amour. Je sens que l'on passer de merveilleuses vacances ensemble.

Rien que le fait d'être avec lui te rendait heureuse. Il ne t'en fallait pas beaucoup plus.

_Tu auras envie de faire quelque chose en particulier la bas ? Ou tu ne comptes pas que l'on quitte la chambre.

Ce qui était encore possible mais cela aurait été dommage. Il devait y avoir tellement de choses à faire et à visiter.

crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN ᴥ red is so much cooler
avatar
ADMIN ᴥ red is so much cooler

∞ prénom/pseudo : jeune padawan
∞ prénom/pseudo : lara
∞ papotages : 981

∞ avatar : colton haynes

MessageSujet: Re: A.L.E.S ▼    Sam 15 Aoû - 14:03

LEAMON & LANAKIN
looks like we need some sweet greek air
Parfois c’était beaucoup trop facile d’embêter Szymon, et je m’en voulais presque de l’emmerder autant. Mais il fallait dire qu’il me le rendait bien. Vraiment bien. Lui non plus ne perdait pas une occasion de me lancer des piques. Et je lui renvoyais. Ainsi de suite. Et on pouvait faire ça des journées entières. Je commençais même à plaindre les deux filles avec nous, les pauvres. Si ça se trouve, le Polonais et moi allions faire le voyage retour entre quatre planches. Ou au contraire elles allaient nous laisser rentrer à pied et à la nage. Ou carrément nous laisser là-bas. Mais je n’y pouvais rien moi, si Szymon entrait à chaque fois dans mon jeu. Et puis, on dit bien « qui aime bien châtie bien », non ? Et alors que mon meilleur ami me montrait son livre dans sa langue natale, je relevais les yeux et le regardais. Et lui parlait, le plus sérieusement possible. Comme à chaque fois, en fait. Puis il explosa de rire, et mon rire se mêla au sien. Je lui souriais.

« Promis chéri, j’essayerai. »

Puis les dernières piques avec Léa, alors que je lui promettais de lui faire gouter la température de l’eau. Et comme elle l’avait dit, je plongerais avec elle s’il le fallait. Lana me rappela alors à l’ordre, ce qui marqua en quelque sorte la fin du round. Je la regardais et lui souriais. La fessée, vraiment ? Elle me regardait en souriant elle aussi.

« Ah ouais ? »

Souriant encore plus je m’approchais de son oreille et chuchotais.

« J’aimerais bien voir ça tient. »

Je déposais un bisou sur sa joue et, alors que les deux meilleurs amis à côté de moi choisissaient un film, je reprenais ma BD pour continuer ma lecture. Apparemment, le reste du voyage allait se dérouler dans le calme. Lana lisait, Szymon et Eléanor regardaient un film. Ce que je ferais probablement plus tard. Et après un certains temps, c’est la voix de ma petite amie qui me sortie de ma lecture. Je tournais la tête vers elle, et lui souriais.

« Pas de quoi ma chérie… »

Elle avait raison, on allait passer de merveilleuses vacances ensemble. Elle et moi, tous les jours, sans avoir à aller travailler, à se demander si nous avions le même jour de repos. Elle me demanda alors si je voulais faire quelque chose de particulier là bas, ou si je comptais ne pas quitter la chambre.

« Ne pas quitter la chambre est une idée bien tentante… Mais on pourra aller se baigner, se balader sur la plage, visiter… Et tout ce que tu voudras ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN ᴥ whoever whenever
avatar
ADMIN ᴥ whoever whenever

∞ papotages : 343

∞ avatar : Kaya Scodelario

MessageSujet: Re: A.L.E.S ▼    Mer 19 Aoû - 21:28





A.L.E.S
C'est partit pour des vacances bien mérités !

Le temps allait indéniablement être long coincé dans cet avion sans pouvoir bouger de son siège, si proche de Szymon à qui elle ne pouvait rien dire au risque de lui faire comprendre ce qu'elle pouvait ressentir pour lui, si loin de son fils qui lui manquait déjà terriblement. Durant quelques secondes, la brune se demanda pourquoi elle avait accepté tout cela, pourquoi elle n'avait tout simplement pas dit non, faisait comprendre à ses amis qu'elle ne pouvait pas quitter son fils pourtant en excellente santé. Au fond elle le savait Léa, qu'elle n'avait aucune excuse. Et puis cela lui ferait tellement de bien qu'elle ne pouvait pas passer à coter de ca. Après tout ce qui c'était passé, ses coups de folies, ses sentiments pour Szymon, l'accouchement. L'espagnole avait besoin de prendre du recul, de partir loin et d'oublier le temps de quelques jours au moins tout cela. De toute façon elle retrouverait tous ces soucis en revenant. Ils n'allaient malheureusement pas disparaître durant son absence.

Alors que les choses se calmaient finalement et que l'avion prenait son envol, Szymon lui proposa de regarder un film et elle ne put qu'hocher la tête, son regard rivé au sien. Il avait il une chose qu'elle pourrait lui refuser à ce petit polonais ? Après avoir passés quelques minutes à chercher quoi regarder, Léa accepta ce que lui désignait son meilleur ami, ne portant pas vraiment d'importance à ce qu'elle allait regarder. Tout ce qu'elle voulait c'était faire quelques choses qui lui changent les idées, qui lui occupent les pensées.

Eleanor plaça les écouteurs dans ses oreilles et chercha une position confortable, ce qui n'était pas évident. Quelle que fut la façon dont elle se posait, elle restait toujours aussi proche de son meilleur ami. Finalement elle décida de se concentrer sur le film qui venait de commencer. La demoiselle tourna la tête alors que l'on lui tapotait l'épaule. Elle mit son film sur pause pour écouter le polonais et se mit à sourire. Sans rien dire Léa lui tendit un écouteur et se rapprocha de lui pour qu'il puisse mettre ce dernier à son oreille. Elle sentait son souffle dans ses cheveux, dans son cou et cela la déstabilisa. Elle retint son envie de prendre sa main et de la serrer dans la sienne, et se concentra sur l'écran sans pour autant y voir les images. Vraiment elle n'allait pas survivre à ce voyage. Finalement au bout d'une heure, ses paupières se firent lourdes, sa tête chercha un endroit où se poser et trouva l'épaule de son meilleur ami et Eleanor ne vit pas la fin du film.
code by Chocolate cookie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FONDATRICE ᴥ przytul mnie
avatar
FONDATRICE ᴥ przytul mnie

∞ prénom/pseudo : DARBYSHIRE (paula)
∞ papotages : 678

∞ avatar : ♦ dylan o'brien

MessageSujet: Re: A.L.E.S ▼    Jeu 20 Aoû - 14:17





ani & lana & léa & szy
looks like we need some sweet greek air
J'allais devoir écrire une lettre à la British Airways.

Pour leur demander d'écarter leur putain de sièges trop serré.

C'était très mauvais pour les coeurs brisés comme le mien.

Je la regardais du coin de l'oeil se tortiller sur son siège, essayant de trouver une position confortable. Il fut une époque où je lui aurais proposé de, je ne sais pas, peut-être s'adosser contre le hublot et allonger ses jambes sur mes genoux, quelque chose du genre. Mais aujourd'hui, cela me semblait décalé, inapproprié. Alors que pour elle, rien n'avait changé. Coeur de merde, avion de merde, vie de merde.

Je lui ai rendu son sourire alors qu'elle me tendait son écouteur, murmurant un merci tout en le glissant dans mon oreille. J'en avais rapidement eu marre de nos films absolument pas synchronisés, bien qu'identiques. J'aimais la précision, l'exactitude. Par conséquent, je ne supportais pas leur absence. Avec le temps, j'étais devenu pire que ma mère. Le fait est qu'encore une fois, je m'étais foutu dans la merde, tout seul comme un grand - ce qui m'arrivait beaucoup trop à mon goût ces temps-ci. Parce que regarder un film sur un même écran, dans un avion, impliquait fatalement a) partager une paire d'écouteurs et donc b) se rapprocher pour ne pas qu'ils tombent de nos oreilles et donc c) faire se toucher nos épaules et donc d) faire battre mon coeur beaucoup beaucoup beaucoup trop vite que ça en soit en sain. J'ai inspiré et expiré un grand coup alors qu'enfin elle trouvait une façon confortable de s'asseoir. Elle a arrêté de bouger, et j'ai essayé d'arrêter de penser à son épaule contre la mienne, à ses yeux dans lesquels je pourrais plonger les miens avec un simple mouvement de tête. Alors j'ai essayé de me concentrer sur le film. Ca a marché. Pendant une heure. En gros, jusqu'à ce que la tête de ma meilleure amie vienne se poser sur mon épaule - endormie, ou simplement somnolente. J'ai soupiré. Bordel. De. Merde. Elle me faisait de la peine, à se tordre le cou comme ça. Alors je me suis abaissé sur mon siège, avant de retirer mon bras de contre le sien pour le passer autour de ses épaules. Vous voyez ? Encore dans la merde. Parfait. Non, vraiment. Tout ce dont j'avais besoin. J'ai tenté de tendre le bras pour éteindre l'écran en face de son siège, comme je l'avais fait pour le mien, mais il était trop loin, et j'étais coincée par la petite espagnole qui était tombée endormie sur mon épaule. Alors je me suis contenté de retirer la paire d'écouteurs de sa prise, le mien de mon oreille. J'ai décalé quelques mèches ébènes de celle d'Eléanor pour faire de même, avant d'enrouler la paire d'écouteurs et de la glisser dans mon sac. J'ai attrapé un livre dans mon sac, croisant le regard de mon meilleur ami par la même occasion. J'ai pincé les lèvres avant de doucement secouer la tête. Je sais, Ani. J'suis un abruti. C'était sûrement ce que mon regard voulait dire. J'ai fini par ouvrir mon livre à la page où je m'étais arrêté hier soir, avant d'aller me coucher. Mais mes yeux n'ont pas pu résister longtemps, eux non plus. Et c'est le livre toujours à la main que je me suis endormi à mon tour, enfouissant inconsciemment le visage dans les cheveux de Léa.
BY .SOULMATES

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN ᴥ whoever whenever
avatar
ADMIN ᴥ whoever whenever

∞ papotages : 366

∞ avatar : Diana Agron, la magnifique.

MessageSujet: Re: A.L.E.S ▼    Ven 21 Aoû - 10:42



Leamon # Départ pour la Grèce  # Lanakin

L'avion avait enfin décollé et les deux voisins de ton amoureux était plongé dans un film, laissant un moment de trêve pour tout le monde. Quoi que tu te doutais que ce ne tarderait pas a recommencer.  Cela te faisait rire de les voir ensemble, l'anglais et le polonais. Souvent ils te faisaient penser à comment tu es avec ta meilleure amie. D'ailleurs la dernière soirée que vous aviez fait ensemble avait été fatale pour quelques parts de gâteaux. Mais vous vous étiez drôlement amusé et c'était tout ce qui comptait au final. Alors que les dernières piques se lançaient, tu grondais un peu ton chéri, avant qu'il ne te prenne pour sa maman. Il aurait vie mérite une fesse mais tu savais que cela lui aurait plu. Tu le connaissais que trop bien désormais. Tout comme il venait de le faire, tu te penchait pour lui dire au creu se l'oreille.

_ Attends d'être dans la chambre, tu auras ce que tu merite.

Un sourire aux lèvres, Flfinalement tu te plongeais toi même dans un  livre avant d'en avoir marre et de te tourner vers Anakin pour lui parler. Le remerciant pour  ce merveilleux cadeau qu'il t'avait fait avec ce voyage presque en amoureux. En soit la présence des deux meilleurs amis ne te derangeais nullement. Bien au contraire, tu étais heureuse de pouvoir passer un peu de temps en leur compagnie et ainsi apprendre à mieux les connaître. Tu sentais que de toute façon, vous alliez passer beaucoup de temps ensemble, même lors de votre retour.

Le programme te plaisait bien. Tu te doutais qu'il y aurait beaucoup de choses à faire une fois arrivée. Le tout était se profiter et de vous amuser. Ce que tu comptais bien faire !  Et puis qui sait, ces deux semaines allaient peut-être vous réservez des surprises.


_ Oui ! Il doit y avoir tellement de choses à faire !  J'ai hâte d'y être ! 

Le temps passa encore et peu et tu regardais autour de toi lorsque ton regard fut attiré par les deux jeunes au bout des sièges. Ils avaient finit par s'endormir tous les deux et tu trouvais ça tellement mignon.  Ça te faisait un peu de peine aussi, de voir, de savoir ce qu'ils ressentait l'un pour l'autre sans même  qu'ils ne s'en rende compte. Mais ce n'était ni à toi, ni personne d'autre de t'en mêler et  de leur dire quoi que ce soit. Ton livre fut rapidement terminé, heureusement que tu en avais prévu d'autre dans ta valise. Tu ne comptais pas passe tout ton temps à lire, mais ne savait-on jamais.

crackle bones
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN ᴥ red is so much cooler
avatar
ADMIN ᴥ red is so much cooler

∞ prénom/pseudo : jeune padawan
∞ prénom/pseudo : lara
∞ papotages : 981

∞ avatar : colton haynes

MessageSujet: Re: A.L.E.S ▼    Mar 1 Sep - 16:12

LEAMON & LANAKIN
looks like we need some sweet greek air
Lana s’approcha de mon oreille à son tour, m’annonçant que je devais attendre d’être dans la chambre pour avoir ce que je méritais. Je lui souriais, la regardant dans les yeux, j’avais encore plus hâte d’y être. Et je n’avais pas besoin de lui dire, elle le savait très bien. Finalement, chacun se plongea dans quelque chose à faire : Lana dans un livre, mes deux voisins dans un film et moi dans une bande dessinée. Les pseudos hostilités entre Szymon et moi étaient terminés, du moins pour l’instant. Nous allions tous passer des vacances superbes, tous ensembles. Et puis il y aurait l’anniversaire du Polonais à fêter. Des journées entières à se baigner, ou à visiter. Des journées entières à passer avec ma petite-amie. Et rien que ça me rendait heureux.

Le temps était passé et j’avais quasiment terminé ma lecture. J’aurais pu continuer, mais non, je m’arrêtais un peu et regardais autour de moi. Jetant un coup d’œil à ma petite amie, elle me regarda aussi et je lui souriais avant qu’elle ne reprenne sa lecture. Je tournais alors la tête de l’autre côté remarquais que Léa s’était endormie. Sur l’épaule de Szymon. Le pauvre. Il devait être quasiment mort à l’intérieur. En plus il avait passé son bras derrière ses épaules. Il était suicidaire en plus de ça. Je l’observais dans tous ses gestes, replacer une mèches de cheveux de la jeune femme, enrouler ses écouteurs, les ranger dans son sac. Prendre un livre. Croiser mon regard. Je ne disais rien, je savais que je penserais suffisamment fort pour qu’il me comprenne. T’es un abruti, bro. Et vu son regard, il le savait, qu’il était un abruti. Alors que le Polonais reprit sa lecture, je reprenais la mienne.

Même pas un quart d’heure plus tard, j’avais terminé ma BD et je la reposais sur la tablette devant moi. Lana avait elle aussi terminé son livre et je lui souriais avant de lui déposer un rapide baiser sur les lèvres. Je tournais la tête vers Szymon, et vit qu’il s’était endormi lui aussi. Contre Eléanor. Oh merde. S’il se réveillait comme ça, il allait nous faire une syncope. Ou pire encore, une crise cardiaque. Je devais l’aider. J’hésitais une seconde, avant de lui donner un léger coup de coude. Lorsqu’il se réveilla et me regarda, je lui souriais.

« Eh bro, on joue aux cartes ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: A.L.E.S ▼    

Revenir en haut Aller en bas
 

A.L.E.S ▼

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UP IN TREES ♡  ::  :: this is the end :: archives rp-