AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Leamon # Une journée rien que pour nous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ADMIN ᴥ whoever whenever
avatar
ADMIN ᴥ whoever whenever

∞ papotages : 343

∞ avatar : Kaya Scodelario

MessageSujet: Leamon # Une journée rien que pour nous   Dim 2 Aoû - 20:23





Leamon
Une journée rien que pour nous, pour profiter de notre jeunesse, pour profiter de notre liberté...

Eléanor Artega se trouvait en Grèce. Pas croyable n’est-ce pas ? Elle qui n’avait quitté son pays natal que pour aller s’installer en Angleterre, terre qu’elle n’avait plus jamais quitté depuis. Là elle allait non seulement passer deux semaines loin de chez elle, mais en plus loin de son fils, et ça c’était bien le plus dur à vivre pour la demoiselle. Bien qu’elle sache que c’était le mieux pour elle. Depuis la naissance de Lukas, il fallait avouer que cela avait été dur. Très dur. Entre le fait qu’elle avait du mal à se faire à sa nouvelle condition, mais aussi qu’elle passait ses nuits à se réveiller pratiquement toutes les heures pour nourrir son enfant, ou le changer, ou tout simplement veillé sur son sommeil.

Ces deux dernières nuits avaient été magnifiquement reposante. Même si elle avait eu tendance à se réveiller, comme si Lukas était encore près d’elle avant de se rendre compte qu’il était à des kilomètres de là et qu’elle pouvait dormir tranquillement. Quant à la présence de Szymon à ses côtés… La fatigue prenait le dessus sur ses sentiments. Pour les journées, Eléanor avait prévu de bien les remplir. Entre séance de bronzage sur la plage et randonné dans la ville et ses environs, elle avait de quoi faire la petite brune, de quoi occuper ses journées mais surtout ses pensées. Il était temps pour l’espagnole de se retrouver, de se ressourcer, de faire le point sur sa vie et ses sentiments.

C’est pour cela que la demoiselle se préparait en cette matinée. Ils avaient prévus, avec son meilleur ami de faire du canoë et visiter les alentours le temps que Lana et Anakin vaquaient à leurs propres occupations. Son sac à dos de prés, elle attendit que le polonais sorte de la salle de bain, en s’asseyant sur le lit. Elle prit son téléphone portable et dut se retenir de ne pas appeler son grand frère pour prendre des nouvelles. Elle savait que tout se passerait bien, il était entre de bonnes mains. Au lieu de ça, Léa se contenta de regarder la photo qu’elle avait mise en fond d’écran. Elle releva la tête en entendant la porte s’ouvrir.

_ T’es prêt ? Faut qu’on y soit pour midi. J’ai pris ce qu’il fallait pour le repas et tout.
code by Chocolate cookie



Dernière édition par N. Eléanor Artega le Lun 10 Aoû - 13:34, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FONDATRICE ᴥ przytul mnie
avatar
FONDATRICE ᴥ przytul mnie

∞ prénom/pseudo : DARBYSHIRE (paula)
∞ papotages : 678

∞ avatar : ♦ dylan o'brien

MessageSujet: Re: Leamon # Une journée rien que pour nous   Jeu 6 Aoû - 17:05

we're a discovery to be discovered
ELEANOR & SZYMON
You have no idea what it is to have anybody wonderful fond of you, unless you have been got down and rolled upon by the lonely feelings that I have mentioned as having once got the better of me. ▬ CHARLES DICKENS

Pour la deuxième fois consécutive, c'est le soleil de Grèce qui me réveille, ce matin là. Je n'avais même pas eu besoin d'ouvrir les yeux pour savoir qu'il devait déjà être quelque chose comme neuf heures et demie que, cette fois encore, la journée serait tout particulièrement ensoleillée. J'ai frotté mes yeux avec ma main gauche en me redressant, essayant de me rappeler ce que j'avais prévu aujourd'hui. Ah, oui. Canoë. Avec Léa. J'ai tourné la tête pour m'apercevoir qu'elle était déjà levée. Pas depuis longtemps, cependant, parce que les draps n'étaient pas froids, et il y avait encore la trace de sa tête sur l'oreiller. En entendant l'eau se mettre à couler dans la pièce voisine, dont la porte n'était qu'à quelques mètres de là où je me trouvais, j'ai su que la salle de bain ne serait pas libérée avant plusieurs dizaines de minutes. Il fallait peut-être même s'attendre à plus, avec cette coquette d'espagnole. Alors je ne me suis pas pressé. J'ai mis quelques minutes à me décider pour sortir du lit, les cheveux en bataille, les jambes engourdies. Ces matelas étaient tellement confortables qu'ils donnaient l'impression de nous crier de rester. J'ai marché presque par automatisme vers l'armoire, au bout de la pièce, comme si j'étais chez moi. C'était fou comme on s'habituait vite à ce genre d'endroits. On se sentait très rapidement comme à la maison, avec nos petites manies qui venaient, au fur et à mesure. J'ai attrapé un t-shirt, un bermuda, un caleçon, ai tout balancé sur le lit en attendant que ma meilleure amie libère la salle de bain. Un chocolat, voilà ce dont j'avais envie. Mais le petit-déjeuner se prenait au rez-de-chaussée, et il était hors de question que je sorte de ma chambre dans une tenue pareille, surtout à une heure comme celle-ci. L'hôtel était immense, blindé de touristes, et c'était l'heure à laquelle tout le monde commençait à vaquer à ses occupations. J'ai attrapé mon téléphone sur la table de nuit, ai vérifié mes messages, ai flâné un petit peu sur la toile, jusqu'à ce que la porte de la salle de bain s'ouvre. « Eh ben. C’pas trop tôt. » Je lui ai adressé un petit regard moqueur avant de passer par-dessus le lit alors qu’elle s’apprêtait à s’y asseoir, emmêlant ses cheveux au passage, finissant par m’enfermer dans la salle de bain. Une douche et une touche de gel plus tard, j’étais sorti, énormément plus rapidement que l’avait fait Eléanor. Elle était assise sur le rebord du lit, face à moi, les yeux rivés sur son téléphone. J’ai baissé les miens vers son écran, ai silencieusement soupiré alors que je voyais à quel point elle pouvait être soucieuse. « T’embêtes pas avec ça, Léa. T’es en vacances, profite ! Tu les appelleras ce soir. » Je savais combien son petit garçon pouvait lui manquer, pour la bonne et simple raison qu’il me manquait, à moi aussi. Voir ce petit bout grandir dans le ventre de ma meilleure amie, pour ensuite veiller sur lui quand sa mère ne le pouvait pas, tout cela faisait que le petit être comptait beaucoup plus pour moi que je ne l’aurais cru. J’ai hoché la tête à sa question, avant de sourire alors qu’elle assurait s’être occupée du repas pour ce midi. « Une vraie p’tite chef ! Juste, j’peux passer m’acheter un truc à manger avant ? Parce que je crève la dalle, si tu savais. » Puis, après qu’elle ait accepté, on est tous les deux descendus jusqu’au restaurant, où j’a rapidement acheté un croissant brioché. J’en proposais un bout à Léa alors que nous poussions les portes du hall. Une fois sur le trottoir, j’ai regardé à gauche, à droite, avant de reporter mon attention sur son visage, à elle. Comme souvent, ces temps-ci. « Tu sais par où c’est ? »


© Gasmask


Dernière édition par Szymon B. Czajkowski le Jeu 13 Aoû - 22:11, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN ᴥ whoever whenever
avatar
ADMIN ᴥ whoever whenever

∞ papotages : 343

∞ avatar : Kaya Scodelario

MessageSujet: Re: Leamon # Une journée rien que pour nous   Mer 12 Aoû - 18:19





Leamon
Une journée rien que pour nous, pour profiter de notre jeunesse, pour profiter de notre liberté...

Une nuit complète, sans cri de bébé pour la réveiller, sans inquiétudes à avoir envers son fils, sans couche à changer ou de biberons à donner. Une vraie nuit de sommeil. Cela faisait tellement longtemps que cela n’était pas arrivé à la petite espagnole que cela lui faisait bizarre. Mais vraiment appréciable. Elle n’avait même pas pensé une seule seconde à la présence de Szymon à ses côtés, dans le même lit qu’elle, une fois encore. Ça fait partit de sa vie, de dormir avec son meilleur ami, de sentir sa présence toute la nuit, d’entendre la cadence de sa respiration, son souffle qui parfois atteint le cou de Léa ou son visage.

Ouvrant les yeux après une nuit sans agitation, la demoiselle avait trouvé le chemin de la salle de bain, l’esprit encore bien embrumé. Faisant couler l’eau, elle se regarda dans le miroir, comprenant soudainement pour les garçons avaient tenus à aller en vacances. Ce mot, cela faisait tellement longtemps qu’elle en avait oublié la signification, et encore plus depuis que Lukas était là. Mais Léa ne regrettait pas, bien au contraire, elle n’avait jamais été aussi heureuse. Elle avait un but, quelqu’un sur qui veillait, quelqu’un à aimer et qui allait probablement l’aimer en retour comme personne ne l’avais fait.

Enfin, Eléanor passa sous la douche et y resta un certain moment, comme pour faire partir toute la fatigue, toutes les emmerdes qui étaient arrivés depuis quelques mois, comme pour prendre un nouveau départ. Ce qui était bien ce qu’elle comptait faire. Une bonne dizaine de minutes plus tard, elle se retrouva une nouvelle fois devant le miroir, se sécha les cheveux, s’habilla et s’autorisa même à se maquiller. Chose qu’elle n’avait pas fait depuis… depuis trop longtemps. Même si c’était pour aller faire du canoë, qu’elle risquait de tomber à l’eau et de tout faire couler, ce n’était pas grave.

Habillé d’un short en jean et d’un haut court, lui recouvrant seulement la poitrine, Léa sortit de la salle de bain pour tomber sur le polonais, attendant apparemment son tour pour sauter sous la douche. Elle lui sourit, et le poussa légèrement de l’épaule en entendant sa réplique.

_ Fallait dormir plus longtemps.

Elle s’approcha du lit, dans le but de s’asseoir, mais du attendre que son meilleur ami est laissé la place et la demoiselle grogna lorsqu’il lui ébouriffa les cheveux au passage. Voulait-il qu’elle se renferme pour plusieurs minutes dans la salle de bain ? Alors que la porte se refermé, la brune enfila ses chaussures et vérifia une dernière fois son sac à dos, prévus pour la journée. Elle y ajouta les sandwichs qu’elle avait achetés la veille et placés dans le mini frigo. Puis, elle s’installa de nouveau sur le lit, attendant que le polonais veuille bien sortir de là.

Le regard rivé sur la photo d’elle, Szymon et Lukas, prise à la maternité et qu’elle avait en fon d’écran, Eléanor dû résister pour ne pas appeler son frère et prendre des nouvelles. D’ailleurs elle fut presque honteuse de se faire attraper comme ça. Elle releva les yeux, rougissant un peu.

_ J’comptais pas … enfin… J’sais. J’verrais ce soir.

Laissant son téléphone de côté, elle attrapa son sac tout en demandant s’il était prêt. Ils avaient encore un peu de temps devant eux avant de se rendre au lieu de rendez-vous, mais vu qu’ils ne connaissaient ni l’un, ni l’autre, le chemin, cela pouvait prendre plus de temps que prévu.

_ Ouep, moi aussi j’veux bien manger un truc avant d’y aller.

Quelques minutes plus tard, ils étaient au restaurant de l’hôtel à chaparder de quoi grignoter sur le chemin, puis ils sortirent de l’établissement, et Léa glissa ses lunettes de soleil sur le bout de son nez. Elle secoua la tête à la question du polonais avant de regarder autour d’elle et d’essayer de se souvenir de ce qu’elle avait lu la veille.

_ J’crois qu’il faut suivre les panneaux bleus. Le gars m’a dit qu’c’était pas à plus dix minutes de l’hôtel.
code by Chocolate cookie


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FONDATRICE ᴥ przytul mnie
avatar
FONDATRICE ᴥ przytul mnie

∞ prénom/pseudo : DARBYSHIRE (paula)
∞ papotages : 678

∞ avatar : ♦ dylan o'brien

MessageSujet: Re: Leamon # Une journée rien que pour nous   Lun 24 Aoû - 22:04

we're a discovery to be discovered
ELEANOR & SZYMON
You have no idea what it is to have anybody wonderful fond of you, unless you have been got down and rolled upon by the lonely feelings that I have mentioned as having once got the better of me. ▬ CHARLES DICKENS

Je sers les lèvres, tout en hôchant la tête, alors qu'elle reposait son téléphone à côté d'elle. Elle avait passé ces derniers jours à se tâter d'appeler son frère, environ toutes les cinq minutes. Pour être franc, j'avais envie de faire pareil. Je ne comprenais que trop bien le besoin de s'assurer que tout allait bien, histoire de se rassurer, histoire d'entendre parler de lui. Il nous manquait. A tous les deux. Il était maintenant impossible de nier qu'il faisait partie intégrante de ma vie, et je me surprenais en me rendant compte que j'aimais ça. J'aimais être parrain de ce petit ange, j'aimais l'avoir chez moi, j'aimais m'en occuper, j'aimais le voir tout les jour.

On a fini par quitter la chambre pour descendre et nous acheter de quoi manger, afin de ne pas partir le ventre vide. Dieu savait à quel point que je ne survivais pas le ventre vide. Puis, après avoir poussé les portes de l'hôtel, j'ai demandé à Léa si elle savait par où aller pour nous rendre au kayak. Elle a glissé ses lunettes de soleil sur son nez, cachant malheureusement ses yeux bleus. J'avais oublié les miennes. Tant pis. J'ai souri alors qu'elle m'informait que nous n'avions qu'à suivre les panneaux bleus. Ca me faisait penser à Dorothée qui devait suivre le chemin jaune pour trouver le Magicien d'Oz. Que trouverais-je, moi, au bout des panneaux bleus ? Une journée avec Eléanor. Chose qui ne m'avait pas été offerte depuis assez longtemps.

Alors que nous marchions dans les rues de Mykonos, je jetais des regards autour de moi, admirant toutes ces maisons blanches, ces enseignes rédigées avec une langue et un alphabet que je ne connaissais pas. Pendant un instant, j'ai voulu prendre sa main. Comme s'il n'y avait rien de plus naturel que de prendre la main de sa meilleure amie dans la sienne en marchant de la rue. Je l'avais déjà fait. Elle aussi. Mais ça me semblait tout à fait inconcevable, aujourd'hui. Et tout cela, simplement parce que la nature de mes sentiments à son égard avaient changé. Évolué, disons. Alors, je n'en ai rien fait. J'ai désigné un restaurant du doigt, proposant de s'y arrêter sur le chemin du retour. On a passé une dizaine de minutes à suivre les panneaux bleus et à s'émerveiller comme des gamins. C'était tellement beau, aussi. Tellement beau.

Jusqu'à ce que l'on arrive à bon port. Sans mauvais jeu de mot. Le type qui nous a accueillis avait un drôle d'accent, et je ne pouvais m'empêcher de penser "bordel, c'est ce que les british pensent de toi quand ils t'écoutent." Après un rapide point sur la sécurité, le paiement, et avoir revêtu nos merveilleux, magnifiques et élégants gilets de sauvetage, nous voilà coincés dans un kayak, rame à la main, au milieu de l'eau. Tout allait bien. Pour le moment. « Léa. Tu sais. A chaque fois que je fais quelque chose de ce genre là avec toi, il m'arrive une merde. » On ramait, concentrés sur nos gestes, mais sous aucun prétexte on ne pouvait s'arrêter de parler. « Genre, j'me fais arroser par un éléphant. Ou je m'écrase comme une merde sur la p'louse. J'me d'mande bien c'qui va pouvoir me tomber desus aujourd'hui. »


© Gasmask
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN ᴥ whoever whenever
avatar
ADMIN ᴥ whoever whenever

∞ papotages : 343

∞ avatar : Kaya Scodelario

MessageSujet: Re: Leamon # Une journée rien que pour nous   Mar 25 Aoû - 21:50





Leamon
Une journée rien que pour nous, pour profiter de notre jeunesse, pour profiter de notre liberté...

La petite espagnole ne pouvait pas s’en empêcher, de penser à son fils, resté à la maison alors qu’elle se prenait des vacances sur une île. Si elle avait put, elle n’aurait pas hésité une seule seconde à le prendre avec elle. Mais Léa savait que ce n’était pas raisonnable et surtout qu’elle avait besoin de passer du temps toute seule, de prendre du temps pour elle. Maman était un métier à part entière, elle s’en rendait bien compte et jamais elle n’aurait pensé que cela puisse être aussi dur. Mais il lui suffisait de regarder Lukas, de le voir sourire pour que tout s’envole, les nuits difficiles, les pleurs, plus rien ne comptait alors.

A contre cœur, elle posa son téléphone portable en se promettant d’appeler en rentrant, elle finit par prendre le sac à dos qu’elle avait préparé pour la journée et sortit de la chambre d’hôtel qu’elle partageait avec son meilleur ami. Après un passage par la cafétéria pour acheter un bon petit déjeuner, car la demoiselle se doutait bien que le polonais ne partirait pas le ventre vide, ils finirent par se retrouver dans les rues de la ville à la rechercher du lieu de départ pour le canoë Kayak. Marchant côte à côte, Léa profitait du moment. C’était une ville magnifique et cela lui faisait énormément de bien de voir autre chose que la ville où elle avait grandit. Et puis elle avait l’impression de redevenir une jeune fille de son âge, à faire des activités que pouvait faire celles qui n’avaient pas d’enfants les attendant à la maison.

Suivant les différents panneaux bleu, les deux meilleurs amis arrivèrent enfin au bon endroit et quelques minutes plus tard, ils avaient embarqué pour une journée rien que tous les deux, à se faire les bras en pagayant. La demoiselle n’avait qu’une seule envie : enlever ce satané gilet de sauvetage qui la gênait dans ses mouvements et lui pesait lourd sur les épaules. En plus si elle voulait bronzer un peu cela n’allait pas être évident. Elle était en train de se dire qu’une fois disparu  du champ de vision des organisateurs elle l’enlèverait lorsque la voix de Szymon se fit entendre. Un sourire s’étira sur ses lèvres, il n’avait pas tord sur ce coup là.

_ T’as qu’à dire qu’j’porte la poisse aussi tant qu’t’y est.

Elle tourna la tête, pour lui adresser un sourire avant de reprendre.

_ L’éléphant c’était pas d’ma faute. La gamelle… p’t’être bien. Puis c’est en parlant qu’t’attire les malheurs !
code by Chocolate cookie

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Leamon # Une journée rien que pour nous   

Revenir en haut Aller en bas
 

Leamon # Une journée rien que pour nous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Ils sont là pour nous faire rire!!!!
» "Le bonheur est un mythe inventé par le diable pour nous désespérer."
» Rien que pour un instant [PV Merlin]
» Cette ville est trop petite pour nous deux [Riful]
» Votez pour nous

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UP IN TREES ♡  ::  :: this is the end :: archives rp-