AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 KASIA&SZYMON ♦ rodzeństwo.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
FONDATRICE ᴥ przytul mnie
avatar
FONDATRICE ᴥ przytul mnie

∞ prénom/pseudo : DARBYSHIRE (paula)
∞ papotages : 678

∞ avatar : ♦ dylan o'brien

MessageSujet: KASIA&SZYMON ♦ rodzeństwo.   Mer 24 Déc - 11:02



rodzeństwo.

Il était rare que Kasia et moi sortions de notre petit havre de paix pour aller manger dehors. Quand on décidait de changer nos habitudes culinaires pour une soirée, on se faisait livrer, trop amoureux de notre canapé pour en bouger. Mais aujourd'hui, c'était Noël, et si nous avions prévu de ne rien faire de plus que de regarder des films festifs de Pologne tranquillement chez nous, je m'étais dit que sortir pour manger serait la moindre des choses. Et quand j'avais demandé à ma sale rousse de sœur où elle voulait passer son repas de Noël, elle m'avait dit : "Chez le bridé, il me fait taper des barres avec son accent."

Elle me faisait rire, à se foutre de la gueule des accents des autres.

Alors on était là, chacun en train de galérer avec nos baguettes - avouons-le, quand on est à la maison avec nos boîtes de thaï, on prenait nos couverts, faut pas se mentir. Mais on passait un bon moment, sincèrement. Kasia disait n'importe quoi, je répondais par encore plus n'importe quoi, on riait trop fort. Les gens nous regardait en souriant parce qu'ils n'avaient aucune idée de ce qu'on disait, mais ils étaient content de voir que nous, on se comprenait et qu'on se faisait rire. Et puis, on a fini notre plat, et on est restés assis un peu. Un gros silence a plané au-dessus de nous quelques instants. Jusqu'à ce que je lâche :

« J'ai vu Maëlle, la semaine dernière. »

Je ne lui en avais pas encore parlé. Comme si j'avais eu besoin de temps pour me faire à l'idée que cette soirée avait été réelle, pour que j'accepte le fait que ça y est, ce pourquoi j'étais venu ici était enfin arrivé. J'y pensais tout le temps, encore plus qu'avant. Je m'étais dit qu'au contraire, une fois que l'on se serait retrouvés l'un en face de l'autre pour la première fois, ça serait différent. Oui, différent, ça l'était, mais c'était presque pire. A son visage, sa voix et son rire c'était rajouté son odeur, ses manières. Et en une semaine, il ne s'était pas passé une heure sans que tout me revienne en mémoire. J'ai relevé la tête de mes nouilles asiatiques, ai posé les yeux sur ma sœur, ai attendu qu'elle dise quelque chose. La connaissant, j'allais en entendre parler pendant des semaines. Je regrettais déjà d'avoir ouvert la bouche. Mais il fallait que j'en parle. Et à qui d'autre qu'à ma Kasia ?
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité


MessageSujet: Re: KASIA&SZYMON ♦ rodzeństwo.   Lun 29 Déc - 22:45

C’était une belle journée pour la polonaise. Nostalgique de ses années familiales, elle était néanmoins heureuse d’être en Angleterre au côté de son frère. Le jeune polonais avait le don de ravivé cette flamme nostalgique qui brûlait en elle, cet enfant qui a toujours besoin de protection. Et elle en était heureuse la jeune Kasia, elle en était heureuse. Derrière son pull avec un renne tricoté, elle jouait avec ses mèches rousses avant de sauter dans les bras de son frère à sa proposition. Les bridés, c’était son petit plaisir. Comme écouté du rap suédois. Ou goûter la bonne vodka russe. Ou lire un livre en africain. Tout ce qui touche à un autre pays que la Pologne ça la passionne. Même le fromage français qui pue. Oui, la dragonne polonaise aime ça.
C’est en rigolant qu’elle savoure son repas de noël. Oh bien sûr, papa et maman lui manque, mais la môme elle est heureuse. Elle est libre, elle vole et plane. La magie de Noël l’émerveille toujours et malgré son compte en banque non gigantesque, elle a quand même offert un cadeau à son frère. Enfin deux. Elle n’aime pas les sapins vides sans cadeau. Alors au lieu de mettre de la déco, elle va lui mettre des petits cadeaux. Parce que ça fait toujours plaisir, et c’est ce qu’elle aime. Le voir sourire, ce p’tite Szymon trop timide, caché derrière son livre ou son Starbuck’s.

Il passe la soirée à rire devant les gens qui constatent avec joie l’osmose qui tourne autour des frères et sœurs. Ils s’aiment et ce soir ils ne se le cachent pas. Une fois un petit silence installé et des ventres remplis, c’est Szymon qui brise le petit silence installé, jusqu’à même réveillé sa jeune sœur. « J'ai vu Maëlle, la semaine dernière. » C’est le coup d’éclat. Le bruit qui sort du sommeil, le regard qui se soulève. Elle aurait pu passer sa soirée tranquille à rire de blagues. Mais non, il lui a dit. Elle ne se pose pas de temps sur les derniers mots, le temps qu’il a mis pour lui en parler, elle s’en fiche. Elle vient d’exploser et si elle avait bu, son eau serait directement allée sur le visage en face d’elle. Un sourire éclate sur son visage tandis que ses sourcils se lèvent et qu’un visage de canaille se dessine sur son visage encore enfantin. « Oh seigneur, merci d’avoir exaucé ma prière ! » Elle regarde son frère avec une telle joie que tout le restaurent ne peut s’empêcher de jeter un coup d’œil sur elle et son envie d’hurler. Imaginez ce que ça peut donner si Szymon lui apprend qu’il va se marier ou être papa. Mais pour l’instant, elle ne vit que sur le moment présent. Après avoir jeté un petit regard veinard à son frère, elle se calme et prend position, prêt à lui en sortir les verres du nez. « Alors ? C’était comment ? Elle est aussi jolie que sur l’ordinateur ? Oh et tu lui as fait la bise ? Tu l’as embrassé ? » Trop de question se mêlait dans son esprit. Elle souffle un instant, puis reprend. « Je veux TOUT savoir. » Ca avait le mérite d’être clair, bon courage monsieur Szymon.
Revenir en haut Aller en bas
FONDATRICE ᴥ przytul mnie
avatar
FONDATRICE ᴥ przytul mnie

∞ prénom/pseudo : DARBYSHIRE (paula)
∞ papotages : 678

∞ avatar : ♦ dylan o'brien

MessageSujet: Re: KASIA&SZYMON ♦ rodzeństwo.   Sam 10 Jan - 17:09



rodzeństwo.

Alors que son sourire se dessinait, j'ai baissé les yeux, les posant de nouveau sur mon bol de nouilles vide, comme si sans la regarder, le tsunami de mots et de questions sous lequel elle allait certainement me noyer serait moins violent. Faux espoir. Sa chrétienté, qui semblait ancrée dans les gênes du peuple polonais tout entier pour l'éternité, a refait surface, et a eu le miracle de me faire sourire. Loin de moi l'idée de regretter une seconde de lui en avoir parlé. C'était ma sœur, ma meilleure amie, tout ça tout ça. Je m'en voulais presque d'avoir attendu une semaine avant d'ouvrir enfin ma bouche et d'aborder le sujet avec elle. Mais je la connaissais assez, peut-être trop, pour savoir qu'elle allait me charcuter. Et sa petite remarque pieuse me permit de détendre mes muscles et mon cœur qui attendaient ses questions pendant quelques secondes.

Et la vague arriva. J'ai regardé autour de moi alors qu’elle me tirait dessus à coup de questions, nerveux à l'idée de nous faire, encore, remarquer par tous ces gens qui ne comprenaient pas un traître mot de ce que l'on disait. J'ai ri nerveusement lors de sa dernière phrase, qui me paraissait presque comme un ordre. Tout savoir ? Elle était ce que j'avais de plus cher au monde, certes. Mais il ne fallait pas pousser le bouchon trop loin, non plus. Pour moi, certains secrets étaient indispensables.

« Je sais pas comment te dire à quel point c'était cool. J'sais pas, c'était genre, magique. Tu te rappelles quand on jouait au LEGO, et qu'on passait des heures à chercher un carré bleu ? Au bout d'un moment, tu commences à te faire une raison, alors tu songes à chercher un rectangle jaune... Et pile au moment où tu te dis ça, bim, tu tombes sur le bleu. Ben tu vois, j'pense qu'avec les gens, c'est pareil, et avec la vie en général. Plus c'est inespéré, plus y a des chances pour que ça arrive. Tu comprends ? »

J'avais conscience que ma métaphore n'était pas des plus savantes, mais tant pis. C'était la seule manière que j'avais trouvé pour expliquer ce que j'avais ressenti, ce soir-là, en voyant Ismaëlle enter au Starbucks ce soir-là, et aucun moyen de l'éviter, cette fois-là. Et j'étais certain que Kasia saisirait l'image à la perfection.

« Et Kasia. Tu sais quoi ? Les pixels, bien qu'invention merveilleuse, ça craint. Ça gâche tout. Mon Dieu, si tu l'avais vue... Elle était genre. J'dirais, peut-être cent fois plus belle. Elle a des taches de rousseur, tu savais ça ? On les voyait pas, à l'écran. Enfin bref. Elle est belle quoi.»

A cette simple pensée, j'ai eu envie de prendre mon téléphone et appeler le numéro qu'elle m'avait donné.

« Et j'lui ai juste donné un café. En même temps, j'allais pas lui sauter dessus comme ça, hein. T'imagine ? "Oh tiens, Ismaëlle ! Viens là que je t'embrasse enfin !" Non, non, complètement absurde. »

Je me suis tut, et me suis rendu compte que je parlais en faisant de grands gestes avec mes mains, ce qui me valait un regard plus qu'inquiet de ma petite sœur chérie. J'ai baissé les mains, posant mes coudes sur la table, couvrant mon visage avec mes doigts, derrière lesquels j'ai soufflé :

« Enfin bref, j'ai fait mon Szymon quoi. »
lumos maxima
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: KASIA&SZYMON ♦ rodzeństwo.   

Revenir en haut Aller en bas
 

KASIA&SZYMON ♦ rodzeństwo.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» FLOAT (kasia)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UP IN TREES ♡  ::  :: this is the end :: archives rp-