AccueilAccueil  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Give me love like never before, 'cause lately I've been craving more. # Thao

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
ADMIN ᴥ whoever whenever
avatar
ADMIN ᴥ whoever whenever

∞ papotages : 342

∞ avatar : Alona Tal

MessageSujet: Give me love like never before, 'cause lately I've been craving more. # Thao    Sam 2 Mai - 21:45


Give me love like never before, 'cause lately I've been craving more Matéo & Althea

Give me love

Après avoir passé le restant de la journée à l’hôpital, attendant qu’ils veuillent bien laisser sortir Matéo de là, Althea l’avait ramené à la maison, le soutenant du mieux qu’elle le pouvait.  Le grand brun était un peu shooté par les calmants que les infirmières lui avaient donnés, il était donc docile. Ouvrant la porte de leur appartement, la blondinette poussa la porte du bout du pied avant d’y trainé son meilleur ami. Elle jeta son sac qu’elle avait récupéré à son bureau, ainsi que la voiture de son colocataire avant d’aller patienter à l’hôpital. Sa main, un peu brulé avait juste eu le droit à une bande et de la pommade à mettre matin et soir.

Il ne fallait pas croire, mais Matéo était quand même  lourd. Althea se demandait si elle le larguait sur le canapé, ou si elle arriverait à le trainer jusqu’à l’un des lits. Le lit, c’était quand même mieux. Sa chambre plus proche que celle du pompier, elle décida de l’y amener avant de l’allonger sur les couvertures. S’asseyant sur le bout du lit, Théa entreprit de lui enlever ses chaussures.

_ Tu as besoin de quelque chose ? Tu as faim ?

Althea regarda son meilleur ami avec tendresse. La fatigue commençait à se faire sentir, faut dire que la journée avait été plutôt épuisante. Surtout émotionnellement. Après avoir discuté avec le médecin, la demoiselle avait appelé son patron, afin de lui dire qu’elle prenait quelques jours de congés, lui expliquant la situation. Matéo avait besoin de repos et son amie comptait bien s’en occupait, comme il avait pu le faire lorsqu’elle en avait eu besoin. Elle finit par se lever, déposa un baiser sur le haut de la tête du grand brun avant de quitter la chambre.

_ Je vais te préparer un sandwich.

Dans la cuisine, Théa s’appuya contre le plan de travail, laissant son regard, et son esprit vagabonder dans le vide. Il fallait qu’elle mette de l’ordre dans ses pensées. La soirée de la veille, et tout ce qui avait pu se passer semblait si loin, comme dans un rêve… Ils devaient discutés désormais, quand Téo serait un peu mieux, qu’il aurait récupéré, qu’il pourrait discuter. Ou peut-être plus tôt… La blondinette ne comptait pas lui sauter dessus, elle attendrait qu’il vienne à elle, lui laissant le temps d’y penser elle aussi. Qu’est-ce qu’ils étaient en train de devenir ? Ils étaient déjà des amis, des meilleurs amis, puis des colocataires… Mais maintenant ? Un couple ? Des amants ? Est-ce que seulement Matéo voulait vivre une  histoire d’amour ? Et elle, la demoiselle, qui n’attendait que cela, avait-elle enfin trouvé celui qu’il lui fallait ?

Se passant de l’eau sur le visage, Althea s’activa et prépara deux casse-croutes, avec un verre d’eau pour le grand brun, avant de regagner sa chambre. Cela faisait bizarre de se retrouver ici avec Téo, à moitié endormis dans son propre lit. Elle s’arrêta quelques secondes sur le pas de la porte, l’observant avec le sourire. Elle était tout simplement heureuse, de savoir qu’il est là, bien en vie, si proche d’elle. Elle déposa le tout sur la table de nuit avant de lui passer dessus pour s’installer de l’autre côté du lit.

_ J’ai eu peur aujourd’hui Téo… J’ai tellement eu peur de te perdre.

(c) crackle bones

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

∞ papotages : 124
∞ avatar : Shiloh Fernandez

MessageSujet: Re: Give me love like never before, 'cause lately I've been craving more. # Thao    Jeu 7 Mai - 22:32


Give me love like never before, 'cause lately I've been craving more Matéo & Althea

Give me love

Plusieurs heures s'étaient écoulées depuis que le pompier avait sauté du toit e cet immeuble. Le moment où il s'était retrouvé coincé au milieu des flammes lui semblait déjà si loin... Et pourtant, pour avoir d'aussi prés frôler la mort, il allait s'en souvenir longtemps de cette horrible journée. Heureusement, la plupart de ses blessures n'étaient que superficielles. Il n'avait pas vraiment compris tout ce qu'il devrait faire d'ailleurs, encore sous le coup de l'anesthésie. Mais tant pis, il aviserait. Et puis, au beau milieu de cette sale blanche, un ange était apparu. Théa, sa Théa. Il savait qu'elle serait toujours là pour lui, qu'elle le soutiendrait, qu'elle l'aiderait. Mais en voyant son visage, la première pensée qui lui était venu c'était ce baiser, avant qu'elle ne saute dans le vide. Il avait beau être shooté, sa mémoire ne s'était pas envolée pour autant. Après tout, comment oublier ça ?

La blonde l'avait ensuite ramener à la maison. Il aurait voulu lui dire tellement de choses, si elle savait. Mais il ne pouvait pas, ses idées n'arrivaient pas à s'ordonner, son cerveau était bien trop fatigué. Il se laissa donc soutenir jusqu'à la porte de leur appartement et après même jusqu'au lit. Il était un peu trop dans les vapes pour discerner quelle chambre s'était d'ailleurs mais ça n'avait aucune importance. Il regarda Théa, sans décrocher un mot, l'admirant juste alors qu'elle tentait de lui retirer ses chaussures, ce qui lui arracha un sourire. Il eut un peu de mal à répondre à sa question, à vrai dire il ne savait pas trop s'il avait faim, ce dont il était sûr c'est qu'il avait sommeil, qu'il avait même l'impression d'être dans un rêve et il n'avait pas envie d'en sortir.

-Ça...va.



Matéo ne voulait pas que sa meilleure amie se fatigue pour lui, la journée avait déjà été assez éprouvante comme ça. Sa... meilleure amie. Putain, il ne savait même plus comment il devait l'appeler. Il n'avait plus envie qu'ils soient juste ça, mais tellement plus, et elle le savait. Et elle le voulait aussi, il en était sûr. Mais Althea finit tout de même par se lever pour aller lui préparer un sandwich et il n'eut pas la force de la retenir. Il se contenta d'avoir un sourire d'imbécile heureux alors qu'elle l'embrassait sur le front. Bon, un encas ne lui ferait pas de mal de toute façon.

Alors qu'elle devait s'activer dans la cuisine, Matéo se redressa un peu sur le lit, regardant la chambre quelques minutes, essayant de recouvrer totalement ses esprits, foutus médicaments. Il regarda ses bras quelques secondes, puis ses jambes, ça avait l'air d'aller au fond. Sûrement qu'il faudrait qu'il se repose, après tout il ne fallait pas tenter le diable, mais ça irait, il verrait certainement pire dans sa vie même si jusque là il avait été plutôt épargné.

Enfin, la blonde rentra de nouveau dans la chambre, à manger et à boire à la main. Elle posa le tout sur la table de nuit avant de venir s'installer à côté de lui. A ses mots, l'espagnol leva les yeux vers elle. Oui, lui aussi il avait eu peur, de ne jamais la revoir, qu'il lui arrive quelque chose parce qu'elle avait été inconsciente d'entrer dans cet immeuble. Le grand brun la prit alors dans ses bras, appuyant sa tête contre elle. Il ne savait pas lui exprimer à quel point il avait eu peur aussi.

-Moi aussi j'ai eu peur Théa... Mais maintenant ça va, on est là, tous les deux et on ne craint plus rien. Alors je...


Putain, il ne savait pas comment lui dire ce qu'il ressentait, il ne savait pas comment lui dire qu'à chaque fois qu'il repensait à leurs baisers, il avait des frissons. Au fond, il ne savait juste pas comment lui dire qu'il l'aimait.
(c) crackle bones

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN ᴥ whoever whenever
avatar
ADMIN ᴥ whoever whenever

∞ papotages : 342

∞ avatar : Alona Tal

MessageSujet: Re: Give me love like never before, 'cause lately I've been craving more. # Thao    Jeu 7 Mai - 23:37


Give me love like never before, 'cause lately I've been craving more Matéo & Althea

Give me love

Ils étaient enfin à la maison, loin du danger et de tous les problèmes, loin de la mort et des blessures, enfin chez eux, rien que tous les deux, ensemble. Comme ce matin, lorsque la demoiselle avait quitté le lit de son meilleur ami pour aller travailler. La plus grosse erreur de sa vie. Si elle avait su… Si seulement elle avait su, elle n’aurait pas quitté la chaleur des draps, les bras de Matéo. Et elle l’aurait retenu, elle aurait trouvé quelque chose pour le retenir, pour l’empêcher de sortir de l’appartement.

Le trainait jusqu’à sa propre chambre, Althea fit s’allonger le jeune homme sur son lit avant de lui enlever ses chaussures. Il fallait qu’il se repose, et elle comptait bien y veiller. Bien sûr il fallait qu’ils discutent, mais cela pouvait attendre, tant qu’ils se trouvaient ensemble, ils avaient le temps. Théa pose un regard compatissant sur le pompier qui semble complètement amorphe. Il n’arrive même pas à lui dire que ça va en une seule fois. Heureusement, il n’a rien. Rien de grave du moins, et ça la blonde en remercierait presque le ciel. Elle n’osait même pas imaginer ce qui se serait passé si elle avait du rentrer seule… Probablement qu’elle ne l’aurait pas fait. Elle ne pouvait pas être ici sans Matéo. Jamais.

Théa finit par se lever, non sans embrasser Téo sur le haut du crâne avant de passer quelques minutes dans la cuisine. Ce qui lui laisse le temps de réfléchir, de faire un point sur la situation. Le plus important c’est qu’ils soient en vie. Le fait qu’ils ne sachent plus vraiment ce qu’ils sont c’est autre chose. Bien que la demoiselle se pose tout un tas de question. Comment, si elle-même n’arrive pas à mettre de mots dessus, Matéo pourrait le faire ? Dés deux, c’est tout de même la plus romantique, celle qui croit en l’amour, qui attends simplement le bon. Elle revient alors dans la chambre avec de quoi manger, et un verre d’eau pour le jeune homme. Elle veut qu’il ne manque de rien.

Posant le tout sur la table de chevet, la blondinette passa par-dessus son meilleur ami afin de s’installer à ses cotés, puis elle posa son regard sur lui. Il semblait si fatigué… Sans même s’en rendre, Althea se mit à parler, lui disant qu’elle avait eu peur, tellement peur de le perdre, plus que perdre sa propre vie. Son regard croisa le sien, et elle sentit les bras e Matéo autour d’elle, l’entrainant contre lui. Elle se laissa faire, le cœur se mettant à battre la chamade, posant sa tête contre lui, elle ferma les yeux, écoutant les battements de son cœur. Puis il se mit à parler, et elle l’écouta. Il avait raison. Ils ne craignaient plus rien. Pour le moment. Tant qu’ils seraient là.

Il n’avait pas finit sa phrase. Le cœur d’Althea accéléra encore un peu. Elle leva les yeux vers lui, capta son regard. Qu’est-ce qu’il voulait dire ? Elle attendait la suite, désespérément. Mais en même temps elle avait peur la demoiselle, peur de ce qu’il pourrait dire, peur de ce qu’il pourrait penser. Et si tout cela n’était que folie, et si tout cela n’était rien. S’il lui disait qu’elle était la meilleure amie que l’on puisse avoir et rien d’autre ? Et si tout ce qui avait pu se passer était oublié, ne devait pas compter, que ce n’était qu’une erreur ? Pas sûre qu’elle s’en remette Althea. Alors d’une voix tremblante elle réussit à demander :

_ Tu quoi ?

(c) crackle bones

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

∞ papotages : 124
∞ avatar : Shiloh Fernandez

MessageSujet: Re: Give me love like never before, 'cause lately I've been craving more. # Thao    Sam 9 Mai - 0:34


Give me love like never before, 'cause lately I've been craving more Matéo & Althea

Give me love

On ne pouvait pas nier que Matéo était au meilleur de sa forme. Il était à moitié entrain de comater sur ce pauvre lit et on ne pouvait pas vraiment le blâmer vu la dose de médicaments qu'il avait ingurgité. Mais il aurait aimé avoir les idées claires, autant que possible en tout cas, et pouvoir avoir un dialogue avec sa colocataire. Parce qu'ils avaient besoin de parler, depuis des semaines, et encore plus depuis hier. Ça en devenait vital. Ils avaient besoin de redéfinir leur relation, de mettre des mots dessus, même si tout ça ce n'était pas le fort de l'espagnol. Il aimait les choses simples,c'était pour ça qu'il couchait à droite et à gauche sans se prendre la tête, c'était pour ça que tout son être avait eu tant de mal à accepter qu'Althea soit autre chose que sa meilleure amie.

Il la regarda revenir en souriant, parce qu'elle avait de la bouffe, déjà, et puis surtout parce qu'elle semblait heureuse. Depuis tout petit il voulait que sa meilleure amie soit heureuse. Pendant quelques secondes, il eut le souvenir de ce ba auquel il l'avait accompagné parce qu'elle n'avait personne, tout ça pour qu'elle ait le sourire. Il avait promis d'être toujours là pour elle et il ne pensait pas un jour avoir failli. Elle commença alors à lui exprimer à quel point elle avait eu peut. Pour la rassurer et puis tout se rassurer lui-même aussi, il la prit dans ses bras, fermant les yeux, la serrant un peu plus fort à chaque seconde. Il n'avait plus envie de la lâcher, de la perdre à son tour, de la voir s'enfuir. Il n'avait plus envie de sentir son coeur lui faire mal et il ne savait pas comment lui dire, il ne savait pas comment faire pour qu'elle le sache. C'était si simple quand on était pas à sa place. C'était si simple quand on était pas aussi handicapé avec les sentiments, et celui là en particulier.

En entendant la voix faible et tremblante d'Althea, il se rendit compte à quel point il la faisait patienter et surtout à quel point elle semblait avoir peur de sa réaction. Que craignait-elle après tout ? Il ne l'avait presque jamais vu aussi fragile auparavant. Alors, baissant son regard vers elle, il appuya délicatement son front contre le sien, glissant une main dans ses cheveux.

-Je t'interdis de t'enfuir encore après m'avoir embrassé.


Il lui adressa un doux sourire avant de, tendrement, posé ses lèvres contre les siennes, descendant la main dans son dos pour la serrer un peu plus contre lui, pour l'empêcher de s'enfuir loin d'ici. Deux fois, deux fois qu'elle l'embrassait avant de se mettre à courir ou de sauter d'un immeuble en flamme, deux fois qu'elle le plantait, comme un con, sans qu'il ne sache quoi faire hormis lui courir après. Deux fois qu'il n'arrivait pas à se remettre du goût de ses lèvres, de la douceur de sa peau, de la lueur dans ses yeux. Il tombait amoureux,et ça, il était enfin entrain de l'admettre.

(c) crackle bones

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN ᴥ whoever whenever
avatar
ADMIN ᴥ whoever whenever

∞ papotages : 342

∞ avatar : Alona Tal

MessageSujet: Re: Give me love like never before, 'cause lately I've been craving more. # Thao    Sam 9 Mai - 17:53


Give me love like never before, 'cause lately I've been craving more Matéo & Althea

Give me love

La peur était un sentiment qu’elle ne devait pas connaître, pas avec son métier, pas avec tout ce qu’elle vit à son travail, ce qu’elle voit, ce qu’elle sait. C’est la première chose qu’on lui a apprit à faire : a vaincre sa peur. Et elle en a bavé Althea, mais elle avait réussi. Elle avait vaincu toutes ses peurs jusqu’à il n’y a pas longtemps, alors qu’elle s’était retrouvée aux prises d’un psychopathe qu’elle n’avait pas réussi maitriser. Jusqu’à ce qu’elle sache que Matéo, son meilleur ami, était dans un immeuble en flammes et qu’il risquait de mourir d’un moment à l’autre. Maintenant qu’elle se trouve dans son appartement, avec Téo bien en vie dans son lit, elle peut enfin prendre le temps de respirer.

Après avoir préparé de quoi manger, la blondinette retourna dans la chambre où le grand brun était en train de comater à cause des médicaments, et elle s’installa à ses côtés. Lui avouant qu’elle avait eu peur, elle se mit à sourire en voyant que sa première réaction avait été de la prendre dans ses bras. Althea était heureuse. Par ce simple geste, il avait su l’apaiser. Elle ferma les yeux, alors que Matéo prenait la parole, ne terminant pas sa phrase, elle releva des petits yeux vers lui, lui intimant de finir sa phrase, la peur au ventre. Se mettant à sourire niaisement, son corps s’enflamma en sentant la main de son meilleur ami dans ses cheveux.

Fuir. Après l’avoir embrassé. Celui voulait-il dire qu’il voulait que cela se reproduise ? En tout cas, la blondinette ne le voulait plus, fuir comme elle l’avait fait la veille. Non plus de ça. Jamais. Ils allaient parler. Ce soir, ou demain, il le fallait.

_ Je ne compte plus le faire… Fuir.

Théa le regarda faire alors qu’il approchait son visage de celui de la blonde. Elle savoura chaque secondes, chaque saveur de ce baiser qui la fit frissonner, son cœur accéléra brutalement alors que sa bouche s’ouvrit, la langue allant chercher celle de Matéo. Sa main dans son dos enflamma son corps tout entier, brouilla son esprit alors qu’elle se collait un peu plus à son meilleur ami. Le souffle court, Althea essayait de se reprendre, de reprendre le contrôle de la situation. Ce qu’elle n’arrivait pas à faire…

Sans quitter ces lèvres, la blondinette se redressa légèrement avant de passer une jambe au dessus du corps du pompier, se retrouvant à califourchon sur lui. Ses mains passèrent sur son torse avant de remonter jusqu’à son visage. La demoiselle finit par reculer, reprenant son souffle, plongeant son regard dans celui de Matéo.

_ Téo… Je…

A bout de souffle, son cœur battait la chamade, son estomac se serrait, il savait déjà ce qu’elle s’apprêtait à faire, à dire. Elle n’y croyait pas elle-même, ne sachant pas vraiment jusqu’à il y a quelques secondes à peine. Elle l’aime. D’un amour inconditionnel. D’un amour fou qui l’a poussé à entrer dans un immeuble en feu juste pour le retrouvé. Elle l’aime tout simplement. Alors pourquoi étais-ce aussi dure de le dire, de l’avouer, de le prononcer. Althea l’avait sur le bout des lèvres…

_ Je t’aime Téo.

(c) crackle bones

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

∞ papotages : 124
∞ avatar : Shiloh Fernandez

MessageSujet: Re: Give me love like never before, 'cause lately I've been craving more. # Thao    Jeu 14 Mai - 12:50


Give me love like never before, 'cause lately I've been craving more Matéo & Althea

Give me love

Althea avait eu peur, mais Téo avait sûrement été au moins aussi terrorisé qu'elle à l'idée de ne plus la revoir, de ne pas pouvoir lui dire à quel point il l'aimait. Il n'arrivait toujours pas à lui dire d'ailleurs, mais ce n'était pas important, parce qu'à présent il n'y avait plus aucun danger. Ils étaient là, tous, les deux, dans un lit, chez eux. A moins qu'un OVNI ne tombe sur l'immeuble, ils n'avaient rien à craindre. Enfin, l'espagnol avoua à sa meilleure amie son désir qu'elle arrête de le fuir à chaque fois qu'elle l'embrassait. Elle n'attendait même pas de le voir réagir, de le laisser lui dire, faire quelque chose, ça en devenait frustrant.

-Tu me promets ?

Il sourit, presque niaisement en la regardant, sa Théa, la seule femme qui comptait vraiment, qui avait toujours compté. Il l'embrassa, avec cette tendresse infinie, de peur de la casser, de l'abîmer. Au fur et à mesure que se prolongeait ce baiser, la main de Téo dans le dos de la blonde se fit plus pressante. Il voulait l'avoir, rien qu'à lui, contre lui. Si seulement elle savait à quel point elle était différente de toutes les autres.

Matéo sentit la blonde se mettre au-dessus de lui et il remonta doucement sa main dans ses cheveux, agrippant un peu plus de peur qu'elle ne s'envole.
Elle ne pouvait pas imaginer l'effet qu'elle était entrain de lui faire, ses mains qui se baladaient ainsi sur ses vêtements, il se sentait frissonner. S'il n'avait pas été sous médicaments les choses auraient été bien différentes.
Il leva innocemment les yeux vers elle alors qu'elle quittait ses lèvres, l'écoutant, attentif, laissant glisser sa main le long de sa joue. Il la sentait, fébrile, il savait que s'il mettait une main contre sa poitrine il entendrait son coeur battre aussi fort que le sien.

En entendant ses mots, il eu l'impression que son rythme cardiaque s'accéléra. Ses mots, ils avaient sonné comme une mélodie à son oreille, d'une harmonie parfaite. Il sourit, bêtement, l'attirant un peu plus contre lui, sa Théa, celle sur qui il ne pouvait plus mettre de mots tellement ce qui les reliait était fort.

-Moi aussi, Théa.

Il se redressa avec lenteur pour ne pas que sa tête se mette à tourner et vint enfouir son visage dans le cou de la blonde, au milieu de ses cheveux si doux.

-Je t'aime, à en devenir fou.


Il respira son odeur, se sentant peu à peu perdre pied, s'enfonçant dans cette contrée inconnue où son coeur ne cessait de la diriger. Oui il était fou d'elle, et si jamais un jour il la savait en danger, sans aucune hésitation il braverait n'importe quoi pour la protéger, comme il l'avait toujours fait. Sa raison, il la sentait partir, peu à peu, au contact de Théa.
(c) crackle bones

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN ᴥ whoever whenever
avatar
ADMIN ᴥ whoever whenever

∞ papotages : 342

∞ avatar : Alona Tal

MessageSujet: Re: Give me love like never before, 'cause lately I've been craving more. # Thao    Jeu 14 Mai - 14:32


Give me love like never before, 'cause lately I've been craving more Matéo & Althea

Give me love

Elle le lui promettait Althea, ça et n’importe quoi qu’il pourrait lui demander. Là tout de suite s’il avait voulu qu’elle lui fasse un tajine ou une paella elle l’aurait fait. S’il avait voulu aller faire un tour en avion, elle l’y aurait mené. D’accord c’est extrême, mais la blondinette était prête à tout pour son meilleur ami, pour lui faire plaisir, tant qu’elle était à ses côtés, tant qu’elle le savait en sécurité, c’était tout ce qui pouvait compter. Qu’elle puisse profiter de lui encore un peu. Puis ses lèvres se collèrent à celles du pompier et tout explosa, à l’intérieur de son cœur, de son corps, c’était un véritable feu d’artifice.

Doucement, pour ne pas lui faire de mal, ne quittant pas ses lèvres une seule seconde, Althea passa au dessus de Matéo, restant à califourchon, ainsi elle était bien, parcourant son corps de ces petits doigts. Elle s’embrasa en sentant la main de son meilleur ami dans ses cheveux, alors que les siennes remontaient jusqu’à son visage. Puis elle recula. Elle reprit son souffle. Et son courage. Fouillant ses iris, elle se demandait si elle pouvait, prononcer ces mots… Si ces sentiments étaient réciproques, s’il n’agissait pas ainsi seulement à cause des médicaments.

Alors elle se lança, presque tremblante, elle lui avoua qu’elle l’aimait. Bien sur qu’il le savait, dés années déjà qu’elle le lui disait de temps en temps. Mais là ce n’était pas pareil, Matéo n’était plus seulement son meilleur ami, il était devenu bien plus, tellement plus qu’elle n’avait pas de mots à mettre dessus… Son cœur continuant sa course contre le temps, à toutes vitesses, elle attendait, sondant son regard, attendant d’y voir une réaction, de rejet, ou autre. Puis elle baissa les yeux sur son sourire, elle en fit de même, soulagée. A moins qu’il soit tellement shooté qu’il n’avait pas compris. C’était encore possible. Les mots qui sortirent de sa bouche furent comme… Comme… Théa n’arrivait même pas à savoir, c’était si fort…

Les mains posées sur son torse, elle ne bougea pas alors qu’il se redressait, doucement et elle se colla un peu plus contre lui alors qu’elle sentait son visage dans son cou, son souffle sur sa peau. A en devenir fou… Ne l’étaient-ils pas déjà ? Enfouissant à son tour son visage dans le cou du grand brun, elle y déposa un baiser, souriante, le temps s’était comme arrêter. Toutes ces dernières semaines ne comptaient plus, toute cette putain de tension entre eux c’était envolé. Il ne restait que l’amour, la passion, l’envie. Glissant sa main le long du bras de l’espagnol, la blondinette attrapa sa main et la serra fort. Les choses ne seraient plus jamais comme avant, et ce n’était pas du tout pour lui déplaire.

Restée ainsi durant quelques minutes, à écouter la respiration de Matéo, à sentir sa peau sous ses lèvres, ses doigts emmêlées aux siens, tout un tas de choses lui passaient par la tête, elle revoyait Matéo alors qu’il prenait place à côté d’elle en classe, son accent déplorable, le bal du lycée où il avait été son cavalier. Rien n’aurait laissé prédire qu’aujourd’hui ils en seraient là, blottis l’un contre l’autre. Elle se redressa alors, le regarda dans les yeux.

_ Tu devrais dormir Téo…

Il fallait qu’il se repose, et elle aussi, même si là tout de suite elle avait envie que d’autre chose. Se levant, elle se dirigea vers son armoire, commença par enlever son pantalon, puis son tee-shirt. Enfin elle laissa tomber son soutien-gorge avant d’attraper un haut qui lui servirait de pyjama, qu’elle enfila rapidement avant de se retourner. Ce spectacle, Matéo dans son lit, elle pourrait s’en contenter pour le restant de sa vie. Elle reprit sa place dans le lit, tout près du jeune homme, une main caressant sa joue.

(c) crackle bones

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

∞ papotages : 124
∞ avatar : Shiloh Fernandez

MessageSujet: Re: Give me love like never before, 'cause lately I've been craving more. # Thao    Dim 17 Mai - 12:42


Give me love like never before, 'cause lately I've been craving more Matéo & Althea

Give me love

La proximité avec Althea n'avait jamais gêné Matéo, ça n'avait jamais rien changé entre eux, il n'y avait jamais eu un moment où il avait pu penser à quelque chose de déplacer. C'était comme câliner sa sœur, même s'il ne le faisait jamais, Théa c'était comme un membre de sa famille. Mais aujourd'hui, aujourd'hui il y avait tellement de choses entre eux. Il ne savait pas décrire l'état dans lequel il était tellement son coeur battait fort. Sa tête... Elle avait du mal à sortir quelque chose de cohérent. Mais il n'avait pas besoin de penser, la seule chose qui comptait c'était qu'il se rende compte qu'il l'aimait, sa Théa, qu'il ne voulait plus qu'elle, que ses doigts contre sa peau, ses lèvres contre les siennes, ça n'avait plus rien d'un sacrilège, d'un blasphème, d'un effroyable inceste.

L'espagnol avait enroulé ses bras autour de sa petite blonde, la regardant avec un mélange d'amour et d'envie. Elle semblait si fragile, si frêle à cet instant même. Il ferma les yeux, glissant son visage dans le cou de Théa, frissonnant alors qu'elle en fit de même, y déposant un baiser. C'était si étrange et naturel à la fois. Sentir les petits doigts de sa meilleure amie, glisser contre sa peau, le long de son bras, ça lui donnait des frissons partout dans le corps, ça faisait battre encore plus vite son petit cœur. Le brun continua de la serrer dans ses bras, ne voulant plus jamais la lâcher, non plus jamais... C'était si parfait, de l'avoir ainsi contre lui, de pouvoir lui murmurer tout ce qu'il ressentait.

Mais, il y avait toujours un mais, et aujourd'hui c'était l'anglaise qui semblait le poser. Il fallait qu'il se repose. Oui sûrement, elle avait toujours été plus raisonnable que lui après tout. Enfin... la plupart du temps, pas quand elle entrait dans un immeuble en flammes. Se reposer... Tant qu'elle restait à côté de lui, il voulait bien, si elle dormait avec lui, dans ses bras, il y concéderait, si seulement il avait encore le droit de jouer avec ses cheveux blonds...

-C'est sûrement une bonne idée... Même si elle vient de toi.


Il regarda sa meilleure amie se lever avec un air taquin et si d'ordinaire il aurait détourné les yeux ou regarder la blonde se changer sans grand intérêt, aujourd'hui ses yeux étaient absorbés par sa silhouette, incapable de se détourner de son dos, de ses fesses, de ses jambes... Est-ce qu'elle le faisait exprès ? Est-ce qu'elle avait ne serait-ce que la moindre idée de ce que ça pouvait lui faire ? Il ne quitta pas la blonde des yeux alors qu'elle revenait s'installer à ses côtés, comme hypnotisé. Il plongea son regard dans le sien alors sue la main de la blonde caressait sa joue. Il était comme en apnée, retenant sa respiration et puis sans réfléchir, sans se rendre compte de rien il laissa une phrase s'échapper en un souffle...

-Tu me donnes chaud.


Ça pour avoir chaud, ce n'était plus descriptible à quel point il se sentait étouffer. Sans un mot de plus il se tourna sur le côté, se redressant, posant les pieds par terre pour se lever, s'appuyant sur le mur. Foutu médicaments. Lentement, il sortit de la chambre, marchant jusqu'à la salle de bain comme un handicapé. Il s'en voulait, de ressentir ça, de penser à ça en voyant Théa. Il avait presque honte. Comment est-ce qu'il pouvait s'imaginer ce genre de choses alors qu'elle était si douce ? Elle n'était pas comme les autres, elle ne le serait jamais. Une fois arrivé à destination, il s'agrippa au lavabo et se passa le visage sous l'eau froide. L'idéal aurait été de prendre une douche, mais vu comme il était shooté, il aurait été capable de tomber, de se faire mal, et ça aurait encore été Althea qui aurait dû ramasser les morceaux. Il soupira avant de lever les yeux vers le miroir, se regardant quelques secondes sans savoir quoi penser.
(c) crackle bones

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN ᴥ whoever whenever
avatar
ADMIN ᴥ whoever whenever

∞ papotages : 342

∞ avatar : Alona Tal

MessageSujet: Re: Give me love like never before, 'cause lately I've been craving more. # Thao    Dim 17 Mai - 18:59


Give me love like never before, 'cause lately I've been craving more Matéo & Althea

Give me love

Althea aurait voulu ne jamais bouger, plus jamais de sa vie, mourir ainsi… Elle n’avait jamais été aussi bien que dans les bras de son meilleur ami, si elle pouvait toujours l’appeler ainsi aujourd’hui. Tout avait changé, entre eux, la demoiselle l’aimait, et c’était réciproque. Même si elle ne savait pas vraiment ce qu’ils étaient en train de devenir, elle s’en foutait un peu, du moins tant qu’elle était dans ce lit, dans cette chambre, dans cet appartement avec lui… Glissant ses doigts le long de son bras, elle sera la main de Téo dans la sienne, ne la lâchant pas une seule seconde. Elle sentait le souffle du jeune homme dans son cou, et cela la faisait frissonner. Théa finit par se blottir elle aussi contre lui, enfouissant son visage dans le creux de son cou, y déposant des baisers à l’occasion.

Puis les minutes passèrent, et bien qu’elle y soit bien, Althea finit par reculer, se détacha des bras du pompier pour le regarder dans les yeux avant de se lever tout en lui disant qu’il devait se reposer. Tous les deux devaient dormir un peu, se remettre des derniers événements. Faut dire que depuis la veille il s’en était passé des choses… La blondinette avait du mal à y croire en y repensant… Mais au final elle était heureuse, même si elle avait eu peur, très peur, elle était sauve, Matéo aussi et ils avaient enfin crevé l’abcès. Ils s’aimaient, c’était enfin dit. Maintenant resté plus qu’à savoir ce qu’ils feraient par la suite, et ça Théa n’en avait aucune idée. Tout ce qu’elle savait, tout ce qu’elle pouvait faire pour le moment c’était se mettre en pyjama, et se coucher. Au côté du grand brun. Un sourire en coin apparut sur ses lèvres aux paroles de son meilleur ami.

_ Qu’est-ce que ça veut dire ça ? Je n’ai que des bonnes idées, comme celle d’aller me mettre en pyjama.

C’est donc ce qu’elle fit, la blondinette se leva, et aller se poster devant son armoire avant de se mettre à se déshabiller. Restant en culotte, elle se débarrassa de tout le reste, le laissant trainer sur le sol avant d’attraper un tee-shirt pour l’enfiler rapidement. Se retournant, Théa s’aperçut que Matéo l’observait et cela la fit sourire. Au fond elle l’avait peut-être fait exprès, parce qu’elle aurait tout aussi bien pu aller se changer dans la salle de bain. Mais non, elle était restée dans la chambre, parce que cela ne la gênée pas qu’il la voit ainsi. S’il n’avait pas été en aussi mauvais état, elle l’aurait déjà probablement déshabillé.

Revenant se coucher auprès de lui, Althea plongea son regard dans celui du jeune homme tout en passant sa main sur sa joue. Elle sentait ses paupières lourdes et s’endormirait probablement rapidement, juste ainsi, en le contemplant, en sentant sa peau sous ses doigts. Mais il ouvrit la bouche. Et si ces paroles eurent pour premier effet de faire sourire la blondinette elle le perdit bien vite alors que le pompier se levait, s’échapper du lit…

Interdite, Théa le regarda quitter la chambre sans rien dire. Qu’est-ce qu’il venait de se passer ? Avait-elle dit quelque chose qu’il ne fallait pas ? Pourtant elle n’avait rien dit à part… Non, ça ne pouvait pas être ça. Ou alors c’est qu’elle avait fait quelque chose ? Elle se retrouvait une nouvelle fois perdue la blondinette et elle détestait cela. Mettant quelques minutes à réagir, Althea finit par se lever et rejoins la salle de bain, seule pièce de l’appartement allumé. Là elle trouva Matéo qui se regardait dans le miroir. A quoi pouvait-il penser ? Regrettait-il tout ce qui venait de se passer ? Ce qu’il avait pu lui dire ?

_ Téo… Tout va bien ?

Il n’en avait pas l’air… Un regard à la baignoire, et la blondinette s’en approcha pour commencer à faire couler de l’eau. Peut-être que de prendre un bain lui ferait du bain. Et puis s’il ne le voulait pas, alors pas grave. Puis elle se ficha devant lui, levant son regard vers le sien avant de passer ses mains sur se hanches, agrippant le bas de son tee-shirt elle le leva jusqu’à ce qu’il passe au dessus de sa tête. Toujours sans rien dire, se contentant de le regarder, tout simplement. Ses mains lâchèrent le morceau de tissu avant de revenir sur sa taille, s’attaquant cette fois à son pantalon. Elle défait le bouton, la braguette et le laisse tomber, ainsi que le boxer du pompier. Puis lui prenant la main, elle le mène jusqu’à la baignoire et s’assoit sur le rebord.
(c) crackle bones


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

∞ papotages : 124
∞ avatar : Shiloh Fernandez

MessageSujet: Re: Give me love like never before, 'cause lately I've been craving more. # Thao    Sam 23 Mai - 13:39


Give me love like never before, 'cause lately I've been craving more Matéo & Althea

Give me love

Avoir Althea dans ses bras, ce n'était pas la première fois pour Matéo, mais c'était la première fois qu'il ressentait... tout ça. Son coeur s'emballait alors que les lèvres de la blonde effleuraient sa peau et sa main se serrait un peu plus dans la sienne. Tout semblait pareil et pourtant, tout était si différent. Les battements de son coeur avait changé de rythme, sa tête s'était mise à en devenir folle, de tout ces sentiments, de tout ce qui se passait à l'intérieur.

Se reposer, oui, il fallait qu'ils se reposent, tous les deux. Si Théa restait dans ses bras, il voulait bien faire n'importe quoi. Il se contenta de tirer la langue alors qu'elle relevait son sous-entendu. Que de bonnes idées oui... Comme celle d'entrer dans un immeuble en flammes. Il laissa s'échapper la blonde, gardant son regard fixé sur elle alors qu'elle se mettait un pyjama. Si ça n'avait pas été lui, si ça n'avait pas été elle, cela aurait pu être digne d'un psychopathe. Mais elle était si belle sa Théa. Sa silhouette, sa peau, il n'en revenait pas à quel point elle était belle. Croisant le regard d'Alhea, le brun se demanda pendant quelques secondes si elle allait lui en vouloir mais il la vit sourire et cela suffit pour répondre à sa question.

Quand elle revint se coucher prés de lui, il se rendit compte à quel point il avait... chaud. En posant son regard sur elle, en sentant sa main si douce contre sa joue, il s'imagine déjà tellement de choses... Et il en eut presque honte. Pendant plusieurs secondes il se sentit comme étouffer. Il devait sortir, prendre l'air, s'éloigner d'elle, juste quelques minutes, le temps que ses idées soient un peu plus claires. Il n'avait pas l'intention de l'inquiéter, il avait juste besoin de quelques secondes, d'un temps d'adaptation.

Il se rendit difficilement à la salle de bain, se passant de l'eau sur la visage avant de se regarder dans le miroir. Qu'est-ce qu'il était sensé faire ? Qu'est-ce qu'il devait penser ? Il ne pouvait pas penser à Althea comme il pensait aux autres filles. Il n'avait pas le droit d'avoir autant envie alors que... Alors que quoi ? Il était perdu, tout cela était trop nouveau pour lui... Il aurait certainement dû rester coucher, ça ne lui aurait pas fait de mal. Mais alors qu'il continuait de réfléchir, sa meilleure amie arriva et il leva le regard vers elle en l'entendant. Elle avait l'air... inquiète. Il était vrai que partir sans dire un mot, même si ce n'était pas loin, n'était pas la meilleure des idées.

-Oui, ne t'en fais pas, excuse-moi.


Il la regarda se diriger vers la baignoire et commencer à faire couler l'eau. Est-ce qu'elle avait envie d'un bain ou pensait-elle que c'était une bonne idée pour lui ? Il laissa son regard sur la blonde qui ne disait rien, quelques instants, jusqu'à ce qu'elle vienne jusqu'à lui, commençant à le déshabiller. Il se mordit la lèvre, détournant le regard d'elle. Est-ce qu'elle pouvait seulement se rendre compte à quel point il était gêné ? Il trouvait ça stupide, il se trouvait stupide, de réagir comme ça. Ce n'était pas comme si c'était la première fois, ce n'était pas comme s'ils s'étaient déjà vu dans les pires situations possibles. Mais il ne put s'empêcher d'émettre un petit grognement, à la manière d'un chaton contrarié.

-Je suis pas un bébé Théa...

L'effleurement des doigts de celle qu'il aimait le faisais frissonner. Sa peau, son coeur, son corps... Cependant, docile, il se laissa faire, se laissant conduire jusqu'à la baignoire. Son regard s'était plongé dans les yeux brun de Théa, et elle finit par esquisser un sourire avant de déposer ses lèvres sur les siennes. Un bain, si elle voulait, il prendrait un bain.

-Je rentre là-dedans seulement si tu viens aussi.


Une chose était sûre, ça ne l'aiderait pas à faire descendre la température. Mais foutu pour foutu, il préférait encore être dans ses bras.
(c) crackle bones

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN ᴥ whoever whenever
avatar
ADMIN ᴥ whoever whenever

∞ papotages : 342

∞ avatar : Alona Tal

MessageSujet: Re: Give me love like never before, 'cause lately I've been craving more. # Thao    Sam 23 Mai - 19:29


Give me love like never before, 'cause lately I've been craving more Matéo & Althea

Give me love

Debout dans l’encadrement de la porte de la salle de bain, la blondinette regardait son meilleur ami qui avait l’air mal en point, bien qu’elle ne sache pas si c’était à cause de ce qu’ils avaient vécu durant cette journée ou si c’était parce qu’ils s’étaient retrouvés plutôt proche d’un coup… Après tout ce qui c’était passé, c’était fou de penser que la veille à peine, ils se couraient après dans les rues de la ville, assumant, reconnaissant enfin ce qu’ils pouvaient ressentir l’un pour l’autre. Prenant la parole, Théa voulait s’assurer qu’il allait bien, la façon dont il avait quitté la pièce, sans rien dire… Elle n’aimait pas cela. La blondinette esquissa un petit sourire à sa réponse.

_ Tu es tout pardonné…

Puis Althea prit la direction de la baignoire, afin d’y faire couler de l’eau chaude. Cela ne ferait pas de mal au pompier, qui en avait probablement besoin quoi qu’il dise. Enfin elle se tourna vers lui et l’approcha, ne le quittant pas du regard, avant de se mettre à le déshabiller, lentement, le regardant toujours dans les yeux. Elle eut un petit sourire en le voyant détourner le regard, comme s’il avait honte… Pourtant il n’y avait pas à l’être. Ces deux là avait déjà vécu bien pire, combien de fois l’un était venu se brosser les dents alors que l’autre prenait une douche ? Mais ce soir c’était bien différent, la demoiselle en avait conscience. Un léger rire sortit de sa bouche.

_ Oh ça je le sais. Mais laisse-toi faire.

Une fois nu, Théa l’entraina jusqu’à la baignoire afin qu’il s’y plonge et qu’il profite, qu’il décompresse, qu’il oublie cette satanée journée. Le regard toujours plongé dans le sien, elle s’approcha jusqu’à ce que ces lèvres touchent les siennes dans un délicat baiser. Ce qu’elle pouvait aimer cela… Elle en voulait encore d’autres, et bien plus aussi… Elle arquât un sourcil à sa proposition. Si ce n’était que ça. En deux secondes, la blondinette était elle aussi nue et il fallait l’avouer, cela lui faisait un peu bizarre aussi. Elle n’avait pas encore osé porter son regard sur le corps de son meilleur ami, attendant qu’il fasse de même. Qu’est-ce qu’il allait penser en la voyant ainsi ? La trouverait-elle moins belle que d’autres qu’il avait vus dans le même acabit ?

Se glissant dans l’eau chaude, Althea baissa la tête, attendant que le jeune homme la rejoigne. Elle le sentit derrière elle, passant ses bras autour de taille, elle sourit à ce contact. Si un jour elle avait pensé, même imaginé être dans cette situation avec Matéo… Son meilleur ami. L’homme qu’elle aimait désormais, comme une folle, à en perdre la tête, à rentrer dans un immeuble en flammes, risquant sa vie rien que pour le retrouver. Et encore ce n’était rien pour la blondinette, elle était prête à bien plus. Ne disant rien, elle posa ses mains sur les siennes, se détendit un peu et s’appuya contre lui, posant sa tête contre son épaule. Les yeux fermés elle essayait de tout ressentir, de tout mémoriser, pour ne jamais l’oublier…
(c) crackle bones

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

∞ papotages : 124
∞ avatar : Shiloh Fernandez

MessageSujet: Re: Give me love like never before, 'cause lately I've been craving more. # Thao    Dim 24 Mai - 19:19


Give me love like never before, 'cause lately I've been craving more Matéo & Althea

Give me love

Téo était plutôt rassurée que la jeune femme ne lui en veule pas. Il n'aimait pas l'inquiéter, elle se faisait déjà assez de soucis comme ça sans qu'il en rajoute. Déjà qu'il sortait de l'hôpital s'il avait ce genre de réactions... étranges, elle allait finir par lui demander de vraies explications et il n'était pas capable de lui en fournir. Il ne savait pas pourquoi il avait fait ça, pourquoi ça le mettait mal à l'air de ressentir autant de choses pour elle. C'était un peu trop compliqué, un peu trop rapide.

Le brun regarda sa... meilleure amie, et plus, commencer à faire couler un bain. Cela faisait bien longtemps qu'il n'en avait pas pris. Par manque de temps, par flemme... Pour toutes ces choses là. Et puis le fait qu'elle le voie nu... Ça allait encore lui donner plus chaud. Il se laissa faire alors qu'elle le déshabillait, même si ça l'empêchait pas de râler. Il n'aimait ni être vulnérable ni être traité comme un enfant, alors aujourd'hui il était servi... Mais après tout, il avait Althea comme infirmière alors il n'était pas sûr d'avoir le droit de se plaindre.

-C'est bien parce que c'est toi...


Il laissa la blonde l'emmener jusqu'à la baignoire avant de l'embrasser tendrement et de lui poser un ultimatum. Ce serait un bain avec elle ou rien du tout. Il avait besoin, de l'avoir dans ses bras, de sentir qu'elle était là, qu'elle serait toujours là. Il sourit quand il vit qu'elle n'était absolument pas opposé à sa proposition. Il la regarda alors qu'elle se déshabillait, ne pouvant, une fois de plus, faire dévier son regard d'elle. Elle était si belle qu'il n'en revenait pas. Il la laissa prendre place dans la baignoire et s'y glissa à son tour. C'était loin d'être un jacuzzi mais ils pouvaient encore y entrer à deux. L'espagnol glissa ses bras autour de la belle, la serrant contre lui, la voulant rien qu'à lui. Il la laissa se blottir, souriant, appréciant le contact de ses mains sur les siennes, de sa tête contre son épaule. Il glissa son visage dans le creux de son cou, respirant son parfum, savourant le contact de ses cheveux, de sa peau. Délicatement, il glissa ses lèvres dans son cou, puis sur son épaule, embrassant chaque parcelle de peau qui se trouvait à sa disposition, effleurant, presque inconsciemment, sa cuisse de sa main.

-Tu es si douce...
(c) crackle bones

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN ᴥ whoever whenever
avatar
ADMIN ᴥ whoever whenever

∞ papotages : 342

∞ avatar : Alona Tal

MessageSujet: Re: Give me love like never before, 'cause lately I've been craving more. # Thao    Lun 25 Mai - 14:24


Give me love like never before, 'cause lately I've been craving more Matéo & Althea

Give me love

Prendre un bain, Althea le faisait régulièrement. Après une journée bien remplie ou un peu éprouvante, après une soirée bien arrosée. Elle se faisait couler de l’eau chaude et pouvait y rester plongé durant des heures. Là ce n’était pas la même chose que lui proposait Matéo, mais alors loin de là. Etonnamment, c’était quelque chose qu’elle n’avait jamais fait, prendre un bain avec un homme. Mais cela ne pourrait pas faire de mal, n’est-ce pas ? Lui rendant son baiser, le cœur s’emballant un peu plus, la blondinette finit par répondre à son ultimatum en se déshabillant elle même. Puis sans hésiter unes seule seconde, elle se plongea dans l’eau, attendant de voir ce qu’allait faire Matéo.

Un sourire apparut sur ses lèvres en le sentant s’installer derrière elle, passant ses bras autour d’elle, la rapprochant un peu plus de lui. Reposant sa tête sur l’épaule du pompier, Althea avait fermé les yeux afin de profiter du moment, du premier qu’ils vivaient dans se genre mais certainement pas le dernier, du moins elle l’espérait. La jeune femme se mit à frissonner en le sentant dans son cou, son souffle, puis ses bras… S’il continuait ainsi elle allait exploser, littéralement. Ou alors lui sauter dessus… Resserrant ses mains autour de celles du pompier, savourant chaque instant, chaque caresse.

Un léger rire s’échappa d’entre ses lèvres. Douce… Pourtant elle devait être sale, et ne ressembler à rien. Tournant la tête vers le visage du brun, Théa ouvrit les yeux et s’approcha des ses lèvres, ne trouvant rien à dire, n’ayant rien envie de faire d’autre que de sentir sa peau contre la sienne. Elle sentait la chaleur commençait à l’envahir, par vague, dans tout son corps. Elle comprenait alors ce qu’avait du ressentir le jeune homme quelques temps avant. Levant le bras, elle passa la main dans ses cheveux, se mit à tressaillir lorsque la main de Téo effleura sa cuisse. Sans était trop, s’ils ne s’arrêtaient pas maintenant, il faudrait alors allez jusqu’au bout, ce qu’ils n’avaient pas fait la veille au soir. Mais là tout de suite, la blondinette ne pensait qu’à ça.

S’échappant au baiser qu’elle avait elle-même amorcé, Théa reprit son souffle, le sourire aux lèvres avant de le regarder droit dans les yeux. Il avait de si beaux yeux… Surtout quand il la regardait ainsi.

_ Téo… Si ça continue ainsi je vais te sauter dessus…

Elle rit une nouvelle fois, le rouge lui monte même un peu aux joues. Pourtant ce n’est que la vérité. S’il continue de laisser ses doigts courir sa peau, s’il continue d’embrasser les parcelles de peau qu’il peut atteindre de ses lèvres, s’il continue de la regarder comme ça… Alors pour penser à autre chose, pour laisser un peu de temps à son corps pour se calmer, elle se pencha en avant pour arrêter l’eau, avant que cela ne déborde de la baignoire et elle attrapa une fleur de douche. Attrapant un bras de Matéo, elle commença à le frotter, tout doucement. Ainsi concentré sur ce qu’elle faisait, elle ne pensait pas à tout ce qu’elle voulait faire.
(c) crackle bones

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

∞ papotages : 124
∞ avatar : Shiloh Fernandez

MessageSujet: Re: Give me love like never before, 'cause lately I've been craving more. # Thao    Mar 26 Mai - 21:59


Give me love like never before, 'cause lately I've been craving more Matéo & Althea

Give me love

La sentir contre lui, rien qu'à lui, cette sensation lui faisait un effet de dingue. Il aimait ça, elle, ses gestes, ses regards, la douceur de sa peau... Ce n'était pas comme s'il n'avait jamais connu de moments intimes avec une femme, enfin peut-être pas dans une mémoire mais ce n'était pas le lieu qui avait de l'importance, non, c'était la femme, c'était elle, c'était sa Théa. Il n'avait jamais senti son cœur s'emballer comme ça auparavant. Il n'avait jamais eu ce regard amoureux, ce sourire niais et cette envie de la câliner, de l'embrasser sans cesse.

Le brun serra un peu plus ses bras autour de la blonde en sentant ses lèvres contre les siennes, glissant ses mains contre sa peau presque inconsciemment. Il fut surpris lorsqu'elle décida d'interrompre le baiser laissa même échapper un petit grognement. Il ne put cependant s'empêcher de sourire en voyant son regard, ses adorables yeux bruns et en l'entendant. Il porta une main contre sa joue, la caressant tendrement avant de venir l'embrasser sur le nez.

-Si tu sautes, tu vas glisser...


Il la regarda ensuite éteindre l'eau et commencer à frotter son bras, presque amusé. Lui aussi avait envie d'elle, très envie d'elle, mais peut-être que la tenter lui plaisait aussi pas mal comme idée. Attrapant une autre fleur de douche, il commença à la passer dans le dos de la blonde, déposant un baiser dans son cou. Il savait qu'il n'arriverait pas à rester très sérieux dans cet tâche bien longtemps. Se perdant bien vite dans ses cheveux, il ferma les yeux en posant tendrement son front contre sa tête.

-Je t'aime Théa.
(c) crackle bones

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN ᴥ whoever whenever
avatar
ADMIN ᴥ whoever whenever

∞ papotages : 342

∞ avatar : Alona Tal

MessageSujet: Re: Give me love like never before, 'cause lately I've been craving more. # Thao    Mer 27 Mai - 21:36


Give me love like never before, 'cause lately I've been craving more Matéo & Althea

Give me love

Il ne lui en fallait pas plus à la blondinette pour être heureuse, surtout depuis qu’elle avait comprit ce qu’elle ressentait pour Matéo, depuis qu’elle avait admit être amoureuse, avoir envie de l’embrasser, d’être dans ses bras à longueur de journée et bien plus encore. Difficile de croire que cela ne datait que de la veille au soir. Il s’était passé tellement de chose en temps que la demoiselle avait l’impression que des jours, voir des semaines étaient passé sans qu’elle ne s’en rende compte.

Blottit dans les bras de son meilleur ami, Althea frissonne à chaque fois qu’il l’effleurer. Elle se demander s’il se rendrait copte de l’effet que ça pouvait bien lui faire, s’il savait à quel point elle avait envie de lui et de son corps contre le sien. A ses premiers mots, elle ne sut lui répondre autrement qu’en l’embrassant. Puis elle finit par reculer, un sourire aux lèvres en entendant le brun se mettre à grogner. Si ça continuait ainsi, elle allait littéralement lui sauter dessus. On pouvait se demander ce qui la retenait après tout, mais avec tout ce qu’ils avaient vécus dans la journée… Ils n’avaient peut-être pas les idées assez clairs, ce n’était peut-être pas le bon moment. Alors même qu’elle en crevait d’envie.

Alors pour penser à autre chose, pour que son cœur et son corps se remettent, Théa attrapa le bras de Téo pour le savonner. Elle se mit à rire à la réponse du jeune homme.

_ Faudra que tu me rattrape alors…

Fermant les yeux en sentant le pompier faire la même chose, elle laissa s’échapper un gémissement d’entre ses lèvres. Ses baisers enflammaient sa peau et elle avait plus chaud que dans cet immeuble en feu. Elle avait toujours su que Matéo avait quelque chose de spécial, elle n’aurait jamais pensé le découvrir ainsi, en étant dans ses bras. Les mots résonnèrent à ses oreilles, la faisant vibrer de l’intérieur. S’en était trop. Jetant la fleur de douche au loin la blondinette se retourna pour se coller contre Matéo, ce qui n’était pas très pratique dans une baignoire. Ses mains parcoururent son corps comme si elles s’en nourrissaient, comme si Althea avait besoin de ça pour survire. Ses lèvres trouvèrent les siennes, pour les emprisonner, sa langue jouant avec celle du pompier. Si Matéo ne voulait pas, c’était maintenant qu’il fallait le dire car d’un instant à l’autre la demoiselle allait passer le point de non retour.
(c) crackle bones


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

∞ papotages : 124
∞ avatar : Shiloh Fernandez

MessageSujet: Re: Give me love like never before, 'cause lately I've been craving more. # Thao    Sam 30 Mai - 12:41


Give me love like never before, 'cause lately I've been craving more Matéo & Althea

Give me love

T éo avait envie d'elle et il ne se souvenait pas la dernière que ça lui était arrivé. Bien sûr qu'il avait couché avec pas mal de filles dans sa vie, et qu'il était loin de le regretter, mais là, c'était tellement différent, au point même que ça lui faisait presque peur. Parce que c'était Théa, pas une fille comme les autres, parce qu'il voulait qu'elle soit heureuse avant tout, parce qu'il voulait qu'elle sente à quel point elle était unique pour lui.

Le brun regarda avec un sourire la blonde commencer à tenter de le nettoyer. Il ne savait pas si elle faisait ça parce que c'était vraiment nécessaire ou pour penser à autre chose. Enfin, c'est sûr qu'après avoir bravé les flammes, il n'était pas le plus propre qui soit... Alors à son tour, il commença à nettoyer sa meilleure amie. Il baissa son regard vers elle amusé par sa réponse.

-Pour ça que je serais toujours là.


Il déposa un baiser sur son front, sincère. Jamais il ne la laisserait tomber, que ça marche entre eux ou pas, quoiqu'il advienne, il serait là, en tant qu'ami, amant, amoureux... Tout ce qu'elle voulait, jamais il ne l'abandonnerait.
Il n'avait pu resté tranquille bien longtemps, commençant très vite à embrasser sa peau alors qu'il voulait la laver, avant de lui susurrer à l'oreille qu'il l'aimait. C'était si vrai, il l'aimait tellement, il ne voulait pas imaginer sa vie sans elle et à cet instant précis, il la voulait elle, entièrement, rien qu'à lui. Althea semblait d'ailleurs en avoir autant en vie, lâchant le fleur de douche, se collant contre lui, l'embrassant... D'une main, l'espagnol caressa sa joue, répondant à son baiser avec ardeur, frissonnant à chacun de ses caresses, glissant à son tour sa main contre la peau de la blonde, dans son dos, la serrant encore un peu plus contre lui. Il se sentait devenir fou. En se sentant un peu plus glisser dans la baignoire, il eu quelques secondes de raison, se redressant en la gardant contre lui.

-Attends...


Il lui avait chuchoter à l'oreille, dans un souffle, à bout de souffle. Il se leva, avec précaution et enjambant le rebord de la baignoire, entraînant Althea avec lui avant d'enrouler une serviette autour d'eux, pour qu'elle n'attrape pas froid. De nouveau, il vint oser ses lèvres sur les siennes avant de les glisser dans son cou, sur son épaule, sentant la chaleur se déchaîner en lui, encore plus violemment encore que lors d'un incendie.  
(c) crackle bones

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN ᴥ whoever whenever
avatar
ADMIN ᴥ whoever whenever

∞ papotages : 342

∞ avatar : Alona Tal

MessageSujet: Re: Give me love like never before, 'cause lately I've been craving more. # Thao    Lun 1 Juin - 22:16


Give me love like never before, 'cause lately I've been craving more Matéo & Althea

Give me love

Le désir était palpable entre les deux. C’est d’ailleurs pour cette raison que la blonde essayait de s’occuper l’esprit en frottant le corps de son meilleur ami. Parce que si elle pensait à autre chose… Elle allait finir par se laisser aller et… Peut-être que ce n’était pas une si mauvaise chose dans le fond, maintenant qu’ils s’étaient avoués mutuellement qu’ils s’aimaient… Bon d’accord la veille, elle lui avait dit qu’ils avaient le temps, mais après la journée qu’il venait de passer, Althea se disait qu’elle n’avait plus une minute à perde. Un sourire s’étira sur ses lèvres en entendant ses paroles. Ça elle le savait bien et depuis déjà de nombreuses années. En faite depuis le moment où il avait prit place à côté d’elle.

Puis les choses dérapèrent. Peut-être volontairement, peut-être pas, impossible de le savoir dans ce tourbillon d’émotions. Elle avait finit par jeter la fleur de douche, autre chose en tête, la demoiselle se retourna pour se coller contre le jeune homme avant de l’embrasser. Althea ne sentait que ses doigts courir le long de son corps, qui la faisait frissonner, qui la faisait bouillonner intérieurement. Elle retrouva quelque peu ses esprits lorsque Matéo recula légèrement. Presque vexée, elle comprit alors ce qu’il voulait faire, ce qui n’était pas plus bête, avant de le suivre hors de la baignoire.

Ses lèvres contre sa peau, Théa était en train de perdre la tête, pourtant tout s’assembler, son corps, son cœur, son esprit lui criaient la même chose, le même désir qu’elle avait pour le brun. Désir qu’elle ne pouvait plus réprimer. Elle passa une main dans ses cheveux, s’y agrippant un peu, de peur de tomber à la renverse sur le sol de la salle de bain…

_ Théo…

Elle susurra à son oreille avant de faire tomber la serviette qui les enveloppait…

Allongée dans le lit, Théa n’arrivait pas à dormir, pas après le moment qu’elle venait de vivre. Cela avait été au-delà de ces espérances, à croire que tout ce qu’elle avait vécu jusqu’à présent n’était rien comparé à ça. C’était peut-être pour cela que l’on disait d’attendre d’être amoureux avant de faire l’amour avec un homme… La tête posée sur le torse de Matéo, elle jouait à dessiner ses muscles du bout de ces doigts. Elle sentait à sa respiration qu’il ne dormait pas encore, alors qu’il aurait du. Il devait se reposer, et elle avait fait tout le contraire. La blondinette n’allait pas le regretter non plus.

Relevant la tête, elle lui adressa un sourire avant de rapprocher ses lèvres des siennes. Elle n’en revenait toujours pas, d’être dans ses bras, de l’aimer et que cela soit réciproque, d’être heureuse à ce point là après toutes les tensions qu’il avait pu y avoir. Tout ce qu’elle désirait désormais c’était de rester ainsi jusqu’à la fin des temps… Se callant une nouvelle fois contre son torse, Althea sentit le sommeil lui tombait dessus. Il ne fallait pas compter sur elle pour être debout aux aurores.

_ Je comprends pourquoi les filles essayaient de rester plus longtemps après une nuit avec toi.

Un petit rire s’échappa d’entre ses lèvres en pensant à toutes les filles qu’elle avait croisées dans la cuisine, qui pensait revenir un jour… Que des naïves. En même temps elle espérait de tout son cœur que le pompier ne le regretterait pas au petit matin.

_ Tu ne t’enfuiras pas Téo, hein ?
(c) crackle bones


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

∞ papotages : 124
∞ avatar : Shiloh Fernandez

MessageSujet: Re: Give me love like never before, 'cause lately I've been craving more. # Thao    Jeu 4 Juin - 23:13


Give me love like never before, 'cause lately I've been craving more Matéo & Althea

Give me love

Il se sentait devenir fou Théo, fou d'elle, de tout ce qu'elle était, de tout ce qu'elle représentait pour lui. Il ne put s'empêcher de venir caresser sa peau du bout des doigts, d'embrasser son cou, son épaule... Il ne savait pas si c'était bien au mal, si c'était raisonnable, si... Il y avait tellement de choses. Mais il avait décidé de ne plus réfléchir, de se laisser aller à faire ce qu'il voulait, tant qu'elle le voulait aussi, et quand il sentit son corps se presser contre le sien il comprit bien vite qu'elle en avait autant envie que lui.

Il sortit de la baignoire, attendant qu'elle le suive, ce qu'elle ne manqua pas de faire. Il esquissa un sourire avant de les envelopper d'une serviette, l'enlaçant, l'embrassant. Il la voulait, rien qu'à lui, et ne voulait aucune autre qu'elle. En sentant la main de la blonde lui agripper les cheveux, il sentit soudain une nouvelle vague de désir monter en lui, plongeant le visage dans son cou, venant la mordiller avant de sentir la serviette glisser jusqu'à leurs pieds.

Couché dans son lit, Althea entre ses bras, Téo avait posé la tête sur l'oreiller et fermer les yeux. Il s'était passé tellement de choses qu'il avait même oublier le fait qu'il était censé se reposer. Et pourtant, Dieu sait à quel point il était crevé en rentrant à l'appartement. Théa devait lui faire bien de l'effet pour qu'il en arrive à oublier tout ça. Il finit par ouvrir les yeux en la sentant bouger, appréciant tellement le contact de ses doigts contre sa peau. Il baissa les yeux vers elle, esquissant un sourire pour répondre au sien avant de la laisser venir jusqu'à ses lèvres. Le brun laissa ses doigts couler dans ses cheveux sans cesser de la regarder. Elle était si belle...

-Ah oui ? Tu sais, tu ne devrais pas commencer à me faire des compliments, je vais prendre la grosse tête après...


Il rit légèrement avant de venir l'embrasser dans les cheveux.

-Tu es merveilleuse tu sais.


Il pencha vers elle un regard surpris à sa question. S'enfuir ? Pour aller où ? Quelle idée lui passait par la tête exactement ? Descendant la main jusque sur sa joue, il caressa avec tendresse, voulant la rassurer, la réconforter.

-De nous deux, c'est moi qui suis à moitié morts, où veux-tu que j'aille ?


Ca se voulait humoristique mais il n'était pas sûr d'avoir laissé assez de temps à Althea pour digérer la journée. Il ne voulait pas qu'elle s'inquiète, qu'elle pense qu'il allait partir dés que possible pour ne plus jamais la revoir. Non, il n'était pas comme ça Téo, enfin avec les autres filles si, mais est-ce qu'il pourrait un jour regretter d'avoir pu être aussi heureux avec elle ?

-Peut-être bien que je m'enfuirais jusqu'aux toilettes, sait-on jamais.

(c) crackle bones

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN ᴥ whoever whenever
avatar
ADMIN ᴥ whoever whenever

∞ papotages : 342

∞ avatar : Alona Tal

MessageSujet: Re: Give me love like never before, 'cause lately I've been craving more. # Thao    Dim 7 Juin - 15:27


Give me love like never before, 'cause lately I've been craving more Matéo & Althea

Give me love

Althea se sentait aux anges. Des garçons, elle en avait eu dans son lit, mais Matéo… Avec lui cela avait si différent, si intense, même malgré le fait qu’ils soient tous les deux épuisés et que le pompier soit légèrement blessé. Cela avait tout simplement été magique. Et être dans ces bras. C’était tout ce qu’elle avait toujours voulu, sauf qu’elle ne le savait pas la blondinette, elle ne pouvait pas le savoir avant de l’avoir vécu. Elle ne pouvait pas savoir à quel point elle l’aimait, à quel point c’était bon avec lui, à quel point elle en était folle de lui avant de vivre ça.

La tête posée contre le torse de son … meilleur ami ? Amant ? Amoureux ? Elle ne savait plus vraiment quel terme lui convenait le mieux, mais pour le moment elle ne s’en souciait pas, elle était simplement bien, heureuse. S’amusant à faire courir le bout de ces doigts sur la peau du brun, la demoiselle finit par relever la tête pour le regarder, puis pour l’embrasser. Seulement parce qu’elle en avait envie, seulement parce qu’elle le désirait de tout son cœur, de tout son corps. L’embrasser, encore et encore, maintenant que Théa savait qu’elle avait le droit, qu’elle pouvait le faire autant de fois qu’elle le voulait, elle ne se gênait pas et cela ne semblait pas déranger la pompier non plus.

Puis elle posa de nouveau sa tête contre son épaule, ne pouvant pas s’empêcher de sortir une petite remarque sur toutes les autres filles qui avaient eu le privilège de partager son lit. Maintenant elle les jalousait la blondinette, mais elle se demandait aussi s’il y en aurait d’autres ou si elle serait la dernière… Le poussant légèrement avec la main, elle leva les yeux vers lui avant de répondre :

_ Tu sais que tu as déjà une grosse tête Téo…

Un sourire taquin apparut sur son visage avant de se mettre à rougir aux paroles de son amant. On le lui avait déjà dit plusieurs fois, qu’elle était merveilleuse, surtout au lit, mais venant du brun… Cela lui gonflait le cœur. Tout ce qu’elle voulait c’était le rendre heureux désormais, bien que cela ait toujours compté, même lorsqu’elle était petite fille. Pourtant, malgré tout cela, elle se posait encore des questions. Dont une qu’elle formula à voix haute. Après tout, peut-être qu’il pensait seulement l’aimer, peut-être qu’il lui avait seulement dit cela pour ne pas la blesser, mais que dans le fond il n’en pensait rien, peut-être que demain matin, il aurait fait son sac et quitté l’appartement… Tout ça lui faisait peur à Althea, elle avait peur de se retrouver toute seule, de ne plus avoir son meilleur ami près d’elle parce qu’elle avait osé lui dire ce qu’elle ressentait. Non il ne fallait pas qu’elle pense à cela, Matéo n’était pas comme ça… Du moins il ne le serait pas avec elle… La demoiselle n’était pas une fille comme les autres après tout.

_ Seulement à moitié ! Je suis sur que si tu le voulais, tu pourrais trouver la force de ramper jusqu’à je ne sais pas ou…

La blondinette se redressa légèrement, attrapant le drap au passage qu’elle passa autour de sa poitrine, puis elle s’assit dans le lit, et croisa les jambes, se mettant le plus près possible du corps de Matéo.

_ Ce n’est pas ce que je veux dire et tu le sais.
(c) crackle bones


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar

∞ papotages : 124
∞ avatar : Shiloh Fernandez

MessageSujet: Re: Give me love like never before, 'cause lately I've been craving more. # Thao    Sam 13 Juin - 15:10


Give me love like never before, 'cause lately I've been craving more Matéo & Althea

Give me love

Lles lèvres d'Althea étaient si douces, Téo avait l'impression que c'était une drogue dont il ne pourrait plus se passer. Il aimait la sentir l'embrasser et à chaque fois il répondait à son baiser avec envie, ses lèvres ne désirant plus quitter les siennes. Elle était à lui, rien qu'à lui, et il était à elle. Il n'aimait aucune autre femme comme elle et même pendant toute cette période de grand flou, de tension, aucune autre n'avait autant occupé ses pensées. A vrai dire, il s'en fichait si à l'avenir il ne devait plus voir d'autres filles, s'il ne devait plus partager son lit qu'avec cette blonde là. Il n'avait besoin d'aucune autre tellement elle le rendait heureux, tellement ce moment avait été intense. Ça n'avait jamais été aussi bon, aussi beau, une union fusionnelle, charnelle, parfaite.

Une main dans ses cheveux, il la regarda amusé alors qu'elle le poussait doucement de sa main en lui disant qu'il avait déjà la grosse tête. Elle avait raison, il se prenait déjà pour le meilleur et à très juste titre, d'abord. Il était le meilleur, un point c'est tout. Et d'ailleurs, elle ne semblait pas encline à le contredire sur ce point. Il l'embrassa donc sur le nez avec un petit sourire avant de lui répondre.

-C'est vrai.

La blonde lui demanda alors s'il allait s'enfuir. Comme si c'était dans ses intentions... Le brun ne comprenait absolument pas pourquoi cela semblait l'inquiété, alors en bon idiot qu'il pouvait être parfois il lui répondit sur le ton de la plaisanterie. Mais sa réponse ne sembla pas satisfaire sa meilleure amie. Ramper ? Ouais, peut-être, en cas de force majeure. Mais là tout de suite il ne s'en sentait absolument pas la force. A quoi pensait-elle ? De quoi avait-elle peur exactement ? Le regard de Matéo se fit un peu plus sérieux alors qu'elle appuyait que ce n'était pas ce qu'elle voulait dire. Certes il le savait mais il ne pensait pas sa question si sérieuse. Il la vit se redresser, enfilant le drap avant de croiser les jambes. Il n'y avait aucun doute que cette interrogation la travaillait. Il finit donc par attraper délicatement le poignet de sa douce, jouant avec ses doigts, ses yeux plongés dans son regard brun. De quoi avait-elle peur au juste ? Matéo n'aimait pas la voir préoccupée.

-Je n'ai la force de ramper nul part Théa, ton merveilleux corps a pompé toute mon énergie.


Puis, pour appuyer ses dires, il se redressa lentement, venant se glisser contre elle pour déposer un baiser dans son cou. Nue, en drap, habillée, n'importe comment il la trouvait toujours aussi jolie.

-Je n'irais nul part si tu n'y es pas aussi.


De nouveau, il l'embrassa, voulant la rassurer, voulant qu'elle sache à quel point elle était importante et que jamais il ne l'abandonnerait.
(c) crackle bones

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
ADMIN ᴥ whoever whenever
avatar
ADMIN ᴥ whoever whenever

∞ papotages : 342

∞ avatar : Alona Tal

MessageSujet: Re: Give me love like never before, 'cause lately I've been craving more. # Thao    Dim 14 Juin - 19:00


Give me love like never before, 'cause lately I've been craving more Matéo & Althea

Give me love

Matéo Artega avait la grosse tête, et il l’avait toujours eu. Théa s’en était toujours amusée, mais aujourd’hui elle comprenait pourquoi et elle ne pouvait que lui donner raison. Des filles, elle en avait vu défiler dans le lit de son meilleur ami, et souvent elle les croisés le matin au réveil, devant la machine à café. Combien de fois la blonde avait-elle entendue les merveilleuses qualités dont il était doté. Elle n’en pouvait bien plus Althea. Mais ce soir, elle comprenait qu’elle avait toutes eu raison. Mais cela lui faisait peur aussi. Le nombre de filles qui étaient passés par là… Et si finalement elle n’en était qu’une de plus ? Non il ne fallait pas qu’elle pense à cela, Téo lui avait dit l’aimait, et ça elle était sûr qu’il ne le disait pas à tout le monde. Elle n’était même pas certaine qu’il l’ait déjà dit une fois dans sa vie à une fille qui ne faisait pas parti de sa famille. Et même la encore…

La blondinette ferma les yeux en sentant la main du pompier dans ses cheveux. C’était si agréable… Puis un sourire s’étira sur ses lèvres alors qu’il venait embrasser le bout de son nez. Elle avait l’impression de vivre un rêve éveillé, se demandant si elle allait se réveiller à un moment où un autre et se rendre compte que rien n’était réelle. Autant dire que cela lui aurait brisé le cœur à la demoiselle. Mais finalement la réalité la rattrapa d’une autre façon : des doutes, des peurs. Elle avait peur de le voir disparaitre comme elle l’avait fait la veille au soir, après l’avoir embrasser. Maintenant elle ne fuirait plus, plus jamais, maintenant qu’elle savait ce qu’elle ressentait pour lui. Mais lui… Là était la grande question.

Althea se redressa, s’habillant du drap, pour faire face à son meilleur ami. Elle avait sérieusement besoin d’être rassurée, surtout après tout ce qui avait pu se passer entre la soirée de la veille et la journée d’aujourd’hui. Souriant timidement alors qu’il lui attrapait le poignet, la demoiselle baissa le regard. C’était peut-être un peu bête de se poser toutes ces questions, de croire qu’il pourrait la laisser, à jamais. Qu’il pourrait l’abandonner sans même un regard en arrière. Un petit rire s’échappa d’entre ses lèvres.

_ Tu dis n’importe quoi.

Un frisson parcouru son corps en le sentant si près, ses lèvres effleurant sa peau… le soulagement s’empara d’elle aux paroles du brun. Elle le croyait, de son cœur, de tout son être, de toute son âme. Alors que leurs lèvres se rejoignaient une nouvelle fois, Théa se glissa contre son amant.

_ Ça tombe bien, je compte ne pas te lâcher… pour au moins les cinquante prochaines années…

L’embrassant une nouvelle fois, la blondinette tira la couverture sur tous les deux et se blottit contre l’homme qu’elle aimait avant de fermer les yeux. Il ne lui fallut pas longtemps pour s’endormir. Heureuse…
(c) crackle bones


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé


MessageSujet: Re: Give me love like never before, 'cause lately I've been craving more. # Thao    

Revenir en haut Aller en bas
 

Give me love like never before, 'cause lately I've been craving more. # Thao

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» ✩ give me love like her
» Give me love (or maybe not) - Ran'
» Give me Love [Davy & Calypso]
» Give me Love - Pv. Loukas.
» Absolarion Love.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
UP IN TREES ♡  ::  :: this is the end :: archives rp-